Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2008 4 31 /01 /janvier /2008 08:16
Longtemps, étant plus jeune, je scruptais avec intérêt chaque nouveau numéro du magazine l'Aviron, dans l'espoir d'y dénicher une petite photo, ou au moins mon nom inscrit entre deux lignes.... (espoir souvent déçu d'ailleurs...).

couv-l-aviron.jpg

Et la semaine dernière, feuilletant négligemment les dernières news du petit monde de la rame dans le magazine du mois de décembre, je suis tombée avec surprise sur un petit encart nous concernant Jean-Yves et moi, suite à notre participation au raid IGWA.

article-IGWA-L-aviron-copie-1.jpg
Comme quoi, la patience a ses vertus!
Merci à Baptiste Lenfant d'avoir penséé à moi dans cette édition...

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2008 3 30 /01 /janvier /2008 19:24
sam-bonaudo.jpgTriste aventure pour Samuel Bonaudo, bien connu dans le monde des trails...

En effet, contrôlé positif à l'occasion de la course des Templiers 2007 à la coramine glucose, Samuel s'est vu infligé 5 mois de suspension par la commission de discipline... Prescrit par son médecin Samuel "à négligé" de consulter la notice faisant confiance à ce dernier.

A travers une lettre pleine d'émotion, il s'explique..... la voici en intégralité :

Je viens vers vous pour clarifier la décision de la commission disciplinaire de lutte antidopage à mon égard. Je prends une suspension de cinq mois pour avoir utilisé de la CORAMINE GLUCOSE lors de la course des Templiers.

Je vous livre la vérité sur cette affaire, je sais pertinemment que certains douteront de mon honnêteté ; cela me fait mal, je ne suis pas un tricheur, je dois me battre dans cette épreuve qui est bien plus délicate qu’un ultra trail.

Depuis que j’ai reçu la lettre de la FFA concernant mon contrôle positif lors de la course des Templiers, je suis anéanti, je me dis que c’est un cauchemar. Je me doute bien que tous les athlètes contrôlés positifs jurent qu’ils sont innocents et j’ai honte de me retrouver à cette place parmi les tricheurs que je condamne.

J’ai fini 4ème de l’Ultra Trail du Mont Blanc (l’UTMB) le 24 Août 2007 ce qui représente une très bonne performance pour moi. Dans la semaine suivant la course, j’ai éprouvé des sensations de malaise et de violents coups de fatigue, j’ai donc sollicité un médecin du sport. Celui-ci me prescrit de la CORAMINE GLUCOSE afin de palier à ces vertiges et ces sensations d’hypoglycémie dus à la fatigue de la course. Il m’a conseillé de prendre sur moi ce produit pendant mon activité et d’en prendre à chaque fois que je ressentais ces coups de fatigue. Il ne m’a précisé, à aucun moment, que ce produit est sur la liste des substances interdites. (voir ordonnance)

La préparation de la course des Templiers n’était pas évidente, j’ai eu beaucoup de doutes sur mes capacités physiques, la récupération de l’Ultra trail est difficile. Avec les coureurs du Team Salomon nous avons repéré le parcours trois semaines avant et ils pourront vous confirmer que je n’arrivais pas à suivre le rythme et qu’ils ont passé leur temps à m’attendre. Vous vous demandez probablement pourquoi avoir pris le départ en étant fatigué? vous avez raison, avec du recul, j’aurais dû me reposer, mais mes sensations étaient bizarres : quelques séances se passaient bien, comme le trail de la Nesque que je gagne sans grosse opposition, j’alternais deux, trois jours de fatigue puis je retrouvais un peu de sensations puis je ressentais encore ces moments de faiblesse.
La course des Templiers reste magique et représente beaucoup pour moi, j’ai voulu tenter le coup.
Ceux qui me connaisse savent que je n’aime pas me lamenter sur mon sort et je garde malgré tout un discours positif sur mon état de santé et mes ambitions avant la course.


