Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mars 2009 7 01 /03 /mars /2009 16:52
C'est une bande de joyeux traileurs qui s'est donnée RV samedi à Ambérieu pour une après-midi sportive ...
et une soirée festive!


Le temps de rassembler tout le monde sur le point de départ des réjouissances,
de faire les quelques présentations qui s'imposent,
et nous voilà partis pour 23km dans le Bugey, sur les traces du Trail de Douvres,

Jérôme, Thierry, JC, Gwladis, Flo et moi pour ce qui est du team ZZH
Fabrice et Patricia du côté des meximiards,
Franck notre représentant officiel du team Asics,
Rafik du côté des rameurs, débauché pour l'occasion,
Pierrot le célèbre président d'Ambérieu Marathon accompagné de ses 3 acolytes,


Sous la direction des locaux d'Ambérieu Marathon, mon nouveau club, nous découvrons les villages et sentiers alentours sous un soleil resplendissant et une chaleur surprenante. Grâce à eux, même pas besoin de sortir la carte à chaque intersection, ce qui nous fait gagner de précieuses secondes !


Au bout de quelques km, je me retrouve la seule fille au milieu de la bande.
Le rythme est relativement soutenu pour mes petites jambes... malheureusement pas pour celles de Franck, Flo ou JC ...

Une des rares pauses de l'après-midi, avant de découvrir le curieux passage dans la Roche fendue,

Le passage de la Roche Fendue

Seizième km, mes jambes sont lourdes à vouloir suivre mes compagnons... et je commence à sérieusement me demander comment je vais boucler le trail du Val Cottey le lendemain! Je décide de m'épargner la petite boucle pour monter au Mont Luisandre (2 km).
Flo, Franck, JC et Thierry se lance à l'assault du sommet tandis que Raf et Jérôme m'accompagnent au Chateau des Allymes. Le temps de poser tous les 3 pour la postérité...


...que voilà déjà nos gazelles qui redescendent du Mont Luisandre. Une petite photo de groupe et nous entamons la descente dans la vallée. Il est 18H quand nous sommes de retour de notre balade à travers le Bugey...Pile poil pour l'apéro !
Bilan : 23km, des jambes en coton et une belle après-midi entre potes... 

Une belle brochette au pied du Château des Allymes

Partager cet article
Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 18:38
Chaque footing en deviendrait presque un défi quotidien!
Les chiens....


Mais comment vivre avec cette appréhension latente de se faire attaquer au détour d'un virage ou à l'angle d'un portail malencontreusement laissé ouvert ? Tous les coureurs peuvent témoigner d'une expérience désagréable à ce propos...

Aujourd'hui, comme à chaque fois, je fais mon petit tour en courant en début de soirée histoire de prendre l'air... Et comme à chaque fois, arrivée à Pizay, je ressens comme une petite tension intérieure en attaquant le virage du cimetière ...

Je sais qu'un doberman est là... à l'affût derrière son grillage, et à chaque passage devant la maison, je prie pour que les propriétaires aient eu la bonne idée de refermer derrière eux!

Ouf, encore une fois j'y échappe!

Sauf que 150m voilà qu'un animal à quatre pattes débarque en aboyant devant moi! Argggg.... Même en prenant sur moi et en lui faisant face, je suis obligée d'escalader une butte de terre et de couper dans un champ (donc les mains et le collant tout noir) pour éviter MÔsieur qui a décidé de rester planté là!!  Résultat des courses : 5 minutes de perdu et encore une bonne trouille!
Y'en a marre!!!




Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 17:30
Changement radical d'ambiance entre samedi où le soleil brillait de milles feux
et ce dimanche où la neige tombe à gros flocons!

Les Aravis le samedi soir
Le départ du trail le dimanche matin....

Qu'à cela ne tienne, nous avons RV avec Chamonix ce matin, alors pas le temps de s'apitoyer ! Au programme, une course en relais avec 12km de trail blanc pour moi et 18km de skating pour JC. C'est une première pour nous et nous sommes impatients de découvrir l'épreuve.

