Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 09:42
Une décision chargée de symboles et de sentiments, longue à prendre car réfléchie et mesurée....

27 octobre 2007, voilà 11 ans que j'ai pris le large et que je suis partie de Tours, ma ville natale mais aussi le lieu de mes premières armes en aviron.

TAC-1.jpg
TAC-4.jpg
Une première licence à Nantes à l'aube de mes 17 ans, avec l'envie d'aller plus loin dans mon sport, de toucher du doigt les finales et médailles en championnats de France...
C'est ce à quoi j'accède à l'issue d'une première année difficile marquée par l'intervention d'un entraîneur "dictateur", d'une coéquipière caractérielle et d'une blessure lors de la Coupe de France. Une médaille de bronze en 4 sans barreur au goût amer mais qui ne me gâche pourtant pas l'envie de perséverer.

L'orage passé, c'est Gaël qui prend le relais en tant que coach des filles au Cercle de l'Aviron de Nantes avec un talent exceptionnel. Affichant bonne humeur, motivation, feeling et compétence, il conduit et mobilise de main de maître son groupe féminin au Cercle de l'Aviron de Nantes.

TAC-9.jpg

Nous sommes en l'an 2000, déjà 3 ans que je mène "ma barque" sur les bords de l'Erdre. Un tournant, qui s'avèrera décisif se profile à l'horizon. Et oui! cette année là, le 4 sans barreur poids légers débarque à Nantes pour préparer les JO de Sydney, avec à son bord, un jeune Champion du Monde prénommé Jean-Christophe... JC qui deviendra mon mari 5 ans plus tard...

TAC-8.jpg

A ses côtés, je côtoie le cercle très fermé du haut niveau mondial au quotidien.

Ainsi, en 2002, je me sens pousser des ailes et prend une décision qui changera radicalement ma façon de pratiquer l'aviron, je veux tenter l'aventure dans la catégorie des poids légers et perdre les 11kg qui me séparent de cet objectif.

C'est le début d'un long chemin initiatique, semé d'embuches où l'aviron prend une toute autre dimension. Je le vis à l'entraînement à travers un programme rigoureux mais surtout en dehors. A coups de régimes draconiens, de privations, de footings en K'way au petit matin, d'une vie calquée sur les chiffres affichés par la balance, je parviens à faire de mes rêves, une réalité.

aviron_moi_2.jpg
TAC-10.jpg
Les premières régates internationales en 2002, la Coupe des Nations à Gênes, 2 médailles d'argent aux mondiaux universitaires, puis, en 2005, ma plus belle saison sous les couleurs du club d'Aiguebelette :
    - la plus légendaire des coupes du Monde, celle de Lucerne (1 semaine avant mon mariage) en quatre de couple.
    - un billet pour les Championnats du Monde au Japon où nous terminerons au pied du podium à quelques secondes des troisièmes
    - un titre de Championne de France en double avec Béné, suivi quelques minutes plus tard, d'une belle médaille d'argent en quatre sans barreur.(ou inversement, à vrai dire je ne sais plus)....

TAC-11.jpg
Depuis... peu de choses ont changé, à cela prêt que je désespère toujours un peu plus, de voir le peu d'intérêt porté au secteur féminin dans notre belle fédération. Alors, lassée de tous ces efforts vains, de tous ces sacrifices sur le plan professionnel et privé, fatiguée d'entendre le même refrain chaque saison "une seule fille (voire aucune) aura sa place en Equipe de France" , "le niveau des filles est désespérant", j'ai réalisé que le haut niveau n'était finalement devenu que frustration et colère.

TAC-12.jpg
J'aime l'aviron, mais plus celui là... où la politique a son rôle à jouer et où réaliser ses rêves ne dépend plus de soi-même mais de personnes qui vous connaissent à peine.

L'année 2007 aura donc été une sorte de libération. Un seul mot d'ordre: "m'éclater sans dépendre de personne". J'ai trouvé dans le milieu du trail ce que je cherchais et un plaisir sans commune mesure : le dépassement, la liberté - et la reconnaissance en plus...

moi_2.jpg
Alors aujourd'hui, après un an sans toucher les rames et de nombreuses questions, j'ai pris beaucoup de recul et trouvé des réponses : j'ai envie de partager, de transmettre à mon tour ce qu'on m'a appris, avant que tout ne s'envole. Et c'est naturellement dans mon club d'origine que j'ai envie de le faire. Cette décision, je la dois à mes potes tourangeaux, aux filles et à Laurent, l'entraîneur, qui m'ont toujours soutenu et qui m'ont fait part de leur motivation à me voir revenir. Quoi de plus gratifiant que de se sentir appréciée et bienvenue dans son club, de sentir qu'on peut apporter sa pierre à l'édifice?

tac_1er_avril_2007_009.jpg
Facile à dire, certainement plus difficile à mettre en oeuvre du fait de l'éloignement, mais telle est ma décision... Une chose est sûre, je donnerai de ma personne du mieux que je peux....

Et puis bon... ca fera une bonne occas' de boire un coup à la cave!
Partager cet article
Repost0

commentaires

véro 22/03/2008 13:31

J'adore venir flâner de temps en temps sur ton blog!Vive les filles et vive le sport!

Ninie 10/11/2007 13:24

hey! en voilà d'une bonne nouvelle! ca va remettre de la motiv' ds le groupe des filles à tours! c'est bon ca!bon et bien, bon courage pr cette reprise! et tours est un bon choix! ce n'est pas là que tu te prendras la tête! bon courage à vs ttes!on se voit sur les bassins!tchou

Laura 03/11/2007 13:02

Magnifique le récitJe viens souvent sur ce site et j'aime beaucoup !Bonne continuation

Touminet Le Du 03/11/2007 11:03

SalutBisous des nantais, je suis avec Anne, mais pas avec une binouze, mais le couer y est, on se promet d'en boire une bientot, voir deux, peut etre 3, allez !! 4 et pis merde 5, etr voilà on est bourré, c'est malin, bon ah !! les chips putain la 6ème a blus dans le pus (là chu bourré) salut Anne et Gael

papa dudu fototac 02/11/2007 10:55

Que dire de plus aprés tant d'éloges, simplement un grand merci, de vouloir mettre toute ton expérience au service d'un groupe qui visiblement me semble déjà fort motivé, c'est déjà une première victoire . . . Bises, papa dudu