Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 09:45
6H15, 1700m+, 30km et....
2 barres de céréales"Grany"

Voilà comment se résume notre balade "trail" au dessus des nuages samedi, en quelques chiffres .
 

Tout commence avec une matinée bien brumeuse le petit village de Crest Voland, désertique en ce mois de novembre. Il est temps d'enfiler gants et bonnets et de se munir de la carte IGN du coin pour aller explorer les forêts alentours.


Nous atteignons le village de Cohennoz à travers les bois, traversant les torrents chargés d'eau, au pas de course.



Encore quelques km et nous entamons une belle grimpée jusqu'à la Croix de Coste, où les nuages laissent place à un grand soleil. La neige est au rendez-vous, masquant les sentiers pour ne nous laisser que les traces de lièvres variables et autres chevreuils comme points de repères.
 
Une belle mer de nuage s'étend à perte de vue,


Nous atteignons le sommet du Mont Bisanne avant de redescendre tout schuss à travers les pistes de ski jusqu'aux Saisies au point d'en perdre haleine... Que du bonheur!

(Attention cette vidéo peut heurter la sensibilité des personnes en manque de neige...
et peut accessoirement donner mal au coeur!!)


P1030579
envoyé par carottef

La pause déjeuner tant attendue à la Station se termine en queue de poisson... Voilà 4H que nous crapahutons, il est 13H30 et il n'y a pas un chat dans la rue principale... pas une superette, pas une boulangerie, pas même un resto pour soulager nos estomacs!
Nous déballons 2 pauvres barres de céréales esseulées dans nos sacs, pour éviter l'hypo et repartons aussi secs pour ne pas trop penser à la faim. C'est reparti pour une grimpette en trace directe dans un champ de neige vierge sous le télésiège du Chard du Beurre pour atteindre le sommet et rejoindre le sentier du Tour du Beaufortain.

Une belle descente "freeride" dans la poudre à travers les sapins nous attend, suivi d'un long single forestier à flanc de montagne au dessus d'un torrent. Nous avons la chance d'y croiser une harde de 4 magnifiques chamois.

Je me sens bien faible et il fait froid dans ces sous bois. Il est temps d'arriver...
C'était sans compter sur une rencontre impromptue avec quelques magnifiques chanterelles... Arrêt obligatoire pour remplir un petit sac ! 10mn de cueillette et c'est reparti pour 45 mn de crapahute. J'apprécie la session "tractage", activité que découvre JC.


16H30, nous sortons de la forêt et arrivons pile poil au pied de la résidence... Quel bonheur de mettre les pieds au sec de de boire un thé chaud accompagné de tartines de fromage! Le brouillard et la nuit tombent déjà sur le village tandis que nous sommes bien au chaud affalés sur le canapé... hmmm, belle récompense!



Partager cet article
Repost0
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 17:41
Récit d'une course pittoresque à plusieurs égards :

D'abord parce que la course se jouait à domicile... à seulement quelques mètres de la maison avec un départ donné par le père en personne.  Impossible dans ce cas, d'y échapper !
Ensuite parce-qu'il s'agissait d'un 10km sur route, distance jusque là inconnue pour mes petites jambes, qui regroupait 90% de "bitûmeux"...
Et enfin parce qu'elle fût l'occasion de partager un moment avec les vieux copains, assez courageux pour se lever un dimanche matin pluvieux et chausser les baskets !


9H00: Arrivée de Mathieu et Maïa à la maison pour un petit échauffement dans les rues de Rochecorbon.
Nous attendons Loulou qui, rentré au petit jour d'une virée festive dans les rues de Tours, avait décidé la veille après quelques verres de Champ', de venir risquer sa vie sur le 10km.

9H30: Nous voici de retour de l'échauffement, constatant avec satisfaction que Loulou a tenu sa parole... Il arrive comme une fleur pour le petit déj'... (le départ est dans 30mn et il n'est pas encore inscrit, mais ça...c'est juste un détail!). Un petit café, quelques tartines et notre athlète international est fin prêt!

9H45: Epinglage du dossard n°1293 de Loulou.

10H00: Le coup de pistolet est tiré par le papa en personne.