Après avoir retiré notre dossard au foyer de ski de fond et pris les infos nécessaires, il est temps de rejoindre la ligne de départ.
  • C'est à moi de commencer par un trail blanc de 12km et 450m+

Le départ est donné sous une neige abondante. Tout le monde s'élance à toute allure sur une large piste roulante. J'ai l'impression d'être à fond et pourtant... je suis derrière! Le diesel par excellence... Au bout de quelques minutes, j'enlève mes lunettes pleines de neige et commence à remonter dans le peloton. Je sais que j'ai 3km pour doubler car ensuite, nous attaquons un petit single en forêt, il ne faut donc pas relâcher l'allure. Sans GPS (oublié de le charger...), je ne sais pas trop où je me situe dans la course mais pour cette fois, on fera au feeling! De toutes façons ça va aller très vite... Au troisième km, nous attaquons une belle grimpette en forêt dans la poudreuse. Avant que cela devienne impossible, je parviens à doubler un coureur en chaussures de route qui glisse à chaque pas. Le coeur bat fort mais au moins je n'ai plus personne devant moi. Les mains sur les cuisses et c'est parti pour 2km de montée au taquet. Arrivée au sommet, il ne me reste plus qu'à me relâcher et à descendre à toutes berzingues. Malheureusement pour moi, une crampe d'estomac surgit méchamment au milieu de la descente, m'obligeant à m'arrêter et à marcher pendant quelques précieuses minutes... Quelques coureurs me doublent et m'encouragent avec sympathie. Le temps de laisser le système digestif retrouver ses esprits et je peux repartir en trottant. Au fur et à mesure, la crampe s'estompe pour totalement disparaître... Une vraie chance. Il ne me reste plus qu'à accélérer dans les derniers km sur le plat pour rejoindre le stade de ski de fond où JC m'attend de pieds fermes! On m'annonce 2è fille derrière Céline Taiana ... une triathlète... tiens donc !
  • Hop ! Je tape dans la main de JC et lui laisse les cartes en main... Pour lui ce sera 2 boucles de 9km sur le domaine de fond de Chamonix. 

La piste est recouverte de 20 à 30cm de fraîche, ce qui rend la tâche ardue! On ne voit même plus ses skis ! Mais JC s'en sort très bien puisqu'il reprend rapidement quelques places au classement général. Les conditions nécessitant une bonne "caisse", il parvient progressivement à tirer son épingle du jeu. Un seul skieur le doublera sur l'ensemble du parcours.

Au final, nous bouclons le parcours en 2H28'23 ce qui nous place 10è équipe au classement général et 1ère équipe mixte. L'occasion de grimper ensemble en haut d'un podium, ce qui n'arrive pas tous les jours!


Merci à nos fidèles supporters Joël et Bernadette d'avoir bravé le froid et la neige pour nous prendre en photo...
Merci à l'organisation pour ce concept vraiment sympa et pour l'ambiance typiquement "montagnarde" de l'événement (après tout, la neige ça a aussi son charme!). Nous reviendrons l'année prochaine c'est sûr!

Après l'effort, une bonne tartiflette serrés les uns contre les autres pour se tenir chaud...

Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 10:24
Le soleil brille en ce samedi... Le temps idéal pour sortir les skis de rando et aller se balader dans la montagne.


Ayant gardé d'excellents souvenirs de cet été à Croisse Baulet, je décide de redécouvrir le coin en compagnie de JC dans sa version hiver, munis de la carte IGN. Depuis le parking du Plan, nous grimpons à travers les pentes enneigées avant d'atteindre une petite arête en sous bois.

Dans l'axe, la pointe blanche du Grand Croisse Baulet

Un bruit d'ailes attire notre attention : un choucas et un aigle (ou gypaète? je n'ai pas l'oeil encore assez aguerri) planent en silence au dessus de nos têtes, se disputant sans doute un nid ou une proie.
Le temps d'une petite pause pour admirer le ballet des oiseaux et reprendre son souffle puis nous reprenons la trace pour atteindre les chalets du Leuta à 1750m.

