Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 09:03
Aujourd'hui mardi, nous allons savoir qui succèdera à Jackson Richardson, au titre de "porte drapeau officiel "de la délégation Française à Pékin.


En effet, les représentants du CNOSF se réunissent ce matin avec la délicate mission d'élir le, ou la sportif (ve) idéale.

Dans un sondage réalisé par l'Equipe auprès de 45 sportifs, 3 noms semblent se détacher...
le canoeïste Tony Estanguet, l'épeiste Laura Flessel et Laure Manaudou...

Dans la liste des personnes plébiscitées, point de rameur comme cela a pu être proposé... Dommage!
Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Carotte pour tous
commenter cet article
27 avril 2008 7 27 /04 /avril /2008 20:44
Ce matin, RV était pris avec Francky à Beynost pour participer au trail de Beynost...
Une course locale ( à peine 3km de la maison) avec au programme 16km et 500 m D+.

Eh oui! Enfin! Après 10 mois d'absence, je me décide enfin à remettre un dossard...

9h00 : le coup de pistolet retentit... Me voilà de nouveau parmi les coureurs! Même si la forme n'est pas forcément là, je suis bien contente d'être de la partie.

A peine 200m parcouru et j'aperçois Franck en tête devant... Pour lui, c'est réglé! ....Pour moi, je ne sais pas... Mon dernier trail remonte au mois de juillet dernier (Tour du Beaufortain) alors, il faut gérer, même si ce n'est que 16km... C'est que je fais.

Au terme d'un parcours alternant belles petites bosses, grands chemins plats et quelques descentes techniques, je franchis la ligne en tête chez les filles en 1H21.


Quant à franck, la gazelle, la 1ère place lui est acquise au bout d'1H02 !!


Le bilan:
- Une course très sympa à côté de chez moi,
- Un grand merci aux organisateurs qui se sont démenés malgré le faible taux de participation (dû aux multiples événements ayant lieu ce même jour....)
- Un très mauvais point aux coureurs qui balancent leurs bouteilles d'eau et autres gels tout le long du parcours... Des personnes qui font des courses "nature" sans se soucier 5mn de l'environnement, ni du boulot qu'ils donnent à tous les bénévoles qui doivent ramasser leurs déchets! Ces gens là ne méritent pas mes applaudissements...

Allez ! Cette course m'a donné envie de m'entraîner de plus belle et de reprendre la VRAIE patate...



Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Mes compte-rendus d'aventures
commenter cet article
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 15:24
Du 8 au 11 mai, a lieu la 1ère manche de Coupe du Monde de Munich.



La saison internationale est lancée avec la première des 3 manches de Coupe du Monde.
Une première échéance qui a lieu dans tout juste 2 semaines.

Seront déclarés "Vainqueurs de la Coupe du Monde", les équipages qui auront marqué le plus de points à l'issue de ces 3 échéances. A savoir qu'à chaque manche, les points sont attribués de la façon suivante:

1er : 8 points
2nd: 6 points
3ème: 5 points
4ème: 4 points
5ème: 3 points
6ème: 2 points
7ème: 1 point

Mais outre la position de leader de la Coupe du Monde, ces 3 week-ends constitueront l'ultime test et le moment de vérité pour chacun des équipages avant les Jeux Olympiques.... Ils permettront notamment de déterminer de façon définitive la composition des équipages pour lesquels il subsiste encore des incertitudes.

Le programme pour nos petits Frenchies :

1. Munich - Allemagen, du 8 au 11 mai
2. Lucerne - Suisse, du 30 mai au 5 juin
3. Poznan - Pologne, du 20 au 22 juin

Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Carotte pour tous
commenter cet article
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 09:29
Comme le dit si bien Alexis, chef d'orchestre du RAID NATURE ESC CHAMBERY...
 "Dimanche prochain, le soleil et les températures estivales sont au RV .... Il ne manque plus que vous!"


Alors, si vous ne savez pas encore comment organiser votre week-end, n'hésitez plus à aller faire un tour au RAID ESC CHAMBERY,une course vraiment sympa, conviviale, le tout dans un cadre d'exception : le lac du Bourget .
RV sur le site  www.raidnature.esc-chambery.com


Pour ma part, cette année ne ressemblant pas à la précédente, côté entraînements et état de forme... je ne serai pas de la partie...Je n'en oublies pas pour autant les moments forts de cette course.

