Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 16:23

Avant de commencer, un peu de culture générale, histoire de ne pas mourir idiot !

Bartgeier_Gypaetus_barbatus_front2_Richard_Bartz.jpg

Mais qui est-il donc ce Gypaète ? Il s'agit d'un magnifique vautour, le plus grand d'Europe (son envergure peut atteindre 285cm!). Disparu de nos Alpes du Nord au début du siècle, grâce, encore une fois grâce à la bêtise des hommes, le Gypaète Barbu a été réintroduit dans la vallée du Reposoir en Haute Savoie en 1987. Aujourd'hui, dans ce secteur, il n'est pas rare de le voir planer au dessus de nos têtes de ses ailes majestueuses ... un moment toujours très émouvant !

Contrairement à ses congénères les vautours fauves, le Gypaète se nourrit principalement d'os, de tendons et de ligaments. Il attend ainsi patiemment que ses amis charognards finissent leur festin pour récupérer la carcasse et se délecter à son tour de la moelle! Galant ce beau barbu n'est-ce pas?

Information faite, revenons à nos moutons (bien vivants eux) ! Je participais donc samedi dernier au Trail du Gypaète version 41km et 2850m D+ et 3460m D- : un joli parcours ralliant le Chinaillon à Marnaz par les sommets. Le principal défi du jour : supporter la chaleur accablante : 30°c au compteur de la voiture en plein après-midi! Je décide donc de m'arroser avant le départ pour limiter les dégats et mettre toutes les chances de "survie" de mon côté. C'est décidé ! aujourd'hui, je ferai des pauses "arrosage" à chaque ruisseau et à chaque fontaine quitte à perdre du temps et des places. Sous les encouragements de mes copains Dawa Sherpa, Seb Chaigneau et de mes 2 fidèles stagiaires Bernard et Jean Emile, je m'élance parmi un peloton de 200 coureurs. Rapidement, je me retrouve en tête chez les filles et tâche de maintenir un rythme soutenu dans la montée. Nous atteignons le pied de l'Aiguille Verte, 700m D+ plus haut.

JAN-14-7492.JPG

Ici, un sentier en crête nous permet d'admirer la vue sur le lac de Lessy. Le parcours se fait plus technique sur petit single alternant neige, cailloux, terrain gras, lapiaz ... Il faut avoir le pied sûr pour ne pas se retrouver par terre mais ça "tombe" bien j'aime ça !

JAN-14-7501.JPG

J'atteins rapidement le col de Sosay où je retrouve mon ami Filou - qui attendra les derniers participants pour fermer la course -. Ma poursuivante n'est pas loin alors pas le temps de trop bavarder ... il faut avancer ! Les kilomètres défilent, je m'amuse et prend du plaisir à gambader dans ces terrains variés. A Solaison, je retrouve Seb et Dawa qui me font l'assistance... (la classe non?). A peine la poche à eau remplie, c'est reparti direction la Pointe d'Andey et ses 400m D+, un sacré morceau car nous sommes en plein milieu de journée et la chaleur devient franchement accablante. Je sens parfois le coup de barre pointer le bout de son nez mais j'ai toujours dans la tête la Transalpine Run, cette course incroyable qui m'a permis de repousser mes limites, et je me dis que de toutes façons, mon corps à toutes les ressources nécessaires pour tenir bon ! En fait, il le faut, car je suis talonnée de près par la seconde féminine ! Après une douzaine de kilomètres en sous bois, nous attaquons la dernière bosse jusqu'au lac Bénit. Je m'accroche encore à ces souvenirs de passages difficiles à la Transalpine, quand le corps a envie de dire non mais que le coeur vous pousse à avancer coûte que coûte. Curieusement, je sens que mon rythme se maintient alors qu'autour de moi, tout le monde avance à vitesse réduite et tête baissée. Une longue descente glissante et boueuse nous mène jusqu'à Marnaz pendant environ 8km ... finish line !

JAN-14-1237.JPG

Je franchis la ligne en 1ère position chez les filles et en 6ème position chez les hommes! Une sacrée surprise !!

JAN-14-7313.JPG

Merci aux copains pour les encouragements, merci à Fred Excoffier pour la séance d'"arrosage" bienvenue après Malatrait, bravo à mes stagiaires qui ont tous bouclé leur parcours de très belle manière et mention spéciale à Bernard qui grimpe sur le podium V3 ainsi qu'à JC qui termine 2ème sénior!

Partager cet article

Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Mes compte-rendus d'aventures
commenter cet article

commentaires

Christine Hoja 17/06/2014 18:36


Merci Caroline pour ce bel article et pour la culture générale !


Bravo pour ta belle course et surtout pour ta victoire !!!


En plus, la classe une assistance pareille !!!


A bientôt !

BLOG-copie-1

Recherche

Sans titre 6

Pages