Les chalets du Leuta

Nous tentons une traversée à flanc de la montagne mais celle-ci s'avère trop risquée. Il est temps de faire 1/2 tour.
Malheureusement, la neige est changeante et croutée à la descente. Impossible de se faire plaisir et d'enchaîner 2 virages...


Nous essayons finalement de rejoindre le Petit Croisse Baulet par le col de l'Avenaz à travers les bois mais sans succès... forêt trop dense, torrent à traverser, petits passages en dévers ... Bref, le sommet ne veut pas de nous aujourd'hui! Tanpis, nous aurons au moins profité du beau temps et de la nature ... A moi de consulter Skitour la prochaine fois que je veux prévoir un itinéraire ski de rando!

Un chevreuil qui a dû lui aussi, manger trop de raclette la veille, la neige ne tient pas sous ses pattes !



Partager cet article
Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 19:19
Tandis que la station grouille de touristes en manteaux de fourrures et de supporters guillerets,
nous chaussons les skis de rando pour une balade magnifique aux sources de l'Isère.


Frustrée de n'avoir pu accompagner JC et Christophe lors de leur virée improvisée entre hommes la veille (la faute à une vulgaire chute en ski qui me vaut une douleur au talon et au genou...), je choisis de troquer ma place de spectatrice lors de la 1ère manche du slalom pour la tenue de randonneuse. Le choix n'est pas si évident car...
1 : Le spectacle promet d'être exaltant grâce à un JB Grange et un Julien Lizeroux en grande forme et bien décidés à se montrer sous leur meilleur jour devant des miliers de spectateurs venus spécialement pour eux...
2 : Il fait tout de même un petit -15°c au thermomètre ce matin... Dur dur de braver le rude climat montagnard !
3 : Je promène une vieille toux qui m'empêche de respirer à pleins poumons...

Je me laisse tout de même convaincre par une balade à skis, puisqu'aux dires des 2 compères, le détour en vaut la peine et l'effort n'est pas si violent ...

Nous partons depuis le Fornet (1930m), dernier hameau au fond de la vallée de Val d'Isère.
De là, un large et long chemin piéton damé nous conduit le long de l'Isère, ce petit ruisseau qui parvient tout de même à atteindre le Rhône 286 km plus loin (à Valence).


Le soleil apparaît petit à petit au dessus des sommets, nous réchauffant un peu et laissant apparaître la blancheur immaculée des montagnes...


 Nous laissons le Pont Saint Charles à notre droite pour entrer dans un vallon encaissé et sinueux. Il règne une atmosphère et un silence apaisant, à l'heure où tant de monde s'agite en bas... L'isère coule sous nos pieds.



Ici la nature semble reprendre ses droits, même les chamois gambadent sans crainte...


A la sortie du vallon, nous découvrons un cirque enneigé sous un grand soleil.



Encore quelques mètres et nous atteignons le refuge du Prariond, où Christophe et JC ont dores et déjà laissé leur empreinte sur le livre d'or... A mon tour d'y aposer ma petite griffe en ce 15 février, jour de mes 29 ans...


Il est déjà temps de repartir pour aller encourager les Bleus à la 2ème manche...
Dommage je serai bien restée là à révasser tout l'après-midi moi!



Une rando facile d'accès et qui vaut vraiment le détour...
Mais chut! Faut pas le dire!

 

 
Partager cet article
Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 13:42
De retour dans la vallée, voici quelques images livrées en vrac d'une semaine qui restera sans doute longtemps gravée dans la mémoire de Julien Lizeroux et Marie Marchand Arvier,
nos deux champions du moment !

Val d'Isère, c'est d'abord LE spot des Champions...
Ici c'est Steve Missilier qui en termine lors du slalom à la 6è place!

Val d'Isère c'est aussi... le lieu de rencontre des copains!
Après Florence et Christophe, ...
... nous croisons Loulou, Greg et Stef en pleine forme
(toujours une petite bouteille qui réchauffe dans le sac)


En terme de visibilité de la marque, les sponsors ont fait fort!