Voici comment cela s’est passé :

Le début de l’épreuve se passe bien mais, lors de la première difficulté du parcours, je m’aperçois que cela va être rude, je ne suis pas bien. J’ai du mal à suivre les athlètes avec lesquels j’ai l’habitude de courir et perds des places au classement. J’utilise, comme me l’avait prescrit le médecin, une CORAMINE GLUCOSE mais cela ne va toujours pas bien et très diminué, je décide d’abandonner, la mort dans l’âme. Je ne suis pas très vaillant alors je reprends une CORAMINE GLUCOSE et rejoins en voiture l’arrivée.

L’organisatrice me signale, que je dois me soumettre à un contrôle antidopage. Je trouve cela très bien et, en moins de trois minutes, je me soumets à ce contrôle sans la moindre inquiétude. Je n’ai pas précisé au médecin que je venais de prendre deux CORAMINE GLUCOSE car je suis à mille lieues de penser que ces tablettes sont des médicaments.
Conditionnées dans un papier classique, je pensais qu’elles possédaient une grosse concentration de sucre, une concentration supérieure à un gel énergétique classique mais, pour moi, ce n’était pas un médicament.

Lorsque j’ai reçu la lettre me notifiant le contrôle positif, j’ai eu les jambes coupées ; je suis vite allé voir sur Internet ce qu’était la NICETHAMIDE, nom de la substance, en pensant à une erreur et, lorsque j’ai lu CORAMINE GLUCOSE, j’étais sous le choc.
La NICETHAMIDE décelée dans la Coramine est un produit classé dans la catégorie des stimulants, mais ce produit à la particularité d’être classé « produit spécifique » il est autorisé à l’entraînement et non en compétition. Le médecin ne m’a jamais informé des spécificités de celui-ci.

Le sport est une grande famille, cette situation me positionne comme un traître dans la famille et je peux vous affirmer que c’est horrible à vivre. Pour les septiques, j’ai les pièces justificatives de mes propos (attestations et ordonnances). Malgré ces pièces emmenant d’un médecin du sport je me retrouve suspendu car, pour la commission de discipline un sportif doit toujours vérifier ce qu’il prend. Je vous adresse toutes mes excuses pour ne pas avoir vérifié personnellement les caractéristiques du produit.

Ces cinq mois de suspension me sont officiellement attribués pour « manque de vigilance ».

J’ai pris ma première licence en 1986 à 14 ans, la course à pied est ma passion, je n’ai jamais voulu tricher ou utiliser des produits dopants afin de favoriser mes performances. J’ai été contrôlé à plusieurs reprises et je n’ai jamais eu le moindre doute sur les résultats. Malgré tout, je reste conscient que mon manque de vigilance, bien que ce médicament m’ait été prescrit par un médecin du sport, me positionne comme responsable de cette situation. Je voudrais crier, hurler mon mal être actuel, je veux aussi mettre en garde tous les sportifs sur le fait de toujours vérifier les produits prescrits ou non par des spécialistes.
Je suis dans le même cas que LAURA FLESSEL (escrime) qui avait utilisé, comme moi, ce produit sous prescription sans en connaître les conséquences

Je pourrai aussi faire appel de la décision, beaucoup de personnes me le conseillent, mais même si je suis un battant, j’ai envie que cette histoire se termine, je veux retrouver le chemin de l’entraînement avec plus de sérénité et j’ai surtout envie d’oublier cette histoire hallucinante qui me bouffe depuis des semaines.
.
Ces explications n’ont pour but que de relater ce triste épisode de ma vie, et de vous informer avant que ces faits ne soient mal interprétés ou déformés dans notre communauté que j’aime tant. L’honnêteté et sincérité sont pour moi deux des fils rouges de ma vie, et même si j’ai fais une erreur, je peux me regarder dans un miroir sans voir un tricheur, j’espère que vous aussi vous me verrez toujours ainsi.


