Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 18:38
Chaque footing en deviendrait presque un défi quotidien!
Les chiens....


Mais comment vivre avec cette appréhension latente de se faire attaquer au détour d'un virage ou à l'angle d'un portail malencontreusement laissé ouvert ? Tous les coureurs peuvent témoigner d'une expérience désagréable à ce propos...

Aujourd'hui, comme à chaque fois, je fais mon petit tour en courant en début de soirée histoire de prendre l'air... Et comme à chaque fois, arrivée à Pizay, je ressens comme une petite tension intérieure en attaquant le virage du cimetière ...

Je sais qu'un doberman est là... à l'affût derrière son grillage, et à chaque passage devant la maison, je prie pour que les propriétaires aient eu la bonne idée de refermer derrière eux!

Ouf, encore une fois j'y échappe!

Sauf que 150m voilà qu'un animal à quatre pattes débarque en aboyant devant moi! Argggg.... Même en prenant sur moi et en lui faisant face, je suis obligée d'escalader une butte de terre et de couper dans un champ (donc les mains et le collant tout noir) pour éviter MÔsieur qui a décidé de rester planté là!!  Résultat des courses : 5 minutes de perdu et encore une bonne trouille!
Y'en a marre!!!




Partager cet article
Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 13:31
Petit coup de projecteur sur le lancement de Snowrésa :


La nouvelle agence de voyage en ligne spécialisée dans les séjours dans les Alpes, créée par un pote ...

Si vous voulez gagner un séjour aux Ménuires c'est maintenant et c'est là !

Grand Jeu Concours Snowrésa
Partager cet article
Repost0
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 11:35
Avis aux amateurs qui n'ont encore rien programmé pour ce samedi :

Que diriez vous de nous retrouver samedi en début d'après-midi du côté d'Ambérieu en Bugey pour une sortie trail entre amis ?
L'occasion de découvrir le Bugey au pas de course, de papoter (pour ceux qui auront encore du souffle!) et de finir sur un petit apéro (pour ceux qui comme moi, n'ont pas une hygiène de vie d'ascète).


Nous sommes déjà une bonne bande de joyeux lurons à être de la partie, parmi lesquels:
Flo (Racinet), Franck (Bussière), Yann (Noury), JC (Bette), Rafik (Amrane) : ça c'est pour le côté chamois qui envoient la sauce ... ,
Bilbo, Thierry, Jérôme, Pat et moi-même ... pour le côté plus "humain" de la sortie!

On vous attend nombreux...

Pour les intéressés, je trace le parcours sur carte, fixe les heures et lieux de RV d'ici demain matin!
Donc n'hésitez pas à faire signe d'ici là...


Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 17:30
Changement radical d'ambiance entre samedi où le soleil brillait de milles feux
et ce dimanche où la neige tombe à gros flocons!

Les Aravis le samedi soir
Le départ du trail le dimanche matin....

Qu'à cela ne tienne, nous avons RV avec Chamonix ce matin, alors pas le temps de s'apitoyer ! Au programme, une course en relais avec 12km de trail blanc pour moi et 18km de skating pour JC. C'est une première pour nous et nous sommes impatients de découvrir l'épreuve.

Après avoir retiré notre dossard au foyer de ski de fond et pris les infos nécessaires, il est temps de rejoindre la ligne de départ.
  • C'est à moi de commencer par un trail blanc de 12km et 450m+

Le départ est donné sous une neige abondante. Tout le monde s'élance à toute allure sur une large piste roulante. J'ai l'impression d'être à fond et pourtant... je suis derrière! Le diesel par excellence... Au bout de quelques minutes, j'enlève mes lunettes pleines de neige et commence à remonter dans le peloton. Je sais que j'ai 3km pour doubler car ensuite, nous attaquons un petit single en forêt, il ne faut donc pas relâcher l'allure. Sans GPS (oublié de le charger...), je ne sais pas trop où je me situe dans la course mais pour cette fois, on fera au feeling! De toutes façons ça va aller très vite... Au troisième km, nous attaquons une belle grimpette en forêt dans la poudreuse. Avant que cela devienne impossible, je parviens à doubler un coureur en chaussures de route qui glisse à chaque pas. Le coeur bat fort mais au moins je n'ai plus personne devant moi. Les mains sur les cuisses et c'est parti pour 2km de montée au taquet. Arrivée au sommet, il ne me reste plus qu'à me relâcher et à descendre à toutes berzingues. Malheureusement pour moi, une crampe d'estomac surgit méchamment au milieu de la descente, m'obligeant à m'arrêter et à marcher pendant quelques précieuses minutes... Quelques coureurs me doublent et m'encouragent avec sympathie. Le temps de laisser le système digestif retrouver ses esprits et je peux repartir en trottant. Au fur et à mesure, la crampe s'estompe pour totalement disparaître... Une vraie chance. Il ne me reste plus qu'à accélérer dans les derniers km sur le plat pour rejoindre le stade de ski de fond où JC m'attend de pieds fermes! On m'annonce 2è fille derrière Céline Taiana ... une triathlète... tiens donc !
  • Hop ! Je tape dans la main de JC et lui laisse les cartes en main... Pour lui ce sera 2 boucles de 9km sur le domaine de fond de Chamonix. 