Même pas besoin de sortir de l'appartement pour assister à l'arrivée de la descente femmes! Il suffit d'ouvrir la fenêtre...

Ambiance digne de Kitzbüehl au bord de la célèbre pente de Bellevarde, où 40000 personnes ont les yeux rivés sur l'écran géant...

Ambiance également dans le village, où les fans clubs rivalisent d'originalité!

Bref, une semaine festive au coeur de l'ambiance Championnats du Monde...
A rééditer sans aucune hésitation!

Partager cet article
Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 19:06

Depuis Val d’Isère où la fête bat son plein et la tempête fait rage, voici quelques lignes pour résumer mon week-end dans le Vercors !

 

Après une bonne nuit au Gîte des Charbonnières à Saint Agnan en Vercors, (une adresse à conseiller où l’accueil est fort chaleureux), nous voici arrivés au Col de Carri pour boucler les 20km et 700m+ du trail des Drayes Blanches. 40cm de fraîche sont tombés dans la nuit, ce qui ne va pas nous faciliter la tâche !


Bug aux inscriptions… Les bénévoles n’ont pas été informés de notre invitation :

« Mais vous êtes qui au juste ? »

« Ben euh… Caro Freslon Bette et JC Bette »

« Oui mais pardon, vous avez fait quoi pour être invités ? »

Et nous voilà en train d’expliquer nos principaux résultats sportifs pour faire preuve de notre bonne foi…. Finalement ouf… Nous parvenons tout de même à récupérer un dossard…


A peine le temps de nous préparer et de saluer quelques amis croisés là et nous voici partis à l’assaut des 20km du parcours.



Dès les 1ères foulées je comprends que la partie ne va être aisée ! Je pars dans le peloton de tête et déjà, les pieds s’enfoncent profondément dans la neige. Mon cardio s’emballe… pourtant j’ai l’impression de me traîner…A chaque foulée, il faut pousser fort sur les cuisses ! Heureusement que j’ai décidé de reprendre les séances de musculation il y a quelques semaines !! Je sens que cette bonne idée va me sauver !


Les 10 premiers km sont assez difficiles, je fixe les pieds de mon prédécesseur et essaie de lui emboîter le pas. Gauche, droite, gauche, droite. Je glisse, je trébuche, je m’enfonce… Impossible de doubler sans s’épuiser… Il faut absolument s’économiser en restant dans les traces.


Au 14ème km, nous atteignons une route et le ravito. J’y rejoins Thierry qui a un coup de moins bien. A l’inverse, de mon côté je commence à me sentir plutôt bien et en profite pour doubler quelques coureurs. Je me retrouve finalement seule dans la forêt jusqu’à la fin du parcours.


A une dizaine de mètres de l’arrivée, j’aperçois maman qui n’arrive pas à allumer l’appareil photo pour immortaliser l’instant ! Hop, je m’arrête vite fait, lui allume l’engin et pose pour la postérité avant de rallier l’arrivée !


Au final : une victoire chez les filles en 2h31mn, ce qui me place à la 34ème place au scratch…



JC quant à lui termine 3ème derrière Julien Chorier et Antoine Guillon,a après avoir fait la trace devant pendant 12 km… Thierry et Jérôme arrivent quelques minutes plus tard, bien fatigués par ce parcours vraiment exigeant physiquement…

 

Mon bilan :

Une certaine satisfaction de voir que ma sensation de forme du moment se vérifie (pourvu que ça dure !)

Le plaisir de voir que le mental est là aussi… parce que 2H30 à glisser, se rattraper, regarder les pieds du gars devant, etc.. c’est quand même pas de la tarte !

Une toute petite remarque cependant par rapport à la remise des récompenses, où on aurait tous bien aimés recevoir un petit cadeau (st marcellin ou un truc dans le genre) à la place ou avec la coupe. A méditer pour la prochaine édition !