Samuel BONAUDO
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 08:26
C'est avec une immense excitation que j'ai reçu il y a quelques jours, la confirmation de mon inscription au Tour des Glaciers de la Vanoise!!!!

TGV-1.jpg
Une course réputée et très prisée de tous, qui la rend comme beaucoup d'autres, de plus en plus difficile d'accès. Quasi certaine de ne pas être dans les quotas des inscrits, j'avais plus ou moins abandonné l'idée d'y participer. Mais voilà que lundi soir, je reçois un mail de confirmation!

Une grande joie et surtout un bel objectif qui me pousse à tout mettre en oeuvre pour réparer cette cheville au mieux pour le 6 juillet prochain!

Le Tour des Glaciers de la Vanoise en quelques chiffres c'est:
72 km,
3800 m de dénivelé positif,
7600 m de dénivelé cumulé,
3 cols à franchir dont le + haut à 2800m,
et 5 ravitaillements.

Le départ et l’arrivée de la course sont fixés au coeur du village de Pralognan la Vanoise.
Une boucle de 72 km autour de la plus grande calotte glacière d’Europe occidentale, en passant par les refuges du Col de la Vanoise, de l’Arpont, de Plan Sec, de l’Orgère, de Péclet-Polset et du Roc de la Pêche.

TGV-2.jpg

Et hop! une petite vidéo pour se mettre tout de suite dans l'ambiance :
 
 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2008 2 29 /01 /janvier /2008 08:14
Pour tous ceux qui veulent découvrir un lieu magique, des gens extraordinaires, une cuisine de Chef, il suffit de regarder le journal de 13h sur TF1 aujourd'hui!

auberge-d-anthy-2.jpg
Evian-2007-2.jpg
L'Auberge d'Anthy, tenue par la famille Dubouloz et dont la cuisine est orchestrée de main de maître par Monsieur Claude, y sera mise à l'honneur... Un petit moment d'évasion culinaire qui devrait tous nous mettre l'eau à la bouche!
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 12:07
Le 4 sans barreur poids légers en stage de préparation olympique au TAC...

C'est une idée qui m'est venue il y a quelques temps et qui a fait son petit bout de chemin pour finalement se concrétiser, à ma grande satisfaction. Durant 4 jours (de jeudi à dimanche prochains), mes chouchous vont donc s'entraîner sur le bassin du Cher et profiter des conditions idéales qu'offre le plan d'eau et la structure.
L'occasion de mêler efficacité du stage et convivialité... L'occasion aussi de faire partager leur expérience et leur rêve olympique à tous ceux qui le souhaitent, jeunes et moins jeunes, rameurs ou non ...

RV est pris Vendredi soir 18h au Tours Aviron Club où Fab, Jérémy, Franck, JC et Jérôme seront heureux de répondre aux questions et de partager le verre de l'amitié!!
convoc-TAC.jpg
nti_bug_fck
Partager cet article
Repost0
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 14:11
A l'occasion de l'Assemblée Générale du SNC (Société Nautique de Compiègne), me voici embarquée de façon inattendue à la barre du 8+ de Compiègne.
(8+ étant l'appellation technique du Huit avec Barreur pour les non-initiés...).

P1000237.JPG
Une retrouvaille avec les sensations du poste si particulier de celui de barreuse qui doit gérer :
    1. la direction d'un bateau de 18m de long, avec 8 grands costauds devant elle, le courant de la rivière, les péniches, les troncs d'arbres dérivants, les ponts, et autres obsctacles imprévus....
   2. les directives techniques qui nécessitent les bons mots au bons moments, les intonations de la voix qui doivent permettre de motiver 8 gars à donner le meilleur de soi au service des autres,
    - ET... la sensation de froid, que dis-je, de congélation !!! Car rester immobile durant 90mn à la barre d'un bateau qui file dans le vent froid... Ben ca fait mal aux doigts!!! surtout quand, au départ, on est venue pour s'entraîner SOI avec un petit collant, un petit T-shirt et une fine paire de chaussette!!

