Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 09:57

Dimanche avait lieu la 7ème édition de la Time Megève Mont Blanc. Une cyclosportive de 150km et 4000mD+ au départ de Megève. Course qui empreinte une séries de cols grandioses par leurs paysages autant que par leur difficulté : col des Aravis, col de la Croix Fry, col des Saisies... le tout en passant au pied notre chez nous à Crest Voland.

Impossible pour JC de ne pas être de la partie! C'est donc en compagnie des copains qu'il prend le départ de la course : les triathlètes de Rillieux JC (Spitz) et son pote Fabrice, et notre rameur Jérémy. Un combat aviron / triathlon qui s'annonce sans merci!

Pour ma part, je joue l'assistance officielle, appareil photo à la main et gourdes dans le sac à dos. La grosse pression !

Team-de-choc-1.jpg
De gauche à droite : Fabrice, JC(S), Jérémy, JC(B)

Je laisse donc mes poulains au départ à Megève pour aller me faire une petite session "trail" d'1H15 à Crest Voland, le temps pour eux de lancer les hostilités entre le col des Aravis et celui de la Croix Fry. (Bah oui j'allais quand même pas passer la journée sur mes 2 jambes sans rien faire!). Une petite douche, je me poste à la sortie du village avec mon journal. A peine déplié, j'aperçois déjà le 1er coureur.

1er-a-CV.jpg
Arrivée du 1er coureur à Crest Voland

Puis quelques minutes plus tard, c'est au tour de Fabrice, suivi quelques mètres plus loin par JC (Bette).

Fabrice-et-JC3.jpg
Fabrice en jaune et JC(B) en arrière plan en blanc et noir, le Mont Charvin en arrière plan

10 minutes plus tard, voilà Jérémy puis JC (Spitz).

JCS1.jpg
JC(S) en plein effort

Photos, encouragements, gourdes... j'enchaîne les missions avant de sauter dans ma voiture pour rejoindre le col des Saisies. Une fois là haut, je lance les derniers encouragements à Fabrice et JC(B) qui s'élancent vers la dernière boucle et la dernière difficulté : le col des Saisies dans l'autre sens.

Fabrice-1.jpg
Fabrice dans l'effort au col des Saisies, avec les Aravis en fond de toile.

La suite est beaucoup moins drôle puisque j'apprend qu'il y a eu un accident sur la route et que l'organisation est contrainte de neutraliser la course sur décision du Préfet. Une fois au col, Jérém et JC(S) sont donc obligés de rebrousser chemin et de rentrer par le petit parcours de 115km, seuls 45 coureurs ayant passé le col avant la fermeture de la course.

J'apprendrai plus tard qu'il s'agit d'un coureur suisse qui a fait une chute mortelle dans une descente... La fin de la matinée se déroule donc dans une ambiance triste et morose. J'attends JC qui fait partie du peloton des 45 cyclistes encore en course. Il n'y a déjà plus personne sur le bord de la route quand il entame son dernier passage au col des Saisies avant de redescendre vers Megève.  Au terme de 5H31, le voilà qui en termine donc avec la Time Megève Mt Blanc sur un résultat officieux de 25ème/45. Mais cette année, il n'y aura pas de classements ni de remise des prix. La fête est finie... le monde du vélo est une nouvelle fois endeuillé.

Compte rendu de JC dans le prochain article

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 13:34

Pendant que les Bleus bataillaient ferme à Bled, Jo, Elo, Béné et moi-même étions en régate à Mâcon, épreuve de préparation pour les Championnats de France.

4-6.jpg

Sans-titre-4.jpg
Dernier 500m de course

L'objectif : travailler la cohésion en conditions réelles de course.

Malheureusement pour nous, les grenobloises, principales adversaires du week-end, ont dû déclarer forfait sur blessure. C'est donc avec une confortable avance que nous gagnons la finale du 4 sans barreuse.