Petits souvenirs...





Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Carotte pour tous
commenter cet article
24 avril 2008 4 24 /04 /avril /2008 08:43

Hier soir, profitant d'une belle soirée ensoleillée, je décide d'aller explorer mon nouvel environnement pour tenter d'y dénicher quelques sentiers, lieux de mes futurs entraînements en course à pied.



A peine quelques foulées et je découvre déjà un petit chemin en sous bois.

"Super", me dis-je... "Une sortie qui commence bien! Et en plus,le coin semble bien vallonné, comme j'aime!"...
Bref, je m'y enfile d'un pas assuré, l'esprit léger. Mais c'était sans compter sur un énorme rapace qui, caché derrière un buisson et surpris pas mon arrivée soudaine, s'envole brusquement, juste sous mes pieds dans un vacarme assourdissant.
Jusque là, rien de méchant me direz-vous, à part la petite décharge qui va bien... droit dans le coeur.

Sauf que la bête a eu la bonne idée, en prenant les airs, de lâcher la proie qu'elle avait dans le bec...

"Hmmm ... tiens mais c'est énorme? Qu'est ce que c'est? "
"Hmmm ... tiens mais dis donc, c'est en train de m'attérir dessus? Et si je me poussais?"
"Hmmm ... OUH LA! C'est un énorme serpent!"



Une magnifique couleuvre verte à poids jaunes de plus d'1 mètre a bien failli de refaire la facade... Fort heureusement, j'ai fait un bond en arrière avant qu'elle attérisse, et la bestiole était plus sonnée que moi, la gueule grande ouverte...

Autant dire que mes pas étaient bien moins assurés au retour qu'à l'aller!
Surtout qu'après recherches, il s'agit d'une "Coluber Viridiflavus" (couleuvre Verte & Jaune)... "Serpent aglyphe pouvant cependant infliger à l'Homme des morsures douloureuses et fréquentes en raison de son caractère très agréssif..."

Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Mes compte-rendus d'aventures
commenter cet article
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 11:06
Lo, tu viens de terminer cette épreuve incroyable & mythique qu’est le marathon des Sables, pas moins de 245 km dans le désert saharien, sous une chaleur écrasante...
Le tout avec la manière et une performance hors du commun car tu termines 33ème sur près de 700 coureurs au départ !
Une grande fierté et un grand bonheur pour tous ceux qui étaient derrière toi, ici (moi…).
Merci à toi de nous faire partager aujourd'hui un bout de ton aventure dans désert!


Merci pour l’invitation Caro, c’est un sacré honneur que d’être questionné par Carotte, surtout lorsque je vois la qualité des personnalités invitées sur ton blog.

De quoi es-tu le + fier à ton retour : ton résultat de folie ? d’avoir tenu bon ? de t’être passé de bières pendant tout ce temps ?

Je ne sais pas le terme « fier » est le mieux adapté. Je suis surtout très heureux, super bien dans ma tête, serein. Le Marathon des Sables, pour moi, c'est presque un pèlerinage, une invitation à tester ses limites dans un milieu hostile du fait de la chaleur extrême. « Faire courir l’Homme là où il ne devrait jamais courir ».

Je suis donc tout simplement très heureux pour moi et pour tous ceux qui m’ont soutenu car j’ai senti, de ma tente au milieu du désert, votre enthousiasme, votre envie ... ca donne des ailes! Et puis relever le défi de courir sous 45°C / 48°C, c’est fou... notre organisme est incroyable !

Le résultat est pour moi très satisfaisant, je ne pouvais pas faire mieux sur ce MDS (Marathon des Sables), j’ai tout donné.
Comme tu l’écris dans ta question, la satisfaction, c‘est d’avoir tenu bon, même dans les moments les plus difficiles, et de franchir cette ligne d’arrivée 245km après le départ. Et curieusement, j’ai pu me passer des bibines, je n’avais pas le choix vu qu’ils ne les ont encore pas inventées en lyophilisées !