M'enfin, une sortie sympa qui m'a permis de retrouver les vieilles branches, les garçons toujours aussi motivés pour ramer sur l' Oise entre potes!!!

P1000240.JPG
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 17:18
Je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager ce petit moment de fierté personnelle purement égoiste!

... Suite à un mail reçu cet après-midi...
 

"Bonjour à tous les 3,
 
Vous avez tous les 3 remarquablement bien réussi votre thèse professionnelle. Accepteriez vous qu'une copie en PDF de votre thèse professionnelle soit mise à la disposition des étudiants du Master Marketing et Management des Services promo 2008, afin de les aider à se représenter ce qu'est une thèse pro?"


C'est en ces mots que ma responsable de l'EM Lyon s'est exprimée.

Alors oui, j'avoue qu'un petit sentiment de satisfaction personnelle s'est emparé de moi un instant...hihi!

undefined
Partager cet article
Repost0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 10:48
Nul besoin d'être un sportif de haut niveau international pour faire partie de ces personnes d'exception qui accomplissent des choses extraordinaires et qui font l'objet de toute mon admiration. Aujourd'hui, c'est une de mes meilleures amies que j'ai décidé de mettre à l'honneur sur Carotte pour Tous : Irène Szataneck (ok, avec un nom comme ça, on est forcément exceptionnel me direz-vous!). Son projet : un défi personnel, une aventure humaine et sportive à la hauteur de sa personnalité: la Sénégazelle. 

Présentation !Ir--ne.JPG



Portrait express : Irène
Née le 01/11/76 à Bron
Profession: Professeur des écoles en CE1
Résidant à Meyzieu (région lyonnaise)

Irène, la « Sénégazelle »…. En quoi ça consiste ?

C’est une course 100% féminine à allure libre qui se déroule en cinq étapes successives au travers de la brousse sénégalaise, dans la région du Siné-Saloum, à 200 km au sud de Dakar. Nous courrons entre 9 et 15 km par jour. Chaque jour notre point d’arrivée est une école. En effet, chaque concurrente s’engage à apporter environ 25 kg de fournitures scolaires qui sont distribuées sur place aux écoliers.  Nous devons simplement être en autosuffisance en eau, l’organisation se chargeant de transporter le matériel scolaire. Il n’y a pas d’orientation et le Sénégal est un pays plat, il n’y a donc pas de dénivelé et très peu voire aucun passage dans le sable.

Tu te lances dans un beau projet ! Comment t’es venue cette idée, quelles étaient tes motivations premières pour partir ?

J’ai connu cette course en allant à une course d’orientation sur Lyon. Il y avait là une jeune femme qui faisait un retour en image sur son aventure, pour remercier sa commune qui l’avait soutenue dans ce projet. J’ai une amie très proche qui préside une association à but humanitaire au Sénégal. Lorsque j’ai vu ce stand j’ai flashé tout de suite et j’ai engagé la conversation. Il m’est alors tout simplement venue l’idée : « et pourquoi pas moi ? ». En allant voir le site internet de la course, je suis tout simplement tombée amoureuse du concept. Découvrir le continent africain, participer à une action humanitaire, se mettre au défi sportivement. L’épreuve sportive avait l’air d’être à ma portée… et j’avais besoin de me mettre au défi pour me reconstruire et me sentir vivre…

Avec qui as-tu choisi de te lancer ?s--n--gazelle-2.jpg

Deux de mes amies m’accompagneront dans cette aventure. Celles que j’ai réussi à motiver autour de moi ont les mêmes intentions que moi : se donner un but pour s’entraîner mais sans se mettre de pression, découvrir l’Afrique avec un autre statut que celui de « simple touriste »…. Nous sommes toutes trois mamans d’enfants en bas âge, et je pense que nous avions toutes les trois, pour des raisons différentes, besoin d’ajouter le défi, le piquant, l’aventure à nos rythmes de mam’s…

Chapeau, tu as réussi à monter un beau projet, mais comment tu t’y es pris? Ça a été laborieux ?