Sans-titre-3.jpg
Les p'tites jeunes du club qui terminent 3ème au premier plan... et les anciennes en arrière plan (précision : je suis penchée en avant c'est pour ça que je parais naine...c'est important de le dire!)

Reste maintenant à s'affuter physiquement et techniquement pour aller chercher un beau résultat aux Championnats de France fin juin au Creusot!!

Partager cet article
Repost0
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 07:58

Après un bref intermède trail, me voici de nouveau assise sur ma coulisse, cette fois en 4 sans barreuse.

4-1.jpg

Après 5 ans de séparation, la dream team (composée de Joannie Laffez, Elodie Rubaud, Béné Dorfman et moi-même) est de nouveau réunie pour préparer les Championnats de France qui auront lieu du 25 au 27 juin prochain au Creusot.

4-3-copie-1.jpg

Au programme de ce week-end de Pentecôte : kms avalés, travail physio, glisse, plaisir et bonne ambiance... le tout sous le soleil. Bref le cocktail idéal pour aimer l'aviron !

Merci à Xav le coach qui s'est mis derrière l'objectif pour faire ces beaux clichés. Pas de contestation possible, Aiguebelette est bien l'un des plus beaux spots d'entrainements du monde!

4-4.jpg

Partager cet article
Repost0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 16:20

Il est 20h vendredi soir.

Rare moment de solitude dans le télésiège qui me conduit au Buron du Baguet pour le cocktail officiel du Merrell O² Challenge, j'en profite pour faire un point sur les 2 jours qui viennent de s'écouler.

Le constat est plutôt amer. J'ai débuté le week-end sur les rotules physiquement autant que psychologiquement. (Sans doute un léger surmenage ?) Le prologue du jeudi en a été la flagrante confirmation... A peine élancée dans la pente ascensionnelle, les jambes refusent de répondre. J'atteins difficilement le seuil des 98m de D+ avec des pensées noires plein la tête.

balisage.jpg
Un jour comme les autres à J-2 de l'événement...  9h de balisage sans pause sur les crêtes avec 70km/h de vent et des grosses pancartes sur le dos.
Sympa comme préparation !

J'ai envie de tout laisser tomber tellement la frustration est grande de ne pas pouvoir m'aligner à 100% lors de l'édition 2010. Heureusement, les copains sont là pour essuyer mon humeur maussade d'un coup de baguette magique et me remettre les pieds sur terre... Je suis tellement contente de les revoir et de partager ces quelques jours avec eux au coeur de la fête!

Photo0068.jpg
Ah les potes...

Après une soirée bières/pâtes régénératrice, Benoit et Seb me persuadent de les accompagner sur l'Enduro Trail Traking du vendredi, d'autant que la distance a été raccourcie du fait des mauvaises conditions climatiques. Au programme 17km comprenant 5 spéciales de 600 à 1500m chronométrées et des liaisons à allure libre. Je finis par acquiescer...

guillaume.jpg
Guillaume Millet dans le rôle de Danseuse Etoile à tutu pendant l'opération balisage

Le lendemain, nous voilà donc présents dans le sas de départ au milieu des élites ; Maud Giraud,  Seb Chaigneau, Cathy Dubois, Vincent Delebarre, Audrey Ehanno, Yoann Meudec, j'en passe et des meilleurs...

Nous partons tranquillement pour rallier la 1ère spéciale dont le format est le suivant : 900m à parcourir sur un large chemin montant et environ 200m D+. Tout ce que j'aime ...

Je m'élance à vive allure, mais rapidement les mêmes sensations que la veille apparaissent. J'ai le souffle court, l'impression d'étouffer, les jambes (et même les bras) coupés... Je tiens bon jusqu'au bout mais je manque de vomir au sommet de la butte... C'est ce qu'on appelle se mettre sur le toit...

img_7158_fbalty.jpg
Photo Endurance Mag
  Dernière spéciale... Glissante...

