Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 14:42
Une sympathique reprise lors de cette 10è édition de la Ronde des Grangeons à Ambérieux.

Malgré l'alerte météo et les pluies incessantes de ces derniers jours sur l'Ain, les coureurs ont répondu présents à ce rendez-vous populaire. Près de 350 personnes ont ainsi choisi de braver la pluie pour venir s'aligner sur ces 15,7km et 400m+ d'un parcours composé à 80% de chemins boueux.

Nous retrouvons ainsi une bande de copains venus de tous les horizons... D'un côté les rameurs avec Pat (Maman Pat), Fabrice et Francky. De l'autre, les traileurs et autres raideurs fidèles au poste dont l'éternel Pascalou, tout droit venu de la Petite Trotte à Léon (quel grand malade celui là), Sandrine (Monier) à peine remise de sa clavicule et Vincent (Faillard).

18H45 : le départ est donné. Les 8 premiers km seront quasiment exclusivement descendants. Je choisis d'appuyer un peu pour éviter les encombres... Je pointe en 2ème position à 2 ou 3km du départ. Pas la peine d'aller chercher la 1ère qui est en ligne de mire car elle avance bien vite et je sais que la suite risque d'être bien plus périlleuse...


Ma poursuivante me passe facilement. Je me mets "dans sa roue" sur quelques centaines de mètres puis lâche l'affaire, voyant que le rythme s'accélère... Mes jambes sont relativement lourdes (mais pourquoi j'ai voulu reprendre l'ergo hier??). Un petit coup d'oeil en arrière. J'aperçois ma copine Sandrine à mes trousses.

Au fil des km, les sensations s'améliorent : je me résonne dans les descentes pour épargner mon ventre fragile, je me force à boire au moins une gorgée à chaque ravito pour éviter les crampes d'estomac qui ne sont pas loin...Bref, raisonnable la carotte...

D'ailleurs, un coureur me lance au passage : "Pas la peine de se presser... Y'aura des carottes pour tous à l'arrivée!" Nous entamons la montée, je suis toujours 3ème. Je trotte puis marche rapidement dans 2 gros raidillons glissants pour gérer l'effort et économiser mes quadriceps qui manquent sérieusement d'entraînement... Encore 2km dans les bois. Il fait quasi nuit et le sol est glissant à souhait. J'adore.... Un autre coureur m'encourage... Un virage, puis deux et me voilà sous l'arche d'arrivée en un temps de 1:16'54 et en 3è position (1ère séniore).


JC quant à lui, termine 8è non loin de notre pote Francky qui pointe en 5è position derrière de grosses pointures.


Quelques bibines avec les copains, une belle remise de récompenses, une saucisse et vite ... au dodo!


Un grand bravo aux organisateurs qui ont sû faire un bel événement magré le temps exécrable.
Vivement l'année prochaine!



Partager cet article
Repost0
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 20:31
A peine le pied posé sur le tarmac de Roissy, je rêve de prendre l'air, d'écouter la nature s'exprimer...
2 semaines en pleine ville entre métros, grands magasins et avenues grouillantes de chinois me font dire qu'il est grand temps de retrouver la campagne!

Une bonne nuit de 12H et me voilà "presque" fraîche et dispo pour un entraînement trail. Pas question de jouer les égoistes, j'ai envie de partager cet après-midi qui s'annonce magnifique...Un petit coup de fil à Jérémy qui est rentré juste 24H avant moi (et qui est donc à peu près dans le même état que moi) et nous prenons tous 2 la route vers les montagnes du Bugey.

Il est 15H quand nous partons à pied de Souclin, petit village proche de Sault Brenaz. Une petite grimpette et nous atteignons la "Roche de l'Eglise" d'où la vue est imprenable sur la Vallée du Rhône et la Vallée Bleue.


De là, nous rejoingnons le GR59 par la Combe de Saix. Le chemin est roulant jusqu'au Calvaire de Porte, nous permettant de trottiner tranquillement. Déjà 2H que nous sommes partis, mais entre sous bois ombragés, prairies à vaches, falaises abruptes, les paysages ne nous laissent pas le temps de nous ennuyer !