 

 

J’imagine qu’on ressort grandi d’une telle épreuve ...

Tu vois, depuis que je suis dans les raids aventures, ultra trails, j’ai toujours voulu découvrir les limites de mon corps, comprendre pourquoi à un moment donné, le mental prend le dessus sur le physique. Je pense que mieux se connaître aide à se sentir bien, à se sentir mieux dans la vie de tous les jours.

Lors de ce MDS, j’ai plusieurs fois flirté avec mes limites, et j’ai du gérer de nombreux coups de moins bien. Quelque-soit l’épreuve, tu apprends toujours et tu te découvres des capacités que tu n’aurais même pas imaginées!

Pour répondre à ta question, je ne me sens pas plus grandi, mais j’ai plus confiance en moi, et je me sens bien tout simplement.

As-tu l’impression d’avoir changé, d’avoir quelque chose en plus que tu n’avais pas en partant ?

Oui, je crois que j’ai un peu changé, surtout dans ma tête. Ma première participation au MDS en 2004 m’avait ouvert les portes de l’Ultra. D’un seul coup, tout devenait possible, finir ce 1er MDS m’avait apporté la confiance pour tenter d’autres aventures extrêmes.

Ce 2ème MDS quant à lui, m’a permis de réaliser qu’au niveau de ma préparation, je ne m’étais pas trompé, que j’étais dans le vrai, que j’avais progressé. Il me donne surtout confiance en moi et j’ai appris des choses vitales pour la réussite des ultras. Comme par exemple, ne pas en faire trop. Au niveau des entraînements, privilégier le qualitatif au quantitatif. Si tu en fais trop, tu es cramé sur des épreuves de ce genre.

Tu vois, au maximum de ma prépa, j’ai tourné à 80km/semaine, certains au MDS tournent entre 130 et 180km/semaine… Moi je pense sincèrement qu’au-delà de 80km, si tu veux t’entraîner plus, il faut faire autre chose. Donc, pour ma part, je rajoutais des séances d’ergomètre (merci Bertrand de concept 2), ou de ski de fond pour compléter, mais pas plus de 80km/semaine pour Lolo.

Les + grands moments ?

Ils sont nombreux, je pense notamment à ces paysages magnifiques. A l’ambiance de notre tente 29, géniale… A ces couchés de soleil au bivouac. Aux 15km de traversées de dunes, superbe.

Je crois que je garderai toujours en mémoire mon arrivée de l’étape Ultra, des 75km : un vrai moment de sport extrême, ou « Comment courir alors que le corps et les muscles ont cédé et seul le mental guide encore le pantin que j’étais devenu ». (Les 6 derniers km en hypo)

Les + belles images que tu gardes en toi ?

Je pense à ces magnifiques visages d’enfants marocains, qui sortaient de nulle part pour aller nulle part, incroyable.

 

 

Cette photo est pour moi la photo très forte de mon MDS : un paysage magnifique, mélange de sable et de volcanique, les coureurs vont dans le sens de la course, et un enfant, apparaît, en sens contraire alors qu’il n’y a rien, avant, et après…

Le + dur souvenir ?

Le voyage et les 7 heures de bus interminables, assis à côté d’un mec soûlant, en plus j’étais au fond et un peu malade dans le bus, le chauffeur marocain ne conduisait pas d’une manière très souple !

La + belle rencontre ?

Un groupe : la tente 29
Un homme : Xtof, super type (Christophe Aubonnet, que l'on peut découvrir dans la rubrique "des personnes d'exception : Acte 7: Christophe Aubonnet, "pour que chaque jour compte" )
Une femme : Simone Kayser, adorable et Véro, notre supportrice qui était aux CP

Ta + belle photo…

Celle-ci, j’adore ce regard...

 

A quoi/qui as-tu pensé dans les moments forts, à quoi on se raccroche quand ça ne va pas ?

Vaste sujet, on se raccroche un peu à tout ! Pour ma part, quand ça ne va pas, je mets le MP3 dans les oreilles. Un peu de musique me permet de déconnecter un peu et penser justement à autre chose.