Partager cet article
Repost0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 12:24
Me voici de retour du Cantal, la tête chargée de souvenirs !

Durant 2 jours, l'équipe du MOC, les partenaires, les journalistes et nous... heureux ambassadeurs que nous sommes, avons pu échanger et encore mieux nous connaître. Entre balade en raquettes, ski de rando, petit footing dans la neige et gastronomie locale, nous avons découvert la station du Lioran dans sa version "hiver", recouverte d'un épais manteau neigeux. Récit d'un week-end comme j'en voudrais... tous les jours !

La joyeuse bande au grand complet

Jour 1 : les prémices d'un week-end de bonne chère


Vendredi soir, après une halte imprévue à Murat où je tombe par hasard sur mes copains de l'équipe Outdoor Expérience, Vincent (Faillard), Markus (Fischer) et Sylvain (Montagny), tout juste sortis vainqueurs de la 1ère étape du raid Chamineige, j'arrive enfin au Lioran.

Je retrouve avec plaisir la joyeuse bande du MOC après plusieurs mois de séparation... La première soirée s'annonce bien puisque nous sommes accueillis chez Gégé au Buron de Font de Cère pour y déguster le fameux "aligot / saucisse", en préambule de 2 jours de gastronomie intensive !

Après une session "papotage entre filles" avec Coralie jusqu'à 1h du mat', il est temps de dormir !

Jour 2 : un peu de sport, beaucoup de réconfort....

Au réveil, belle surprise puisque le soleil pointe son nez à travers la grande baie vitrée de notre appartement.
 La vue depuis notre chambre au VVF au petit matin... La classe !

Hop! tout le monde en raquettes pour aller déjeuner chez Roselyne au Buron de la Tuilière... Un endroit extraordinaire où le temps n'a eu de prise ni sur la maison,... ni sur la propriétaire! 2 siècles semblent nous séparer du lieu...


La salle à manger est éclairée à la lueur des bougies et chauffée par une grande cheminée où la soupe commune mijote dans la marmite depuis ... ben... on se sait pas trop en fait! Tout comme ce qu'il y a dedans d'ailleurs, certains nous ont d'ailleurs évoqué la présence d'oeil de boeuf... Moi je ne veux pas trop savoir...

Ambiance siècle dernier au Buron de la Tuilière...

Après une bonne lampée de soupe du buronnier, nous attaquons le plateau de saucissons, jambons et autres cochonailles locales (pas de traces du boeuf à qui on aurait arraché les yeux pour les mettre dans la soupe! ouf).

J'entame une conversation enflamée avec 2 anciens du cru, attablés à côté de moi à qui j'essaie d'expliquer entre 2 verres de rouge que "non non, tous les sportifs de haut niveau ne se dopent pas" et que "il est difficile de porter un jugement objectif quand on est tranquillement assis dans son canapé devant la télé"...

Essayant de me contenir face à l'argumentaire totalement infondé et caricatural de mon voisin de table, je me détend quand arrive.... hmmmm... la fameuse truffade! Pfiou.... La ceinture commence à serrer... Mais Roselyne veille!! "Vous allez me finir tout ça dites donc!"

Ben oui, sauf qu'après ça, elle nous pose l'énorme plateau de fromage du Cantal et termine par un gâteau aux épices, pommes et noix! Bref, je reste collée au banc à la fin du repas ! Mais il est déjà temps de rentrer...
A peine arrivés, tout le monde se précipite à la piscine tandis que Coralie et moi accompagnons Benoit pour un petit footing dans la neige, histoire d'évacuer les yeux de boeufs et la truffade...


Petite pause photo entre ambassadrices...

Le jour tombe sur les paysages cantaliens. Le moment est agréable et c'est l'occasion de discuter entre ambassadeurs de nos péripéties de ces derniers mois. La conclusion est la même pour tous les 3, cette aventure MOC est vraiment chouette, il va être triste le temps où tout cela va s'arrêter...