C'est parti pour 2 boucles de 5km sur les chapeaux de roue! Je me place derrière la première ... Difficile de tenir sa cadence, on est sur du 15 ou 16km/h mais je m'accroche... On verra jusqu'où ça tient...
Première côte au bout de 3km. Je vois la 3è à mes trousses, encouragée de vive (très vive...trop vive?) voix par son lièvre. Je tiens ma position pendant la première boucle. Une descente rue de Vaufoynard et nous repassons devant les supporters... C'est reparti pour une 2è boucle. J'entends ma poursuivante et son coach se rapprocher progressivement "On la tient on la tient"...

8km et je me fais finalement doubler dans les derniers km n'ayant pas les jambes pour tenter un accélération. Dernière descente dans la rue de Vaufoynard, JC est là pour m'encourager et faire les dernières foulées avec moi. Je passe finalement la ligne en 3è position à quelques secondes des 2 premières...


JC quant à lui, après avoir mené la course pendant 9,8 km, se fait passer au sprint dans les 200 derniers mètres...


Quelques minutes derrière moi arrive Mathieu,

puis Maïa :

puis enfin... la star locale : Loulou! Qui, bien évidemment, s'arrête directement au stand pour y déguster un bon verre de vin chaud

La fine équipe est de nouveau réunie pour trinquer à cette matinée mémorable, autour d'un verre de Vouvray ! C'est qu'on commençait presque à avoir soif!


Mon bilan:
Une expérience sympa de la route, qui mériterait un peu de préparation spécifique plutôt que quelques soirées trop arrosées pour être en haut du podium. Mais bon... Mon choix est vite fait!
L'expérience inédite de partager un podium avec Maïa (9è féminine)
Le souvenir d'une matinée improbable à courir dans Rochecorbon avec des potes!




Partager cet article
Repost0
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 08:41
    Gros GROS challenge ce matin, avec ma participation à la légendaire "Ronde des Vignes" de Rochecorbon...



L'objectif est de tester jusqu'où on peut faire la fête, sans avoir des séquelles irréversibles sur une course sur route de 10km...
2 jours de java sans interruption où Champagne et Vouvray ont coulé à flots dans la cave...
Forcément, quand on a un copain producteur de Champagne qui vient faire une dégustation à Vouvray, ça se fête dignement!



Deuxième objectif de la journée : inscrire Loulou (le fameux champenois) à la course!
RV dans quelques heures pour le résultat des courses... autour d'un bon verre bien sûr!
Partager cet article
Repost0
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 08:52
Extrait du site de Run in Live le 05/11/09:

L'état de Corinne Favre s'est stabilisé



Les nouvelles du Népal se succèdent au rythme de l’amélioration de l’état de Corinne Favre.

Victime d’une chute de sérac (gros blocs de glace), dimanche dernier, dans l’ascension du Pumori (7.161 mètres), Corinne Favre avait dû attendre les secours héliportés à Gorak Shep (5.140 m). Le premier diagnostique, effectué sur site par un médecin français, révélait que Corinne avait une fracture de l'humérus, des multiples fractures des cotes et peut-être, un pneumothorax (épanchement d'air dans la plèvre pulmonaire) ou un oedème aigu pulmonaire.

Elle avait également un œdème facial et une saturation en oxygène de 45%. Un taux inhabituel pour la jeune femme qui lors de ses précédentes expéditions ou courses himalayennes pouvait évoluer à plus de 5.000 mètres avec une saturation à 80%.

Lundi dernier, lors de son transport en hélicoptère du Khumbu jusqu’à Kathmandu, elle n’était plus consciente.

Ce mercredi matin, Bruno Poirier a pu rentrer en contact avec Jérôme Edou, son correspondant à Kathmandu oñ Corinne est hospitalisée.

Les nouvelles obtenues à 8 h ce matin, (12 h 45 heure locale), n’étaient guère rassurantes : « Corinne est en soins intensifs et son état n’est pas stabilisé, expliquait Jérôme Edou. J’ai contacté le médecin de l’Ambassade de France à Kathmandu. Il m’a dit qu’il n’était pas possible de lui rendre visite à l'hôpital et que les prochaines nouvelles n’étaient réservées qu'à sa famille ».