Je pense très souvent à mes arsouilles, Meije et Erwan, et à Mélissa. Je les quitte pour satisfaire ma passion. Je me dis que si je pars de chez moi, c’est pour prendre un maximum de plaisir et surtout relever le défi et terminer.

J’avais promis à Erwanito que je reviendrai avec la médaille, il l’a eu. Donc quand ça n’allait pas, et bien je me raccrochais à ça et aux encouragements de l’équipe organisatrice ainsi qu’à tous les messages que vous m’avez envoyés.

T’est-t-il arrivé de penser à l’abandon ?

Jamais, jamais

De quoi as-tu le + rêvé pendant cette semaine ?

Un boire un coca frais. Je me suis déçu moi-même mais tu vois, je n’avais pas trop envie de bibine !
Un soir, à force d’être en plein air à se taper des lyophilisés, j’ai fantasmé sur un barbeuc / rosé...

Qu’est-ce que tu as ramené de là-bas ?

Du sable, une rose des sables pour Erwan, un dromadaire pour Meije, un plat pour Mélissa, et des images plein la tête pour moi.

Aujourd’hui as-tu récupéré ?

Non, c’est sur que non. Je suis suivi par une nutritionniste. 5 jours après j’étais toujours déshydraté. J’ai perdu 3.5 kg lors de la course, je suis toujours à – 2kg.

Mais j’ai aussi changé ma manière de manger donc je vais peut-être stagner à ce poids qui me convient bien. Je récupère tranquillement.

A choisir, tu préfères un  MDS ou un UTMB (Ultra Trail du Mont Blanc) ?

Les 2 mon général !

Pourquoi ?

Car ces deux courses exceptionnelles sont complètement différentes.

J’adore ce concept de course par étapes comme le MDS, et notamment sa rusticité : Porte un sac lourd (7 kilos sans eau pour moi), dormir par terre, 8 dans la tente, pas de douches, bouteilles d’eau limitées. Je pense que les raiders peuvent tirer leur épingle du jeu du fait de cette rusticité.

L’UTMB, c’est carrément autre chose, un autre univers, on est dans le « non stop » avec nuit blanche. 168km, 9000m de déniv, la montagne, il s’agit de gérer sa course complètement différemment.

Donc, pas de préférence, car même si j’aime le MDS, cette année, je vais arriver à bout de l’UTMB, c’est sûr ! Ce sera mon 2ème objectif perso de l’année.

Et pour la prochaine édition du MDS, est-ce que Lolo sera présent ?

Si je trouve le financement, c’est possible!

Tes prochains grands défis ?

Avec notre équipe (ton équipe) PLANETE TONIQUE, on part sur le Raid Edhec, 250km et 10 000m de déniv+ dans l’arrière pays niçois du 7 au 11 mai. Magnifique course en équipe mixte.
Et d’un point de vue personnel, je vais me préparer sur 2 ultra trails de 80km pour finir en beauté par l’UTMB fin août.

Le championnat du monde des raids au Brésil viendra clôturer l’année sportive de Lolo.

Que de projets tous aussi fous les uns que les autres... Malgré les années et toutes les "petites" courses dans lesquelles je t'ai accompagné, tu continues de m'impressionner... Le mot de la fin?

Un grand sage que personne connaît me disait : « Réussir un ultra, c’est gérer les coups de moins bien, car que tu sois un champion, un passionné ou un monsieur Landa, des coups de moins bien tu en auras toujours »
Merci à toi, et à très bientôt pour le raid urbain de Saint-Priest Caro

Lolo
www.loloraidoutdoor.com

Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Des personnes d'exception:
commenter cet article
22 avril 2008 2 22 /04 /avril /2008 08:47
Aujourd'hui 22 avril, Earth Day Network fête la "Journée Mondiale de la Terre".


Lancée aux Etats-Unis en 1970, cette journée a pour but de rappeler aux citoyens de 184 pays la nécessité de protéger la planète, à travers des actions de sensibilisation et d'éducation. L'évènement est placé sous le thème de la lutte contre le changement climatique.