Benoit au milieu de son harem

Pour la peine, je vais aller en boite moi tiens! 10 ans que je n'ai pas mis les pieds dans une discothèque... Mais voilà qu'Alex et Ben m'entraîne dans LE lieu de la nuit au Lioran... C'est LA qu'il faut se montrer pour faire partie de la Jetset cantaloue ! La discothèque du VVF ! Environ 40m2 de piste de dance, 1 salle, 1 ambiance... Mais quelle ambiance! Kiki à la fois DJ - barman - danseur - videur nous met le feu, tandis que 3 ou 4 familles de 7 à 77 ans dansent le slow et le madison ! Un moment mémorable du week-end...

Allez il me reste quelques heures avant le réveil, donc au dodo...

Jour 3 : "dicton du jour : quand en Auvergne tu fais du ski de rando, prend toujours tes couteaux!"

A peine couchée, il faut déjà se lever... RV est pris avec quelques uns d'entre nous et Christian, notre guide pour chausser les peaux, histoire de découvrir les alentours du Plomb du Cantal. Les paysages sont magnifiques...

Christian en pleine action...

Pourtant, en quelques minutes, nous nous retrouvons dans un épais brouillard, en plein vent, sur une pente gelée de couleur bleue, le tout en dévers... Bref, moins cool tout de suite...

Rémi au milieu du brouillard avec les cils gelés... Changement radical d'ambiance !

Mais notre petit groupe d'acharnés ne reconce pas pour autant à monter au sommet du Plomb d'où la vue est... comment dire... nuageuse!

Traduction au cas où : "Plomb du Cantal"

Finalement nous redescendons à la station à l'aveuglette, bien contents de la balade malgré tout!

Et voilà, le week-end s'achève déjà...Il est temps de saluer tout le monde en promettant des retrouvailles rapides... Je repars de ce séjour gonflée à bloc pour remplir au mieux mon rôle d'Ambassadrice dans les mois qui viennent....car je sais que le Merrell Oxygen Challenge sera à coup sûr, une vraie réussite grâce à une équipe de choc qui ne laisse rien au hasard et à un lieu magique où la convivialité est de rigueur...

Un immense Merci à Rémi, Alex, Benj, Baptiste et tous les partenaires présents pour ce week-end exceptionnel!

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2009 1 26 /01 /janvier /2009 11:57
Tandis que JC faisait des exploits en baskets à la Bourboule, je livrais bataille sur le plateau du Revard, raquettes et skis aux pieds en compagnie de Laurent... Récits d'un dimanche dans la poudreuse!

Le dimanche de Carotte :


Quel plaisir de me retrouver à faire équipe avec Lolo au raid ESC Chambéry... Après avoir répété les gestes qui vont bien samedi soir dans le brouillard, nous voilà fin prêts dimanche matin! Grand soleil, grosse poudreuse, la journée s'annonce vraiment excellente!

Toutes les équipes s'alignent en ski pour 3km au taquet. 1er virage et 1ère descente dans la fraîche! A peine lancés, c'est déjà l'hécatombe! Je parviens à slalomer entre les hommes à terre avec l'obsession de rester debout ! Finalement, c'est tout en bas de la descente que je rate mon virage et m'étale à mon tour!

Hop, je me relève et m'accroche à mon coéquipier. C'est parti pour une belle montée jusqu'au point de transition en raquettes. Là, tout se joue en quelques secondes, alors il ne faut pas se louper et se rappeler de tout !

1. Défaire les poignées des batons de ski avant d'arriver au stand,
2. Défaire la sangle du sac à dos,
3. Une fois arrivés au stand, enlever les skis,
4. Enlever les raquettes accrochées au sac à dos,
5. Ouvrir le sac à dos,
6. Sortir du sac les chaussures de trail préalablement ouvertes et délassées,
7. Enlever les chaussures de skating,
8. Mettre les chaussures de trail,
9. Serrer les lacets,
10. Enfiler ses pieds dans les raquettes préalablement réglées,
11. Serrer à bloc les raquettes (sinon on les perd sans arrêt donc on perd du temps),
12. Refermer le sac,
13. Le remettre sur le dos,
14. Récupérer la carte de course d'orientation,
14. Souffler un bon coup et hop! c'est parti pour la course d'orientation!