Seb et Benoit sont restés en arrière au départ, je choisis donc de repartir tranquillement en marchant pour ne pas attraper froid. Le moral est dans les chaussettes pour la Carotte. Yohann Meudec (vainqueur du prologue de la veille) et 2 de ses potes me rejoignent rapidement. L'occasion de taper la causette jusqu'à la seconde spéciale située entre le Puy Griou et le col de Rombière, une section rapide et roulante de 600m environ. Encore quelques km dans la neige et la boue sur la crête puis nous atteignons la 3ème spéciale sous le Buron de Meije Coste. Cette fois il s'agit d'une longue descente d'environ 1,5km sur un large chemin. Ouf, enfin une section a ma portée! Le début est glissant mais je parviens quand même à me lâcher... Seul hic : mes yeux qui s'enbuent avec la vitesse, je suis obligée de les essuyer en permanence. Nous arrivons à 3 sur le Bip d'arrivée (Yoann et son pote m'ayant rattrapés...), ce qui me fait perdre quelques précieux centièmes de secondes, tanpis... au moins sur celle-là, je me suis fait à peu près plaisir!

Reste à rallier l'arrivée et la dernière spéciale. Même scénario que pour la première. Je pars aussi vite que je peux dans la montée mais je me mets tellement dans le rouge que j'ai des crampes d'estomacs et des spasmes avant l'arrivée. C'est donc une carotte pliée en 2 et pas très belle a voir qui franchit la ligne... La classe internationale quoi !

Seb et Benoit arrivent quelques minutes plus tard, apparemment contents de leur course, avec même un petit gout de trop peu !

A ma grande surprise, j'apprends un peu plus tard que je termine 2ème de cet enduro et me situe à la 4è place du classement provisoire des Series.

Dans mon esprit à ce moment là, tout est dit. La compétition s'arrête pour moi, une bonne douche et du repos pour quelques jours!

Partager cet article
Repost0
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 14:14

Il y a des examens dans une vie, qui comptent plus que d'autres...

Et le probatoire d'entrée en formation pour devenir Accompagnatrice en Moyenne Montagne en fait partie.

 

Dossard n°56 sur le dos, j'ai tout donné pendant 3 jours pour passer la porte du monde des "AMM". Et c'est chose faite!!! Tellement heureuse la Carotte !!!

 

Alors pour ceux que ça intéresse, voici mon récit en quelques lignes...

 

  P1000692.JPG

 

Mardi : l'Epreuve de marche : 

Pour cette première épreuve environ 120 candidats sont présents au Poizat en ce mardi 4 mai.

Le principe est simple : réaliser 2 boucles d'environ 13 km et 800mD+ (soit 26km et 1600mD+ au total) en moins de 6H40. Le tout avec un sac de 8kg minimum sur le dos hors eau, nourriture et vêtements de rechanges.

Pour ma part, je choisis les paquets de croquettes du chat comme leste (Ca change du riz et ça fait plaisir au chat!).

Je m'élance donc  sur le parcours en bonne traileuse avec 8kg tout rond + 1 polaire, 2,5 litres d'eau et les accessoires minimum de sécurité (couverture polaire, téléphone, sifflet....). Ni plus ni moins! J'opte pour un pas soutenu dans la première boucle, que je réalise en 2H35.

Je décide donc de m'économiser un peu plus sur le second tour, histoire d'arriver relativement fraîche au bout... Car la journée est loin d'être terminée!

 

Le terrain varié :

En effet, après l'épreuve de marche (que je boucle en 5H15 environ), il faut enchaîner dierctement avec l'épreuve de terrain varié... 

En gros, il s'agit d'un parcours de 45mn à travers rochers, pierriers abrupts, passages escarpés et en dévers, glissants... Bref tout ce que j'aime (ironie). A chaque section, un jury est présent pour admirer les prouesses et figures de style des candidats, avec comme critères de jugement : efficacité, aisance, sécurité. En résumé, pour voir si les candidats ont un vrai pied montagnard ... ou pas!

