Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2009 2 13 /01 /janvier /2009 09:44
Alors que la vie lyonnaise s'éveille dans la grisaille et une pollution à un niveau rarement atteint..., nous profitons d'un ciel sans nuage pour gambader à ski sur le plateau de Retord et profiter d'un panorama exceptionnel sur la chaîne des Alpes...

L'occasion de faire goûter au fréro les joies de la montagne...


Partager cet article
Repost0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 08:44
Après une journée ensoleillée à la Pesse où le sport n'a pas été la priorité (une petite heure de skating et une belle balade à pied à travers la forêt), nous enchaînons avec les voeux du Maire de notre nouvelle commune.
JC y est mis à l'honneur aux côtés de la 3è dauphine de Miss Pays de l'Ain (environ 15cm nous séparent...).

Puis, il est temps de sauter dans la voiture en direction d'Ambérieu en Bugey pour assister à la soirée d'Assemblée Générale d'Ambérieu Marathon, notre peut-être futur club... Une soirée plutôt bien arrosée et très conviviale!

Alors ce matin, difficile de décoller aux aurores à Giron!
Au moins, la neige aura le temps de se réchauffer un peu!
Partager cet article
Repost0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 09:06
A chaque jour sa station.
Dans la série "j'en prends plein les yeux", je vous présente aujourd'hui ... La Pesse - Jura


Encore un lieu magique pour fondeurs amoureux de lieux tranquilles et de paysages invraisemblables.
Moi qui croyait qu'il n'y avait que dans les livres ou au fin fond du Canada qu'on pouvait encore admirer de tels décors. Non! il suffit de faire une petite heure de voiture et cette nature sauvage s'offre à nous!


Franck, JC et moi profitons de ce samedi pour aller rendre visite à mon copain Alex, le local de l'étape.
L'occasion de découvrir un vaste domaine et les joies du skate hors piste dans les prés recouverts de neige transformée ! Nous voilà tellement enthousiasmés que nous skions jusqu'en fin d'après-midi malgré les -8° affichés au compteur...


Bilan pour moi 37km et un petit passage obligé à la fromagerie pour dévaliser le magasin en comté, bleu de gex, noix de jambon, et autre tomme de montagne...

Merci Alex pour cette journée extra, une chose est sûre... tu risques de nous voir débarquer plusieurs fois dans l'hiver!
Partager cet article
Repost0
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 17:57
Cette année, après divers projets avortés, le nouvel an a eu lieu sous la couette, plongée dans un profond sommeil...


Pas très original me direz-vous, mais très efficace pour profiter de la journée du 1er janvier alors que tout le monde cuve ! Affrontant courageusement la grisaille ambiante et une espèce de flemingite aigüe, nous voilà partis à l'extrémité Nord Est du département pour une session skating.



Destination Giron dont les pistes émergent miraculeusement des nuages pour nous faire profiter d'un beau soleil. Pas un chat en ce 1er janvier... Il fait froid, mais rapidement je me réchauffe sur les skis, agréablement surprise par la qualité des pistes et surtout la vraie beauté des paysages que je découvre pour la 1ère fois.


La plupart du circuit s'effectue dans les sous bois recouverts de neige, laissant de temps à autre apparaître une clairière au soleil, un pré ou un chalet isolé. Je glisse à travers la forêt, épatée par le site. Tant et si bien que j'avale les km sans m'en rendre compte, ce qui est assez rare pour être noté!

Résultat des courses : 32,5 km et l'envie de revenir très vite sur ce nouveau terrain de jeu à moins d'une heure de la maison!!
Partager cet article
Repost0
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 10:40
Et voilà... Les vacances se terminent ....
Impossible de redescendre directement dans la vallée sans un palier de décompression...
Une petite étape nocturne à Crest Voland s'impose donc !

Et comme au réveil il fait grand beau mais que les peaux sont rangées au fond du sac .... il faut sortir les skates.
Et ça tombe plutôt bien! A peine sortie du lit, je reçois un petit coup de fil de Fab et Ju, mes 2 grandes saucisses de savoie préférées, qui sont justement en 205 dans la montée des Saisies!


C'est donc avec une détermination sans faille que je suivrai la joyeuse bande de fondeurs professionnels pendant environ... 200 mètres!
Impossible de suivre 3 fusées affutées comme des lames... Pendant que je fais 1km, eux ils en font 2!!!



Dernier petit tour dans la neige avant de redescendre sur terre, dans la vraie vie...
Ah là là... Rien que d'y penser tous ces petits plaisirs alpins me manquent déjà!