Raquettes aux pieds, nous entamons la section en orientation dans la poudreuse... Et quelle poudreuse! On s'enfonce jusqu'aux hanches! Le parcours se transforme en véritable champ de mines après le passage des premières équipes, ce qui nous vaut à tous les deux quelques belles figures de style!

Nous prenons la 4è position dans cette section. Je me sens super bien et je m'éclate dans la poudreuse tandis que derrière moi j'entends la voix de Patrick - un copain d'une autre équipe - : "P... de M... mais nom de Dieu c'est quoi ces traces pourries!". De mon côté, j'admire les paysages qui nous entourent et me dis que je reviendrai volontiers faire un tour dans d'autres circonstances.

Nous pointons les 4 balises en course d'orientation avant d'atteindre la 3è section : 6 km de skate sur le plateau avant de rejoindre le pas de tir : 5 tirs couchés pour Lolo, 5 tirs debout pour moi. Bilan, 5 cibles ratées sur les 10... Pas vraiment au top les "Planète Tonique" sur ce coup là!

Allez, pas le temps de se lamenter ! Il faut repartir pour 9 km de ski. Je cafouille mon départ et nous perdons du temps... Je me rattache à Lolo et nous entamons une belle et grande descente labourée par les raideurs...

Au moment où je crie à Laurent qu'il faut me détacher parce que ça commence à craindre, vlaooum! Chute! L'élastique se tend, se tend... et ...CLAC! Il fini par lâcher, me revenant en plein ventre ! Bon pas grave, on fera le bilan des bleus ce soir sous la douche... Je me relève et c'est reparti. Les derniers km défilent et c'est en 4è position que nous franchissons l'arche d'arrivée sous l'oeil d'Arlette et Pierrot venus en voisins...

Mon bilan : Malgré toutes mes boulettes, je suis bien contente d'avoir retrouvé les sensations d'un raid par équipe après avoir enchaîné les trails. Le temps était de la partie, l'ambiance était toujours aussi conviviale et mon coéquipier toujours aussi excellent ! Que demander de plus? (à part une petite place au classement?)

Bravo à Markus et Manue qui gagnent en mixte, et bien sûr au team Lafuma pour leur victoire au général...


Merci aux étudiants organisateurs qui ont fait une petite nuit et se sont pliés en quatre pour faire de ce raid une réussite !

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 18:00
Tandis que le vent balaye violemment le jardin de ses bourasques et que la pluie n'incite guère à aller se dépenser, me voilà en train de faire défiler les photos de ce week-end avec nostalgie...

Sur invitation de Christophe, nous voilà partis à l'assaut de la Tournette et ses 2351m d'altitude.
Une bien belle grimpette nous attend!

Le soleil est de la partie pour cette ascension de 1400m de dénivelé,
nous laissant admirer l'Etale et le Mont Charvin derrière nous.

Toujours sous l'oeil averti de Christophe, je tente une série de conversions artistiques...
Et comme il a tout le loisir de le constater, la verticalité et moi... ça fait 2!


2 heures plus tard, il ne reste plus qu'un dernier effort à pied pour atteindre la cîme des montagnes.


Une série d'échelles...


Une petite arête qui ne me plait guère et nous atteignons la limite entre ciel et terre ...
De là haut, il fait froid mais la vue est en 360°: d'un côté, le lac d'annecy et de l'autre l'immensité blanche des Alpes


Le vent violent entraîne rapidement les nuages dans notre direction.
Une pause photo et il est temps de redescendre dans la vallée

Les petits points au milieu... c'est nous!

Belle démonstration du prof dans un petit couloir... J'ai du boulot moi...

Derrière, c'est version plus "soft"

Enfin bon... tout ça pour dire que c'est quand même du pur bonheur tout ça!

Merci Chef pour ces belles images et surtout pour la balade!
Partager cet article
Repost0