Au bout du chemin, la récompense est au rendez-vous : le Mont Blanc, émergeant discrètement d'un lit de nuages... Hmmm je respire!!


17H00 : Il est temps de reprendre la route si nous voulons être à l'heure pour l'apéro. Après quelques hésitations nous passons à proximité de la Chartreuse de Porte (abbaye interdite à la visite) pour ensuite descendre vers la Correrie, puis le petit village de Bouis à travers les sentiers. Encore une bonne grimpée jusqu'au village de Soudon avant de rejoindre Souclin où la voiture nous attend sagement.

4H de rando trail sous un soleil magnifique sans croiser personne a part des vaches... De quoi assouvir mon besoin de nature! Et mériter une bonne bière belge (depuis le temps que j'en rêve!! ...parce que la Tsingtao c'est quand même pas ce qu'on fait de mieux....)


Partager cet article
Repost0
22 août 2008 5 22 /08 /août /2008 17:43
Une page se tourne définitivement...

Celle des Jeux et de toutes ces années qui les ont précédées. J'avoue que je n'arrive pas vraiment à y croire. Et pourtant!


Côté sportif, l'heure est aux bilans.

La 4ème place du 4 sans PL est bien évidemment une énorme déception.
Elle a laissé comme un grand vide dans le regard des rameurs et de leurs proches, une frustration et un goût amer qui n'est pas prêt de s'estomper. Pourtant, chaque jour qui passe depuis la finale, je me dis qu'il ne faut rien regretter. Car dans ces circonstances, les "si" sont si faciles à prononcer...

Certes, ce long voyage jusqu'en finale des Jeux aura été semé d'embûches, ponctué d'étapes douloureuses aussi bien physiquement que moralement. Certaines cicatrices vont mettre du temps à se refermer, mais il ne faut rien regretter pour autant. La vie est ainsi faite, dure, parfois injuste, mais comme dit si bien ma copine Caro Hardy "La victoire est difficile a obtenir ... mais c'est ce qui la rend aussi belle".

Et puis, c'est vrai... Cette finale était loin d'être acquise il y a quelques semaines, lorsque JC était cloué au lit sans pouvoir bouger... Il faut maintenant digérer tout ça, laisser retomber les émotions et penser à toutes les belles choses qui se profilent au loin!


Quoiqu'il en soit, j'adresse un immense bravo à mes copains du 4 sans barreur toutes catégories qui ont créé la surprise et nous ont donné tant de joie en remportant la médaille de bronze!! Ju, Benj, Germain, Dorian... on est vraiment fiers de vous!


Bravo aussi à Jo, Julien, Cédric et PJ pour leur belle médaille de bronze... Que de jeunes rameurs prometteurs!

Et puis une pensée toute particulière aux autres grands déçus de ces Jeux 2008 : Adrien et JB en 2X, Fred et Max en 2XPL, Lolo et Erwan en 2-. Pour certains, l'aventure s'arrête là pour d'autres elle continue, mais pour tous, je souhaite de prendre du bon temps!!

C'est ce que nous tâcherons de faire JC et moi dorénavant...
Partager cet article
Repost0
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 17:16
Une journée comme on en rêve...

Samedi, je quitte Béné en fin d'après-midi pour filer en direction de Crest Voland.
2H plus tard, me voilà assise sur le balcon de l'appartement à admirer le coucher de soleil sur le Mont Charvin...

Le lendemain matin, dès le réveil, la journée promet d'être belle.
Le soleil est au rendez-vous et ça tombe plutôt bien car je me suis programmé une belle sortie trail du côté de la Giettaz... Pas de temps à perdre, j'enfile ma tenue de sportive, le sac à dos et hop! en voiture Simone!

9H30 : me voilà au départ du Parking du Plan (à proximité de la Giettaz) à 1225m d'altitude,  mon nouveau GPS à la main!

C'est parti pour 1000m+ en direction du sommet de Croisse Baulet à 2236m. Je pars prudemment mais.... un jeune homme me double en trottinant au bout de 10mn... Forcément, j'essaie de le suivre!!
Je reste à vue pendant un bon moment, jusqu'à ce que....