Profitons-en pour rappeler que chacun peut apporter sa petite pierre à l'édifice... Et pour ceux qui seraient en manque d'inspiration, je rappelle que le site web de
Mountain Riders est là pour vous! En allant dans la rubrique "agir chaque jour", on peut ainsi chopper plein d'infos, calculer son impact écologique et trouver des solutions...

A chacun de se sentir concerné! Et pas que sur une journée...
Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Carotte pour tous
commenter cet article
21 avril 2008 1 21 /04 /avril /2008 16:48
Plus que quelques mois avant Pékin... et, comme pour l'aviron, les instances du triathlon français doivent maintenant trancher : qui portera la "trifonction"* (spéciale dédicace aux triathlètes) aux couleurs de la France?

* Une trifonction étant tout simplement l'équivalent de notre bonne vieille combinaison de rameur, mais que voulez-vous, les triathlètes, c'est la classe...

Pour y répondre, les pré-sélectionnés devront briller aux Championnats d'Europe, les 10 & 11 mai prochains ...

 

Parmi les 5 triathlètes masculins français présents, je suivrai évidemment avec attention mes potes Fred (Belaubre) et Cédric (Fleureton)... On est derrière vous!!!!!

Alors bonne chance à vous les garçons!

Les français en lice aux Championnats d'Europe... 

Elites Homme

  • BELAUBRE Frédéric - BEAUVAIS TRIATHLON
  • POULAT Stéphane - BEAUVAIS TRIATHLON
  • PIERRECLAUD Samuel - BEAUVAIS TRIATHLON
  • MOULAI Tony - POISSY TRIATHLON
  • FLEURETON Cédric - SARTROUVILLE

Remplaçant : Laurent VIDAL


Elites  Femme

  • HARRISON Jessica - POISSY TRIATHLON
  • PEON Carole - CHATEAUROUX
  • LORBLANCHET Marion - BEAUVAIS TRIATHLON
Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Carotte pour tous
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 08:40
Ca y est, le verdict est tombé, pour certains comme une belle récompense et pour d'autres tel un couperet ...

La sélection française pour les prochaines Coupes du Monde a été officiellement dévoilée ce matin, suite aux résultats de Cazaubon.  Etant moi-même assez "remuée" par certaines annonces, je me passerai de commentaires et vous livre donc les compo des bateaux "brutes de décoffrage".

SKIFF FEMME
Sophie Balmary

DEUX DE COUPLE FEMME
Caroline Delas
Marie Le Nepvou

DEUX DE COUPLE FEMME POIDS LÉGER
Coralie Simon
Eugénie Vince

SKIFF HOMME
Jean-David Bernard
&
Gaëtan Delhon

DEUX DE COUPLE HOMME

Adrien Hardy
Jean-Baptiste Macquet

QUATRE DE COUPLE HOMME

Julien Bahain
Cédric Berrest
Jonathan Coeffic
Pierre-Jean Peltier

SKIFF HOMME POIDS LÉGER
Pierre-Etienne Pollez

DEUX DE COUPLE HOMME POIDS LÉGER
Rémi Di Girolamo
Jérémie Azou
&
Frédéric Dufour
Maxime Goisset

DEUX DE POINTE SANS BARREUR FEMME
Stéphanie Dechand
Inène Pascal

DEUX DE POINTE HOMME SANS BARREUR POIDS LÉGER
Vincent Faucheux
Jérémy Pouge SN

QUATRE DE POINTE SANS BARREUR HOMME POIDS LÉGER

Jean-Christophe Bette
Franck Solforosi
Guillaume Raineau
Fabien Tilliet

DEUX DE POINTE SANS BARREUR HOMME

Laurent Cadot
Erwan Peron
&
Victor Bordereau
Alexis Crevel

QUATRE DE POINTE SANS BARREUR HOMME
Germain Chardin
Julien Desprès
Dorian Mortelette
Benjamin Rondeau

HUIT DE POINTE AVEC BARREUR HOMME
Timothée Delagarde
Frédéric Doucet
Vincent Durupt
Lionel Jacquiot
Benjamin Lang
Sébastien Lente
Julien Pierson
Bastien Ripoll
Barreur : Christophe Lattaignant
Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Carotte pour tous
commenter cet article
14 avril 2008 1 14 /04 /avril /2008 18:02

A 24 heures de sa victoire à Cazaubon, le nouveau Champion de France Julien BAHAIN, vice Champion du Monde en 4 de couple l'été dernier sur le bassin de Munich, nous livre ses impressions sur sa course et sur ses rêves. Des rêves qui semblent de plus en plus "à portée de main" pour ce jeune angevin de 21 ans...