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 16:56
170 km de vent ? ... Les sapins à l'horizontale?  ... Les pistes fermées?
Il en faudrait plus pour arrêter 3 fondus de ski !

A peine le pied posé à la Rosière, Christophe nous fait le plaisir de nous accompagner en peaux le temps d'une matinée sur son territoire d'enfance...


Alors que pas même un chamois ne mettrait le nez dehors, nous bravons la tempête, encapuchonnés jusqu'aux yeux, pour atteindre la route du col puis descendre au pied des Ecudets à 1000m d'altitude.


Les pistes s'offrent à nous, privatisées pour l'occasion! La classe...
Hop, il est temps de chausser les peaux et de refaire le trajet dans le sens inverse à travers la forêt. 900 m+ pour faire travailler le palpitant et exécuter des conversions dans la peuf sous l'oeil averti de Christophe!


Une bien belle balade qui nous permet de prendre l'air pendant que la plupart des vacanciers sont au bistrot!



Merci Christophe... Vivement la prohaine...

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 14:24
Premières sessions hors des sentiers en ski de rando et premières rencontres fascinantes...

Tête à tête silencieux avec un chevreuil dans la forêt, en montant vers le Bec Rouge
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2008 1 22 /12 /décembre /2008 08:57
Après avoir couru dans les entrailles du Mont Ventoux....



... découvert un sympathique bastion alsacien au coeur de la Provence où nous avons été reçus comme des rois,

Ah... Les fameuses tartes flambées et le baeckeoffe de Patrice... on s'en souviendra longtemps!

... Travaillé mon swing à Mazan puis aux Arcs...

Tchatché dans le sauna avec Arnaud Roméra (journaliste sur Stade 2), Skié avec Franck Camas (navigateur), Xavier Rohart (voile olympique), Delphine Racinet (tir), Virginie Dedieu (natation synchro) et bien d'autres...


Me voilà ENFIN dispo pour relater mes aventures de Noël! Ouf!
Quelle vie mes amis!
Partager cet article
Repost0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 09:27
Comme promis, voici mon compte-rendu. A lire quand on a 5mn devant soi!

Il est 21H15 quand nous débarquons Flo, Franck et moi dans l'éphémère mais impressionnante mecque du trail...
Le temps d'une soirée, le parc des expos de Saint Etienne prend des airs de Woodstock. On y retrouve des milliers de bipèdes affublés de tenues moulantes et multicolores, tous harnachés d'une petite loupiote ...
Des milliers de fous qui, comme nous, se lancent dans l'aventure nocturne de la Saintélyon!

Comme il y a 2 ans, je me sens un peu perdue au milieu de toute cette foule. Rapidement, j'aperçois Alex et la désormais familière tente du Merrell Oxygen Challenge... Je commence même à m'y sentir chez moi!

Il est temps d'aller récupérer le fameux dossard avec lequel j'entretiendrai une relation fusionnelle durant 67km... Pour moi ce sera le n°21 ! Autant dire un dossard "privilège". C'est la première fois que j'ai le plaisir d'être reçue de telle manière : Accueil personnalisé et place de choix en tête de peloton sur la ligne de départ... Je suis à la fois enchantée et stressée de faire partie des "VIP" de la course... Je me balade parmi les têtes d'affiches : Vincent Delebarre, Ludo Pommeret, Maud Giraud, Cathy, j'en passe et des meilleurs, avec qui j'échange quelques mots...

Minuit sonne! C'est parti pour 6h30 à 7h de course (du moins je l'espère!).
Cathy et Maud donnent le rythme : 13, 14km/h... Je me cale en 3è position, juste derrière Cathy et Pascalou pendant 3 ou 4 km mais rapidement je décide de lâcher du leste car je sais que la nuit va être longue.

Je me résonne et me persuade de faire ma course et de rester dans mon petit monde sans m'occuper des autres.
La route prend progressivement un profil montant. Bizarrement, mes jambes ne répondent pas. Plus les km passent, plus mes muscles s'alourdissent jusqu'à m'obliger à marcher dans les montées dès la première 1/2 heure! J'aperçois Sonia Furtado qui prend aisément le large. Elle sera intouchable sur cette course.

Je suis grillée, dégoutée d'avoir des jambes de plomb... A plusieurs reprises, des copains me doublent et m'encouragent. Laurent me demande comment ça va. Je lui répond par un petit "mouai bof pas top" avant de le voir s'éloigner, mais en fait je suis vraiment mal... Et nous ne sommes qu'au début!