... Je fasse une belle rencontre!
Impossible d'abandonner ce beau spécimen seul sous son arbre! Je décide de l'embarquer dans mon sac pour une belle rando! Du coup, je me laisse distancer...

Pas grave. De toutes façons, face à la beauté des paysages, il m'est impossible de garder la tête dans le guidon en permanence... Mes yeux ne savent plus où se poser tellement la vue est incroyable.


Depuis la crête où j'évolue, la vue est en 360° :
En face, le sommet de Croisse Baulet,  à gauche la chaîne des Aravis,

En contre bas, mon ombre, poursuivie par un sapin...


Derrière, la Vallée d'Albertville, et à droite, Majestueux... le Mont Blanc comme si je pouvais le toucher.


J'atteins le sommet seule au monde avec pour simples bruits, ceux de mon souffle, de mes pas sur le sentier et des grillons... J'ai une petite pensée pour tous ces gens qui s'agglutinent sur les plages de Méditerrannée aux odeurs de crème solaire...

La suite n'est que pur bonheur.

Une belle descente sur une crête jusqu'au Petit Croisse Baulet (2009m) toujours sous l'oeil bienveillant du Mont Blanc. De là, je descend en direction des alpages de Ramadieu à 1550m... Une petite traversée à travers les prairies dans le style "sanglier" pour ensuite remonter au col de Jaillet (1723m) où les promeneurs sont nombreux... Les voir dévorer leurs sandwiches m'ouvre l'appétit.. J'attend d'être en haut du Christomet (1853m) pour ouvrir mon sac à dos.

Mon compagnon champignon est toujours là, mais lui.... il attendra ce soir pour être mangé en carpaccio à l'huile d'olive! Un petit casse croute face au Mont Blanc vaut bien tous les resto gastro du monde...


Quelques minutes de pause bien méritées et je reprends ma route au pas de course en direction du sommet de la Tête du Torraz (1930m). Un dernier coup d'oeil au massif du Mont Blanc puis j'entame la dernière descente qui me ramène au Plan à travers les sous bois.

Une dernière balade de 4H30 et 23km avant de m'envoler vers les cieux pékinois...
Partager cet article
Repost0
3 août 2008 7 03 /08 /août /2008 18:12
Mais aussi un samedi de retrouvailles avec ma copine Béné (Dorfman)...

Voilà 3 ans (déjà???) que nos chemins avironesques se sont séparés après notre titre en 2X poids légers aux Championnats de France. Ce samedi fût donc l'occasion de passer quelques heures ensemble.

Au programme : papotage et ... (non non...pas d'aviron) ... rando trail !


Une sortie sympa qui nous conduit du Picard (la "Dorfman House") au sommet de l'Archelle,


pour arriver au Mont Grêle où la mer de nuage a remplacé la vue sur le lac,


 ... puis nous poursuivons notre route au pas de course vers le Col St Michel (ça t'aurait plu Touminet!) et la Grotte François 1er.



L'occasion pour Béné de découvrir ma nouvelle passion, de tester mon sac à dos, mes chaussures et ...d'apprécier les chutes en descente!!


Mais ça valait bien le détour car les nuages finissent par laisser place au soleil, laissant apparaître le lac.


 Allez Béné... Je te laisse récupérer tes jambes (elles doivent être quelque part au Parking des Allemands...) et on remet ça quand tu veux!
Partager cet article
Repost0
30 juillet 2008 3 30 /07 /juillet /2008 10:56
Dimanche matin... Les jambes sont lourdes pour certains mais la motivation est bien là!

Un petit café / croissants avant de prendre les voitures pour se rendre à quelques km de la station. Aujourd'hui,  nous testerons une partie du parcours trail de 70km.

Une fois les voitures garées et le Garmin branché, nous parvenons à la cascade - celle que nous avions traversé en course au mois de mai dernier -.