Après plusieurs appels, Bruno Poirier a pu rentrer en contact à 11 h 45 (17 h 30 heure locale) avec un membre de la diplomatie française à Kathmandu : Corinne Goyer : « Nous sommes en contact avec ses parents et nous nous occupons de Corinne, a expliqué la diplomate. Elle est consciente, toujours en soins intensifs, même si son état s’est stabilisé. Elle est très fatiguée et elle a besoin de repos.» La question était de savoir si l’hypoxie prolongée (45% à plus de 5.000 m) avait affectÉ ses facultés mentales. « Corinne est encore faible et rien n’a été décelé », a souligné la diplomate. Une nouvelle rassurante. Quant au retour de Corinne Favre en France, il est déjà certain que son séjour à l’hôpital, à Kathmandu, va encore se prolonger au moins dix jours. »

Outre du repos, ce dont Corine Favre a besoin, c’est de soutien.

Son compagnon va se rendre sur place, à Kathmandu.

Jean-Marc Wojcik, l’un des médecins de l’Everest Lafuma Sky Race “ épreuve à laquelle Corinne devait participer après l’ascension du Pumori “ va lui rendre visite, ce samedi. Enfin, pour les messages de soutien, Corinne Goyer a invité Bruno Poirier à les lui transmettre. « Nous allons la voir tous les jours, révèle-t-elle. Nous pourrons les lui donner. Et si elle est trop fatiguée pour les lire, nous le ferons pour elle».

Vous pouvez donc envoyer vos messages de soutien à Corinne Favre à cette adresse Électronique : himal@wanadoo.fr

Ils seront recueillis quotidiennement par Bruno Poirier et transformÉs en une lettre unique qui sera ensuite transmise à Corinne Goyer, à ’Ambassade de France à Kathmandu.

Merci pour elle
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 09:33
Merci...


Un grand merci à vous, mes lecteurs, qui êtes aujourd'hui plus de 100 500 à être venus faire un tour sur mon espace depuis sa création ...
Avec plus de 296 000 pages lues, ma motivation est décuplée pour vous faire partager mes aventures et faire de ce blog le petit moment de détente de votre journée!
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 09:13
Bien décidés à profiter de la vie comme il se doit en 2009, nous voilà équipés pour affronter les pentes enneigées, en montée comme en descente ...


Après avoir fait fumer la CB, vivement qu'on puisse faire fumer la poudre !!!
Partager cet article
Repost0
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 08:06

Vous avez 4mn? Une petite vidéo sympa...



Merci JM pour le lien!
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 09:40
Extrait hier de Run in Live

Corinne Favre vient d'être victime d'un très grave accident au Pumori (7.161 mètres) au Népal. Elle faisait partie d’une expédition française et devait, ensuite, participer à l’Everest Lafuma Sky Race.

L'accident est intervenu dans la descente du Pumori, dimanche dernier.

La cordée a été victime d'un énorme bloc de glace qui s'est détaché de la montagne. Corinne Favre et un guide népalais, d’origine Sherpa, sont tombés. Ils ont été retrouvés à 5.700 mètres d’altitude. Ils ont été redescendus à Gorak Shep (5.140 m), où ils ont passé la nuit sous la surveillance d’amis et d’un médecin français.

Le premier diagnostique effectué sur Corinne Favre n’était pas encourageant : fracture de l'humérus, multiples fractures des cotes et peut-être, un pneumothorax (épanchement d'air dans la plèvre pulmonaire) ou un œdème aigu pulmonaire. Elle avait également un énorme œdème facial et une saturation en oxygène de 45%. Un taux critique à cette altitude.

Lorsque les secours héliportés sont arrivés, lundi, elle n’était plus consciente. Elle a été rapatriée à Kathmandu. Nous attendons d’autres nouvelles.

Espérons de tout cœur que cette pionnière du trail aura les ressources pour se sortir de ce profond trépas.

Pour ceux et celles qui veulent lui envoyer des messages de soutien, vous pouvez écrire à cette adresse : info@basecamptrek.com"
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 08:00
Un petit tour sur le site web du Merrell Oxygen Challenge pour y découvrir chaque lundi du mois de novembre, le portrait chinois d'un des 4 ambassadeurs...


Et cette 1ère semaine, c'est à moi!...
(j'interdis quiconque de rire à cette interview!)
Partager cet article
Repost0
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 21:14
C'est dorénavant officiel...
La décision a été prise la semaine dernière après une période de doutes et de questions.
JC prend du recul par rapport à l'aviron après près de 2 décennies d'une carrière bien remplie...Quelques mois pour refléchir et vivre d'autres choses.

Extrait du Progrès d'aujourd'hui...

Partager cet article
Repost0