 


Récit :

Julien, tu viens de gagner les Championnats de France en skiff. Tout d’abord félicitation ! Car une année olympique comme celle-ci, la performance n’est pas anodine !

La 1ère question qui me vient à l'esprit est de savoir : « qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui lundi ? »

Tu as acheté l’Equipe à 6h ce matin ? Tu as dormi toute la matinée ? Tu t’es remis des coupes de Champ’ que tu as bu hier soir ? Tu as bossé comme si de rien n’était ?

J’ai fait la queue à la Poste ! Sinon j’ai dormi tard ce matin. J’en avais besoin. La route fut longue pour revenir. Je ne suis pas rentré dans mon club donc je n’ai pas encore eu l’occasion de fêter ça comme il se doit, mais ce sera chose faîte dès la semaine prochaine.

Avec 24h de recul. Quel est ton sentiment dominant après cette victoire ?

Ce sont des sentiments mitigés. D’un côté j’ai l’impression d’avoir réaliser une course de folie, j’y ai pris beaucoup de plaisir, et d’un autre côté je me dis que tout ça, c’est pour que dans 4 mois, LE rêve se réalise.

J’ai tellement travaillé pour parvenir à obtenir ce titre, que maintenant j’ai presque l’impression que ça devait m’arriver…ce n’est pas le hasard !

 


Peux-tu nous raconter ta course en quelques lignes ?

Quand je me suis aligné, je savais qu’il ne fallait pas que je refasse la même erreur que l’année dernière : laisser partir Cédric (Berrest) devant. Dès les premiers coups de pelle, nous nous sommes retrouvés tous les 3 devant avec Jo et Cédric qui avait, lui, pris une petite demi longueur d’avance.

Dès qu’il a voulu creuser, j’ai répondu immédiatement en me replaçant à sa hauteur. Jusqu’au 1400m, c’est en bord à bord, à 3 que nous avons donné chaque coup, répondant aux attaques incessantes des uns des autres.

C’est passé à une vitesse folle ! Je me suis retrouvé au 1400 avec un léger avantage et j’ai tout de suite décidé de partir. 600m d’enlevage à plus de 39 coups/min pour passer finalement en tête à l’arrivée devant Jo et Cédric.

As-tu redouté Jo à un moment ?

Jo a fait une course formidable aussi. « Méfiez-vous toujours du Jo qui dort ». J’ai effectivement eu un instant de doute au passage du dernier 250m. Je voyais que Cédric avait plus ou moins « décroché » mais je sentais Jo qui ne lâchait pas un pouce de terrain. Il a attaqué très fort pour essayer de revenir, mais je ne sais pas où j’ai eu la force de trouver (en demi-coulisse c’est vrai !!) ce reste de vitesse pour finalement contre-attaquer.

Avant le jour J aurais-tu pensé que cette course se passerait ainsi ou avais-tu envisagé un autre scénario ?

Mon entraîneur (Nicolas Derouet) peut l’attester, ce que j’ai dit que je ferais avant la course, c’est exactement ce que décrivait François Freslon (ton cher Papa!) au micro pendant la course. Nous nous connaissons bien chacun et je savais qu’en attaquant à tel endroit, je prendrais un avantage sur mes adversaires

Le skiff TC est une épreuve très disputée, surtout depuis quelques années.  Dans ton secteur, la couple toute catégorie (2 avirons par rameur), le niveau des rameurs actuels est non seulement dense mais aussi très élevé. Il suffit pour s’en convaincre de voir vos résultats au niveau international : pas moins de 6 rameurs médaillés aux Championnats du Monde (1 médaille d’or en Double et 1 médaille d’argent en 4 de couple).

De ton côté, quels sont tes objectifs dans les semaines et mois à venir au niveau international ?