Je franchis les étapes avec plus ou moins d'aisance selon les sections. Certains passages rocailleux recouverts de feuilles mouillées sont assez ardus et une mauvais chute pourrait se révéler... très douloureuse. Le pierrier final s'avère vraiment costaud pour nos petits corps fatigués... J'arrive pourtant à escalader une grosse dalle en pierre avec mon sac sur le dos. Ne me demandez pas comment... Je n'en sais rien! La pression sans doute.

La première journée terminée, reste à attendre le verdict du jury pour savoir si nous avons le droit de poursuive l'aventure (un peu à la "Nouvelle Star"). Et bonne nouvelle, pour moi c'est bon! Comme pour la plupart des candidats d'ailleurs.

 

Mercredi : la Course d'orientation.

L'épreuve la plus redoutée de l'examen. Celle qui élimine grosso modo 60% des candidats... Il ne faut donc pas se démobiliser malgré la fatigue de la veille, et rester concentré sur l'objectif. Je m'élance (toujours avec mon dossard 56 sur le dos) à l'assault des 5 balises que je dois poinconner en moins de 2H38. Je choisis des itinéraires évidents et me met en mode "marathon à fond les ballons". M'étonnant moi-même, je trouve les balises sans trop d'hésitation (sauf pour la dernière que je poinçonne après 10 bonnes minutes de vérifications multiples) et m'offre même le luxe de terminer en marchant avec plus d'1H d'avance sur le temps limite... CO validée!!!! Je saute de joie à l'annonce du verdict du chef Jérôme Daille (mais pas trop quand même car les jurys nous ont interdits d'exprimer notre joie trop fort!).

Le plus dur est fait. Reste à convaincre le jury à l'oral de ma motivation (pas trop difficile...) et de mes quelques connaissances dans le milieu montagnrad. Je passe l'entretien le soir-même face à 2 accompagnateurs moyenne montagne.

 

L'entretien :

Il doit durer environ 25mn. L'objectif est de vérifier la validité des 20 randonnées effectuées par le candidat préalablement à l'examen, de se rendre compte de sa motivation et de ses connaissances sur son massif de prédilection (faune, flore, activités humaines, géologie, caractéristiques géographiques etc).

Pour ma part, l'entretien se déroule durant une bonne demi-heure. Nous évoquons le Beaufortain, les fromages de Beaufort et de Comté, les vaches suisses, les fleurs, le vent et tant d'autres choses ... Bref, je suis dans mon élément et le feeling semble bien passer...

 

Il est 20H mercredi soir quand je termine mon entretien. Il est temps de souffler et de rejoindre les copains chez Pat et Jean Mi (les propriétaires du bistrot du Poizat chez qui nous sommes devenus des habitués... étonnant). 

Le résultat arrive un peu plus tard. Verdict plus qu'inespéré puisque j'obtiens les notes de 13/20 au terrain varié et de 18/20 à l'entretien! Je suis donc reçue à l'examen du proba! A moi le début de la formation dès le mois de juin à Aillon le Jeune en Savoie.

 

Youpi!

Partager cet article
Repost0
26 avril 2010 1 26 /04 /avril /2010 09:34

Quelle sacrée expérience que ce 2 sans barreuse avec ma copine Béné !

 

Cazaubon regroupe chaque année la fine fleur de l'aviron français dans des embarcations à une ou deux places, servant ainsi de sélection pour l'Equipe de France et les régates internationales.

Pour nous 2, l'objectif avait la saveur d'un petit défi : se faufiler en finale A, sans préparation hivernale spécifique et après avoir pris notre retraite ...

Après des championnats de zone décevants et les imprévus de ces dernières semaines (changement de bateau, changement de places à plusieurs reprises, sorties annulées pour diverses raisons...), nous ne savions pas trop à quoi nous attendre en arrivant sur le lac de l'Uby.