L’inscription a été très laborieuse, car j’ai laissé filer le timing imparti pour s’inscrire par internet. Je n’avais pas réalisé que c’était une course assez confidentielle (nous sommes 60 à courir par semaine) et lorsque je me suis décidée à franchir le pas de l’inscription, elles étaient closes…. HIC… J’ai tout de suite eu l’organisateur qui a bien senti que j’étais hyper motivée et puis nous étions trois, ce qui a joué en notre faveur… Dès les premiers désistements, il nous a contacté et on a envoyé nos chèques tout de suite ! Nous avons vécu une petite semaine de déception où nous avons réalisé que cette aventure allait se faire mais sans nous. Du coup, cela a d’autant décuplé notre motivation par la suite…
Quant à la recherche de sponsors, je dois bien avouer que je n’y ai pas passé beaucoup de temps. Peu habituée aux raids en équipe je n’avais pas non plus de « carnet d’adresses » et puis je n’ai pas un niveau sportif suffisant pour intéresser une quelconque entreprise. Mon seul espoir viendra peut-être du Conseil Général car j’ai mené une petite action à l’école avec mes élèves. Pour moi, il  était plus facile de récolter du matériel scolaire que de demander des sous… Par contre ma petite fierté vient du fait que je représente l’association « Jangalekat ». Cela reste symbolique : je vais porter des tee-shirts au nom de cette associationjangalekat.gif qui œuvre en direction des écoles du Sénégal et inciter les participantes à s’intéresser à  l’action de Jangalekat… Me voici en quelque sorte  devenue son ambassadrice…

Comment réagissent les gens autour de toi ?

Très très bien. Ma famille est fière, je crois. Mes amis sont interpellés par ce projet. Ce n’est pas une course connue alors les gens me posent spontanément beaucoup de questions. Et en général ils trouvent génial l’association du sportif et de l’humanitaire, ce qui m’a séduite aussi. Ceux qui ne sont pas trop sportifs me prennent pour une extraterrestre (!) et ceux pour lesquels courir est avant tout un plaisir et une manière de vivre sont heureux de me voir reprendre l’entraînement avec ce bel objectif en tête.

Il reste quelques jours avant ton départ … Tu es prête ?

En tout cas les vaccins sont faits. Mes fournitures scolaires quasiment rassemblées. Je vais faire une simulation de sac dans les jours qui arrivent. J’espère réussir à voyager « léger » en affaires personnelles pour emmener le maximum de fournitures. J’hésite encore entre Camel bag ou ceinture ventrale pour courir. J’ai peur que le premier me tienne chaud mais il me permet de transporter plus facilement mon appareil photo notamment et d’avoir plus d’eau… j’hésite encore. Je vais reprendre conseils auprès de celle qui a gagné l’an passé : Laurence Archambault, une Majolane comme moi… Je pense qu’elle sera de bon conseil.

Mis à part le Camel, qu’est-ce que tu vas emmener dans tes bagages là-bas ?  moi??


Du léger ! Nous allons affronter les 32° voire 35 ° là-bas. Et en même temps du long pour le soir car dès la tombée de la nuit, la température baisse et surtout les moustiques attaquent ! Répulsifs anti moustique, traitement contre le palu, crème solaire ne vont pas me quitter ni mon appareil photo !

Ok, l'appareil photo, c'est bien, mais... tu t’es préparée physiquement ?IMG_0033.jpg

Et bien ma foi mes entraînements même s’ils sont restés insuffisants ont été réguliers et je me rends bien compte de la marge de progression que j’ai eu. Je sais que sur place, je serai face à des filles qui courent bien mieux que moi. Mais ma réussite ne sera pas dans le résultat sportif en lui même…. Il m’importe peu. Je n’ai pas les moyens de rivaliser avec celles qui courent beaucoup et depuis longtemps. Mon objectif était de ne pas subir la semaine de course, même si je reste inquiète sur l’enchaînement des 5 jours…

Qu’est-ce que tu attends de cette semaine ?