Nous allons à présent nous remettre sur notre objectif « quatre de couple ». Il y a les étapes de Coupe du Monde qui approchent. Nous aimerions pouvoir nous affirmer lors de ce point de passage important de la saison et pourquoi remporter ce circuit ?

 


Penses-tu que ton expérience « quatre de couple » a influé sur ta façon de ramer et t’a aider lors de ces championnats ?

Je pense effectivement qu’individuellement cela m’a servi. Techniquement, j’ai énormément progressé du fait de ma place à la nage (compacité, dynamisme, légèreté,…). Même si la façon de faire est différente entre un quatre et un skiff, il faut savoir retirer le meilleur de l’un pour ramer dans l’autre

Et dans ta façon d’aborder la course ?

Je pense surtout avoir gagner en maturité lors de ce championnat. J’ai pris chaque course comme un exercice avant de réaliser le parcours du WE, le dimanche à midi. Et cette expérience, je l’ai surtout acquise au fil du temps, sur le circuit international avec mes 3 coéquipiers. Je maîtrise beaucoup mieux mon stress, je le canalise pour être le meilleur au bon moment. Je sais de plus en plus qu’une course, même si cela tourne autour de 7 min en skiff, et bien si on ne la prend pas à son compte dès le 1er 500m, c’est difficile d’être compétitif dans le dernier. Et cela est encore plus vrai en Quatre de Couple !

Est-ce que le fait de connaître tes adversaires qui sont aussi tes équipiers au niveau international t’a servi ?

Je crois que c’est là aussi où l’on peut un peu expliquer ma victoire d’hier. Nous nous connaissons presque par cœur ! et je sais où sont les points faibles de mes coéquipiers. C’est ce qui fait aussi notre force à quatre. Je sais que Cédric part fort, que Jo est toujours présent à la fin car il réalise un travail au milieu qui est très constant. Mais je sais aussi qu’en restant à côté dans le premier 500, en attaquant Jo constamment, je peux réussir à les déstabiliser ! Néanmoins, ce fut une course magnifique de l’intérieur et je salue Cédric et Jonathan qui sont tout autant méritants.

 

 

Que penses-tu des résultats dans les autres courses ? Quels sont les trucs qui te surprennent ?

Il est vrai que les résultats sont impressionnants cette année. Le niveau national est très relevé. La preuve en skiff PL avec le « jeune » Azou qui s’adjuge une 2ème place devant des ténors de la discipline. La course du 2- TC fut très disputée ainsi que celle du 2- PL. Je pense que malgré certaines surprises, cela veut dire que le niveau est bon, que les secteurs se densifient et que cela présage de belles courses aux JO

Julien, quel est ton programme pour les jours à venir ?

Je pars 1 semaine aux Pays Bas chez les rameurs du double qui préparent la qualif’, afin de me changer les idées, de changer d’espace et de récupérer mentalement des semaines de stress. Je vais me remettre tranquillement à l’entraînement, partager cette victoire avec tous mes proches et me tourner vers Pékin.

A tous les plus jeunes qui rêvent de devenir Champion de France, as-tu quelque chose à dire ?

Je pense qu’il faut qu’ils sachent que c’est toujours possible. C’est comme dans une course, jusqu’au dernier coup, il faut y croire. Mais il n’y a pas de secret. Il faut travailler. C’est chaque jour qu’on devient Champion de France et pas seulement le jour de la finale.

Ce sont des moments fabuleux qu’il faut savoir partager.

 


Un petit message à faire passer en particulier ?

Je voudrais juste remercier toutes les personnes qui sont venus me soutenir lors de ce Championnat, amis, famille, supporters,… . Cette victoire c’est aussi la vôtre. Un grand MERCI.

Et puis… Vous pouvez aussi suivre la suite de la saison sur mon blog : julienbahain.centerblog.net

Merci à toi Julien pour toutes ces réponses.

Je sais que les sollicitations vont aller grandissantes à l'approche des Jeux, alors merci pour ta disponibilité… Et bon vent vers Pékin !

Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Des personnes d'exception:
commenter cet article

BLOG-copie-1

Recherche

Sans titre 6

Pages