Alors, sans jamais nous prendre la tête, avec enthousiasme et envie, nous avons cherché des solutions, avec toujours cet objectif d'aller l'une vers l'autre dans la façon de ramer. Nous le savions : nous étions beaucoup moins fortes physiquement que les autres, alors il fallait optimiser...

Résultat : nous avons progressé d'un cran à chaque parcours. Pas de bol pour nous, les tirages nous ont envoyé dans la "grosse" 1/2 finale où la 3ème place qualificative était vraiment inaccessible... Adieu la finale A donc. Une belle déception il faut l'avouer... Mais finalement, pas de regret puisque nous réalisons notre plus belle course en finale B, dominée de bout en bout et dans un geste maîtrisé à chaque coup de pelle... Quel pied!

26297 1360036814755 1646591421 882804 499260 n
Les 2 petits points en tête de course, c'est nous dans les 250 derniers mètres de course! - Photo Marion Rialet

 

Ce que je retiens:

- Le plaisir de revenir sur le bassin de Cazaubon et de faire des courses à bloc,

- Une belle victoire en finale B avec un chrono qui nous aurait placé en 5è position dans la finale A, à 7 secondes du podium (7'41"55. Pas mal pour des anciennes!

- Les retrouvailles avec les vieux potes de l'aviron dont certains ont aussi repris les pelles,

- L'envie de remettre ça en bateau long fin juin avec cette fois, une belle médaille autour du cou avec les copines...

- Je note au passage que, malgré ce qu'en pensent certains, le matériel et les réglages peuvent faire gagner (ou perdre) beaucoup de secondes, ne serait-ce que parce que les positions et l'efficacité du geste en dépendent...

  DSCF0507

JC et Fab quant à eux, rentrent déçus de Cazaubon avec tout de même une médaille d'argent en poche.

A l'arrivée, la victoire leur échappe pour 1,5 sec, face à des Nantais impressionnants sur tout le week-end. Bravo à eux!

Place maintenant aux régates internationales pour les garçons (Coupe du Monde de Bled en Slovénie le 28 mai prochain)

Et pour moi, la préparation à l'examen probatoire pour l'Accompagnateur Moyenne Montagne dans quelques jours ... Changement de milieu radical!

Partager cet article
Repost0
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 16:24

La saison du printemps est officiellement lancée ! Preuve en est, cette petite trouvaille fortuite au bord du sentier.

morille.jpg

En pleine observation de Dame Nature quelque part dans le mystérieux massif de l'Epine, appareil photo à la main, je tombe nez à nez avec ma première morille (morillon devrais-je dire). Dommage pour moi, il s'agissait d'une frêle créature esseulée ...

 

Pour les plus curieux et pour les fans d'une bonne omelette aux morilles :

Champignon printannier, la morille aime les terrains frais, calcaires, les vergers, les décombres, ou encore les lieux récemment brûlés. Poussant rarement seules (sauf la mienne!), on les trouve souvent sous les frênes en bordure de bois.

 

Quelques clichés pris en vol :

 

cardamine-a-7-feuilles.jpg

La cardamine à 7 feuilles pousse dans les bois, principalement les hêtraies entre 0 et 2200m d'altitude. Elle se caractérise par ses feuilles à sept folioles. Ses fleurs sont blanches, roses ou violacées.

 

gesse-de-printemps.jpg

Les gesses de printemps apparaissent dans les sous-bois jusqu'à 1900m d'altitude à partir du mois d’avril. Leurs fleurs sont tout d’abord pourpres, puis deviennent bleues.

 

inconnue.jpg

Quant à celles-ci... pas trouvées dans mon registre!

Partager cet article
Repost0
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 11:37

Après 10 jours d'exil bienfaiteurs (en préparation pour la formation d'Accompagnateur Moyenne Montagne), me voici de retour sur la toile avec des images plein la tête et de nouveaux défis à relever dans mon escarcelle...