Crédit photo : Nadine Banfi
 
Petite séance photo en situation (on s'habituerait presque à jouer la starlette dis donc!) puis nous partons explorer les chemins de ce qui constituera la dernière étape du Merrell Oxygen Challenge pour les traileurs éclairés...


70km de trail entre singles techniques, traversées de paturages (attention aux chevilles), larges chemins de rando, franchissement de rivières, passages de crêtes avec des vues magnifiques, etc....

Crédit photo : Nadine Banfi

Bref, pas de quoi s'ennuyer!
Et encore moins lorsqu'un chamois surgit à quelques mètres de nous au milieu des fougères!

15H: fin d'un week-end de folie, rangement du VTT BMC dans la Kangoo et retour à Dagneux...

De ce week-end,il ne ressort que du positif.... Une équipe d'organisation supère sympa, des partenaires à l'écoute, une ambiance au top, des co-ambassadeurs avec qui on a  envie de passer du temps, des coachs comme on en rêve, des vues époustoufflantes, le soleil au RV et.... une truffade à en tomber par terre!!

Que dire à part Merci à ASO et aux partenaires du MOC qui donnent à notre passion, une touche supplémentaire d'exaltation...

Crédit photo : Nadine Banfi



Partager cet article
Repost0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 13:02
Une bonne nuit de sommeil et c'est parti pour une journée de folie

Celle-ci débute par une prise en main du Garmin et par l'analyse des données récoltées la veille, sous la direction de Greg de chez Garmin ... Le pauvre a la délicate mission de nous former à l'utilisation de notre nouvel engin ... Chose que JC n'est jamais parvenu à faire. (J'avoue, je bloque sur l'écran tactile qui a la fâcheuse tendance à être un peu trop sensible pour mes petits doigts!)


Une fois les rudiments intégrés, nous nous équipons de nos nouvelles tenues de combat et partons en compagnie de Guillaume Millet et Jean-Claude Banfi, nos 2 private coachs d'exception.

Un saut dans le téléphérique pour monter au sommet du Plomb du Cantal...
 

...une petite séance photo...



... Et nous découvrons le programme du jour : test du parcours "Enduro Trail". Mais qu'est-ce donc que cette chose? Réponse : Un trail d’environ 30 km durant lequel les coureurs trouveront une succession de "Spéciales" courtes et chronométrées, présentant des profils variés. Entre chaque Spéciale les parcours de liaison seront non chronométrés (mais à effectuer dans un temps fixé à l’avance). Le but du jeu : gérer son effort pour être le plus rapide sur ces Spéciales.


Et pendant ce temps là, nos 2 vététistes testent le parcours Cross Country accompagnés de Peter Pouly, grand nom du milieu avec 4 titres de Champion de Fran
ce en cross country, un titre en marathon et vainqueur du Roc d'Azur en 2002.

De notre côté, au pas de course, Benoit et moi découvrons alors le parcours concocté par Guillaume et Jean Claude. Les vues sont magnifiques, les terrains variés... Bref, l'idéal pour organiser des Spéciales !


Arpont du Diable, sommet du Puy Griou, Bec de l'Aigle...
Notre périple nous conduit à travers volcans et sous bois jusqu'en milieu d'après-midi, avec pour terminer, un petit chrono en descente! Cooooool!!!
Je suis poursuivie par Guillaume... Aie aie, la pression!
 



16H, repos du guerrier... De retour au Lioran, les pieds ont leur dose pour la journée ! Nous retrouvons avec joie Julien et Coralie qui semblent aussi entamés que nous... Toujours aussi attentionnée, l'équipe d'organisation nous offre 1 heure de sauna/piscine/jacuzzi pour récupérer... L'occasion de papoter et d'échanger sur nos sorties respectives.

18H : dernière séance photo de la journée (Nadine aussi a des grosses journées!) en compagnie d'un journaliste, avant de rejoindre le reste de l'équipe pour une soirée Cantalou conviviale dans un Buron traditionnel...

Chez Gégé... Une des meilleures truffades de la région!

Hôtel Restaurant "le Buron de Font de Cère",
Chez Gérard Lajarrige au Col du Font de Cère.