C'est d'ailleurs ce qui me pousse à continuer... Je commence à me connaître et je sais qu'il s'agit d'une mauvaise passe. Faire fi de la douleur du début pour se concentrer sur la suite... Il faut s'accrocher et attendre la fin de la tempête.

Nous quittons le bitûme pour atteindre les premiers chemins de terre. Je commence à retrouver un peu de jus au bout de 15 / 20km. Je relève un peu la tête et aperçois Maud dans une descente. Elle a l'air en difficulté. "Allez Maud, courage!". Elle me répond qu'elle n'a plus de jambes : trop de bitûme... La pauvre, elle ne s'imagine sans doute pas que les plus longues portions de goudron restent à venir... Elle finira par abandonner à Sainte Catherine.

Un ravito, puis deux. J'arrive à Sainte Catherine (environ 30 km) plutôt en bon état à 15mn de la tête de course. Mes jambes apprécient les chemins de terre, glissants et boueux... Peut-être le côté ludique de la chose? Les km et les ravitos défilent jusqu'à celui de Soucieux. A chaque fois, je ne m'arrête que pour remplir vite fait mon verre.

Un petit arrêt pipi mal géré à Saint Genoux me fait perdre du temps inutilement : Je n'arrive pas à défaire le noeud de mon collant (passionnant non?)... Donc pas de pipi pour tout de suite. Et en plus,  j'y perd un gant dans la bataille! Me voilà en train de courir, en essayant de dénouer l'imbroglio de mon collant... 10mn et ouf! je peux enfin me libérer!

J'atteins le ravito de Soucieu avec des sensations plutôt moyennes. Un petit mot de mon pote JC qui attend son relais et c'est parti pour 22 km de bitûme... soit 22km de cauchemar! J'ai les articulations en vrac. Et dire qu'il y 2 ans, j'arrivais là presque fraîche comme un gardon à l'idée qu'il ne me restait "qu'un semi-marathon"... Cette année, ce n'est pas vraiment le même état d'esprit qui m'anime !!

La fin de parcours n'est que soumission... Je laisse les km défiler tant bien que mal jusqu'à la ligne d'arrivée. Je rêve de chausser une paire de running, les choses seraient vraiment différentes... Plus que 5km, Place Carnot, le pont, la piste cyclable, puis je croise Xavier (Rolland) en roller : "Allez Caro 3 ou 4 km et c'est fini". Quelques gémissements incontrôlés sortent de ma bouche, mais mon cerveau est programmé : encore quelques minutes et c'est la fin d'une longue nuit blanche !

6H35... Le chrono s'arrête sous l'arche d'arrivée. Je suis troisième derrière (loin derrière) Sonia et Cathy. Un mélange de joie, de lassitude & de douleur extrême m'envahit, au point de me faire monter les larmes aux yeux. Je m'écroule derrière un muret incapable d'en faire plus.

Mais je suis allée au bout de moi-même et de l'aventure, une fois encore. Et c'est bien là l'essentiel!!!
Partager cet article
Repost0
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 09:04
Difficile pour moi de faire un premier bilan si peu de temps après avoir franchi la ligne...

Alors voici quelques sentiments livrés en vrac avant un compte-rendu plus détaillé :

- Je suis bien contente de terminer sur la 3ème marche du podium aux côtés de 2 gazelles intouchables: Cathy et Sonia Furtado l'extraterrestre...


- J'éprouve une vraie satisfaction d'être allée au bout de cette nuit exceptionnelle malgré un début de course physiquement difficile et une fin de course qu'il l'a été encore plus...
- Même satisfaction quant à mon temps : 6h35 soit tout juste 1 minute de moins qu'il y a 2 ans!

- Pourtant, je l'avoue... j'éprouve une légère sensation qui s'apparente à de la frustration quand je repense à mon parcours... J'ai subi plus qu'apprécié les premières montées, avec des jambes de plomb. Et j'ai laisser défiler les 22 derniers km sans pouvoir relancer... ce qui me laisse à plus de 30mn derrière Cathy. Un sacré fossé!

- Mais heureusement, je relativise en repensant au milieu de parcours, saint Christo - Sainte Catherine, où j'ai pris du plaisir dans les chemins boueux...

Finalement, ce podium à la Saintélyon marque la fin de l'année de la plus belle des manières !
De quoi me motiver à bloc pour l'année 2009!

Partager cet article
Repost0