 

P1000545.JPG

 

Le premier d'entre eux : progresser en deux sans barreur de manière fulgurante car il ne reste que 10 jours avant les Championnats de France et nous sommes loin, très loin d'être contentes de nous !

 

En effet, Béné et moi avons passé le cap des sélections ce week-end lors des Championnats de Zone (Championnats réunissant tout le quart Sud Est de la France). Cool on va à Cazaubon me direz-vous, Oui... Mais non! Le changement de bateau pour les courses, le manque de préparation spécifique, associés à des difficultés de cohésion nous ont sérieusement pénalisé ce week-end. Nous terminons 5ème en finale, loin des premières et surtout loin de ce que nous savons faire!

 

Il ne reste plus qu'à mettre cette dernière semaine d'entraînement à profit pour retrouver la glisse et le plaisir qui font notre force.

 

JC et Fab quant à eux, n'auront pas pu s'exprimer à leur juste valeur. JC souffrant de douleurs lombaires depuis quelques jours, nos gaillards ont préféré ne pas s'aligner en 1/2 finale pour ne pas risquer le blocage complet... RV dans 10 jours à Cazaubon!!

Partager cet article
Repost0
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 17:49

Cette fois c'est vraiment la fin... snif...

Finie la neige, adieu les entraînements en ski de fond et en ski de rando tous les week-ends...Place aux entraînements en bateau pour les sélections aux Championnats de France la semaine prochaine!

 

Pour clore cet hiver 2010 en beauté, nous étions aux avant postes la semaine dernière, Fab, JC et moi, pour admirer les Champions (surtout Vincent Vittoz pour ma part!) à l'occasion de l'Etoile des Saisies, support des Championnats de France longue distance.


3-copie-1.jpg

Maurice Manificat - Vincent Vittoz au coude à coude

 

4-copie-1.jpg

"Toz" en tête dans les derniers km... Intouchable, il décroche un nouveau titre de Champion de France

Son poursuivant Maurice Manificat lâchera même en passant devant nous "Il est trop fort le vieux!"

 

Une belle épreuve où nous retrouvons les potes dont Christophe Aubonnet, son frère Stéphane et notre Dawa national qui en termine lui aussi avec sa saison de ski de fond avant de remettre les baskets...

Place au printemps !

Partager cet article
Repost0
24 mars 2010 3 24 /03 /mars /2010 12:32
Il faut bien le dire... ces derniers temps, ma vie professionnelle prend le dessus sur beaucoup de choses.
N'ayant pas envie de sacrifier ma dose de sport quotidienne, il faut gérer au mieux les priorités ... Alors forcément, les journées n'étant que de 24 heures, j'ai quelques peines à vous faire partager mes aventures sur la toile de façon régulière.

Mais pas de panique ! Dès que le calme sera revenu à la maison, vous aurez de nouveau le loisir de parcourir mes petits billets quotidiens (ou presque)!

En attendant, voici quelques photos de ce week-end bien chargé, entre neige et lac...

ski alpin anne
Découverte des planches d'alpin pour la "Touminet" sous le soleil de la Clusaz

ski de fond anne
Puis retrouvailles avec les planches de skating aux Saisies,

.... Avant d'enchaîner dans le 4- et le 8+ des filles du club d'Aiguebelette à l'occasion de la Coupe Rhône Alpes
8-.jpg
Ici la "Touminet" en mode fine pelle, au 8 (au bout du bateau)
Et la Carotte au 2 (oui oui, la p'tite derrière notre chef de nage préférée Elodie)


Quand elle vient Anne, au moins.... c'est pas pour rien !

Quant à moi, j'enchaîne le même programme mais avec une course en 2- barreuse avec Béné en plus à la fin.
Au final, une 2ème place en 4-, une première place en 8+, une 2ème place en 2-... Et une bonne bière le soir à la maison pour digérer le tout !
 
Partager cet article
Repost0