Une journée bien remplie qui se termine vers 23H30, car tout le monde est épuisé!
Partager cet article
Repost0
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 18:08
Episode 1
De retour du Lioran (Cantal), les souvenirs se succèdent...


Accueillis en VIP et chouchoutés tout au long du week-end, les 4 ambassadeurs que nous sommes Julien, Benoit, Coralie et moi, repartons la tête et les mains pleines de belles choses !

Résumé d'un week-end qui ressemblait curieusement au 25 décembre :

Vendredi après-midi, je saute dans ma voiture, direction le Lioran. Le RV est fixé à 18H à la Prairie de Sagne. J'arrive la dernière à 17H59... Toute l'équipe d'organisation est sur le pied de guerre pour nous accueillir. Rémi, Baptiste, Alexandre, Benjamin, Greg, Peter, Jean-Claude, Guillaume... Que de monde pour nous!

Le temps de prendre notre studio et nous voilà tous les 4 prêts à tester ce qui constituera le prologue du MOC.
Pour Coralie et Julien, ce sera un prologue en VTT constitué d'une boucle de 2 à 3 mn.
Quant à Benoit et moi, nous avons droit à une course ascentionnelle de 6mn... LE truc qui fait mal aux poumons...

19H30 : après un petit échauffement histoire de dégourdir les jambes qui viennent de passer 4H en voiture, me voilà GPS à la main en train d'escalader une piste droit dans la pente, accompagnée de Guillaume Millet (rien que ça!), dans l'intention d'atteindre mes pulsations cardiaques max en 6 mn et de déterminer ainsi ma VMA!

Chose faite en à peine 2mn... Du coup, les 4 minutes restantes me semblent interminables. Je m'accroche sous les encouragements de Guillaume qui, de son côté, trottine et me parle sans le moindre signe d'essoufflement... pfff...

6mn... La sonnerie salvatrice du GPS se déclenche! J'ai le gout du sang dans la bouche et les poumons en vrac! C'est pire qu'un 500m à bloc en aviron... Benoit quant à lui arrive en haut à peu près dans le même état que moi!

Petite récup pour tout le monde, petite douche et il est temps de se retrouver autour de la table. Au menu... Truffade évidemment!

23H : A l'heure où, traditionnellement nous irions nous coucher, c'est avec joie que nous apprenons que le Père Noel est passé (un peu en avance cette année...) C'est le moment de la remise des dotations textiles MERRELL et du VTT BMC flambant neuf...

Une petite séance photo sous l'oeil avisé de Nadine la photographe et nous voilà parés pour représenter dignement le MOC pendant 1 an!

Minuit : il est temps d'aller se coucher car la journée de demain promet d'être longue...


Partager cet article
Repost0
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 12:56
Dimanche, au réveil pourtant tardif, quelques grinchonnements incontrôlés se font entendre...
Je me réveille aux côtés de 3 grands mères qui n'arrivent plus à marcher normalement!

Le petit déj avalé, nous plions bagages pour profiter de la journée. Les nuages sont menacants mais la pluie nous épargne... Après les hauts sommets des massifs franco-italiens, nous irons cette fois randonner dans la montagne à vache du côté de la Giettaz.


Mais avant... comme toutes bonnes vivantes qui se respectent, arrêt OBLIGATOIRE à la coopérative laitière du Val d'Arly! (Ca tombe bien, c'est sur la route!). Chacune y va de son sachet de Rebloch' / Beaufort.

Côté effluves, c'est ma kangoo qui va prendre cher toute la journée!

Une petite route nous mène au Plan, petit hameau fort sympathique en cul de sac à 1200m d'altitude. De là, carte à la main, je décide que nous monterons à la tête du Torraz (sommet faisant partie du Tour du Pays du Mont Blanc) à 1930m.

Une hésitation dans la lecture de carte me fait quelque peu grenouiller au début, à la recherche du fameux "sentier Michel"... Je redoute les foudres de mes comparses, mais ces dernières, très indulgentes semblent me faire confiance...ont-elles bien raison?
 