Rencontre – efforts – convivialité – dépaysement – dépassement  - solidarité – découverte – bonne humeur : quelques notions « phares » de ce voyage.

Qu’est-ce que tu redoutes le plus ?

Je crains de souffrir de la chaleur. Il m’arrive  déjà d’avoir du mal à la supporter en France en été… Alors là, le choc thermique va être impressionnant.
Comme je l’ai déjà dit j’ai un peu peur de l’enchaînement des 5 jours de course… Et puis j’ai peur de ne pas au être au top de ma forme : traitement anti palu, chaleur, tourista ??? Je vais prévoir ce qu’il faut en pharmacie et puis voilà…

D'après toi, quelles sont tes qualités pour mener à bien cette aventure ?

Une énorme motivation,
Ma famille qui me soutient et m’entoure,
Mes proches qui m’encouragent,
Et paradoxalement : ma fille… Maintenant que je suis engagée, c’est comme si je mettais un point d’honneur à me donner à fond… Je ne veux pas avoir à regretter de la laisser… Comme si c’était une semaine « pour rien »… Je veux être à la hauteur des envies que j’avais… C’est un peu philosophique…. Mais bon, il est tard….

Quelques petits points faibles peut-être ??


Un entraînement qui reste un peu insuffisant mais qui a été aussi fonction de mes obligations personnelles + quelques kilos en trop …. AIE, AIE, AIE… Et puis, mon esprit de fille, qui cogite, se pose mille et une questions : COURS ET ARRETE DE PENSER ! TU VERRAS BIEN !

  Belle philosophie... Alors pour conclure, le dicton du jour par Irène :

J’ai envie de me rappeler Pierre de Coubertin -cet ennemi du sport féminin, mais il était d’une autre époque, on lui pardonne- qui disait quelques chose du genre : « l’important s’est de s’être bien battu… » Cet état d’esprit me plait bien.

Irène, ce projet suscite toute mon admiration. Volontaire, courageuse et toujours positive, beaucoup de filles devraient s'inspirer de ton état d'esprit! Alors je te souhaite de vivre cette aventure à fond les ballons et surtout, ramène nous de belles photos!

IMG_0040.jpg

Et pour ceux qui veulent en savoir plus :


s--n--gazelle.jpg

 


Partager cet article
Repost0
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 10:31
C'est le titre d'un récent article du Progrès de Lyon...

article-planete-tonique.jpg

Un bilan dressé sur les perf de notre équipe, mais aussi un focus sur les projets à venir :
Championnats du Monde au Brésil
Marathon des Sables
Raids régionaux
Trails et ultratrails...

Bref, par monts et par vaux, le team Planète Tonique n'a pas fini de faire parler de lui !!
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 09:05
Juste retour des choses : après une sortie vélo supervisée par JC, à mon tour de prendre les choses en main... Et ce sera ski de fond à la Féclaz !

la-feclaz-20-janvier-08-005.jpg
20 ans plus tard, JC apprend à son grand étonnement que l'accès aux pistes de fond sont... payantes!! "Bientôt y vont nous faire payer la rando à pied si ça continue!" Et oui, mon pauvre ami, la roue tourne!

Une belle journée sous le soleil qui a aussi profitée aux raideurs venus participer au raid blanc ESC Chambéry... Une fois encore, ce sont Vincent (Faillard) et Patrice (Fischer) d'Outdoor Experience qui remportent l'épreuve,

_071202224444.jpg
... Suivis de très près par Sylvain (Montagny) et son collègue Davy Egraz du team Lafuma.
sylvain-montagny.jpg
Partager cet article
Repost0