Je retombe finalement sur mes pattes. Nous empruntons un magnifique petit sentier en sous bois qui nous hisse jusqu'au sommet.
 


De là-haut, le ciel semble bien menaçant! Il tombe des cordes partout autour de nous! Par beau temps, la vue doit être extraordinaire. A notre gauche, nous aperçevons le pied du Mont Blanc, Flumet, Crest Voland, les saisies etc. Derrière, j'imagine la Pierra Menta et tout le massif du beaufortain... A notre droite, la porte des Aravis et toute une série de sommets magnifiques. Je me promets de revenir très vite pour admirer cette vue sous le soleil.

Mais pour l'heure il faut redescendre avant le déluge.
C'est parti pour une "initiation trail". Les cuisses brûlent pour certaines mais le plaisir est là!

Les filles, ok y'a encore un peu de boulot mais on est sur la bonne voie!
Faut juste pas avoir peur de mettre les pieds dans la boue...

Quelques virages en lacet et nous voici de retour au Plan pour une bonne pizz' au resto! Le repos des guerrières avant le retour à Lyon et sa civilisation hyper speedée...

Merci aux filles pour leur agréable compagnie.J'espère que vous ne me maudirez pas toute la semaine à chaque fois que vous descendrez un escalier...


Et merci au ciel de nous avoir épargné!

Partager cet article
Repost0
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 08:18
Chose promise, chose dûe!
Ce week-end était consacré à 2 journées : "rando entre filles"
En voici l'Episode 1

Accompagnée de mes coéquipières de rame Maïa et Carole et de ma vieille branche Anne venues des 4 coins de la France (Tours, Nancy, Nantes), nous voilà parties samedi de bon matin - 6h - de Dagneux après une courte nuit.

Direction - Beaufort puis le Cormet de Roselend.
Au programme du jour : une rando au départ des Chapieux.


Le temps de mettre les baguettes et le beaufort dans les sacs et nous attrapons une navette qui nous monte quelques km plus haut à la ville des Glaciers.

Réglages des bâtons, serrage des lacets et c'est parti pour une journée de rando sous le soleil et au milieu des glaciers.



Sauf que je me rend compte que je viens de laisser mon appareil photo dans le minibus! Hop, ni une ni deux, nous voilà Anne et moi en train de redescendre en courant la route jusqu'aux Chapieux. Fort heureusement, à mi-chemin nous croisons le minibus dans lequel se trouvait le précieux appareil...

C'est reparti en sens inverse! au pas de course.

10H30: l'épisode boulette est terminé... cette fois c'est la bonne! Une belle petite montée nous attend jusqu'au col de Ceigne à la frontière italienne.

 

Celui-là même ou quelques années plus tôt, nous posions Jérém, Fab, JC et moi durant notre périple "Mont Blanc"... souvenirs souvenirs!


Là haut le vent souffle à décorner les boeufs.Il est vite temps de repartir avant de finir congelées sur place ! Nous bifurquons sur la droite le long d'un petit sentier en dévers qui nous conduit vers le Col de Chavannes.

La traversée de quelques névés s'avère épique !

Une pause beaufort /sieste s'impose dans un recoin. A peine, le temps de m'assoupir qu'un chamois perché sur un piton rocheux pousse des cris et me reveille. Tanpis pour la sieste, nous reprenons notre route pour descendre en contre bas, direction du refuge Soldini.

Une petite descente sympa où nous rencontrons moult vététistes italiens... Une fois en bas, je propose (impose?) aux filles de prendre un raccourci à travers le torrent... Suggestion plus ou moins appréciée de mes compagnes!

Mais c'est bon pour la circulation!

Allez, une dernière remontée au col de la Ceigne versant italien avant de rejoindre notre beau pays pour la descente au refuge des Mottets puis à la ville des Glaciers... Il est 17H00... Qu'elle va être bonne la bière aux Saisies!


La soirée s'achève à Crest Voland autour du traditionnel saucisson / croziflette / beaufort qui s'impose à nos estomacs affamés!!

23H00: tout le monde au dodo (moi la première)... des vraies mamies!



Partager cet article
Repost0