La piste est recouverte de 20 à 30cm de fraîche, ce qui rend la tâche ardue! On ne voit même plus ses skis ! Mais JC s'en sort très bien puisqu'il reprend rapidement quelques places au classement général. Les conditions nécessitant une bonne "caisse", il parvient progressivement à tirer son épingle du jeu. Un seul skieur le doublera sur l'ensemble du parcours.

Au final, nous bouclons le parcours en 2H28'23 ce qui nous place 10è équipe au classement général et 1ère équipe mixte. L'occasion de grimper ensemble en haut d'un podium, ce qui n'arrive pas tous les jours!


Merci à nos fidèles supporters Joël et Bernadette d'avoir bravé le froid et la neige pour nous prendre en photo...
Merci à l'organisation pour ce concept vraiment sympa et pour l'ambiance typiquement "montagnarde" de l'événement (après tout, la neige ça a aussi son charme!). Nous reviendrons l'année prochaine c'est sûr!

Après l'effort, une bonne tartiflette serrés les uns contre les autres pour se tenir chaud...

Partager cet article
Repost0
23 février 2009 1 23 /02 /février /2009 10:24
Le soleil brille en ce samedi... Le temps idéal pour sortir les skis de rando et aller se balader dans la montagne.


Ayant gardé d'excellents souvenirs de cet été à Croisse Baulet, je décide de redécouvrir le coin en compagnie de JC dans sa version hiver, munis de la carte IGN. Depuis le parking du Plan, nous grimpons à travers les pentes enneigées avant d'atteindre une petite arête en sous bois.

Dans l'axe, la pointe blanche du Grand Croisse Baulet

Un bruit d'ailes attire notre attention : un choucas et un aigle (ou gypaète? je n'ai pas l'oeil encore assez aguerri) planent en silence au dessus de nos têtes, se disputant sans doute un nid ou une proie.
Le temps d'une petite pause pour admirer le ballet des oiseaux et reprendre son souffle puis nous reprenons la trace pour atteindre les chalets du Leuta à 1750m.

Les chalets du Leuta

Nous tentons une traversée à flanc de la montagne mais celle-ci s'avère trop risquée. Il est temps de faire 1/2 tour.
Malheureusement, la neige est changeante et croutée à la descente. Impossible de se faire plaisir et d'enchaîner 2 virages...


Nous essayons finalement de rejoindre le Petit Croisse Baulet par le col de l'Avenaz à travers les bois mais sans succès... forêt trop dense, torrent à traverser, petits passages en dévers ... Bref, le sommet ne veut pas de nous aujourd'hui! Tanpis, nous aurons au moins profité du beau temps et de la nature ... A moi de consulter Skitour la prochaine fois que je veux prévoir un itinéraire ski de rando!

Un chevreuil qui a dû lui aussi, manger trop de raclette la veille, la neige ne tient pas sous ses pattes !



Partager cet article
Repost0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 13:51

Partager cet article
Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 19:19
Tandis que la station grouille de touristes en manteaux de fourrures et de supporters guillerets,
nous chaussons les skis de rando pour une balade magnifique aux sources de l'Isère.


Frustrée de n'avoir pu accompagner JC et Christophe lors de leur virée improvisée entre hommes la veille (la faute à une vulgaire chute en ski qui me vaut une douleur au talon et au genou...), je choisis de troquer ma place de spectatrice lors de la 1ère manche du slalom pour la tenue de randonneuse. Le choix n'est pas si évident car...
1 : Le spectacle promet d'être exaltant grâce à un JB Grange et un Julien Lizeroux en grande forme et bien décidés à se montrer sous leur meilleur jour devant des miliers de spectateurs venus spécialement pour eux...
2 : Il fait tout de même un petit -15°c au thermomètre ce matin... Dur dur de braver le rude climat montagnard !
3 : Je promène une vieille toux qui m'empêche de respirer à pleins poumons...

Je me laisse tout de même convaincre par une balade à skis, puisqu'aux dires des 2 compères, le détour en vaut la peine et l'effort n'est pas si violent ...

Nous partons depuis le Fornet (1930m), dernier hameau au fond de la vallée de Val d'Isère.
De là, un large et long chemin piéton damé nous conduit le long de l'Isère, ce petit ruisseau qui parvient tout de même à atteindre le Rhône 286 km plus loin (à Valence).


Le soleil apparaît petit à petit au dessus des sommets, nous réchauffant un peu et laissant apparaître la blancheur immaculée des montagnes...


 Nous laissons le Pont Saint Charles à notre droite pour entrer dans un vallon encaissé et sinueux. Il règne une atmosphère et un silence apaisant, à l'heure où tant de monde s'agite en bas... L'isère coule sous nos pieds.



Ici la nature semble reprendre ses droits, même les chamois gambadent sans crainte...


A la sortie du vallon, nous découvrons un cirque enneigé sous un grand soleil.



Encore quelques mètres et nous atteignons le refuge du Prariond, où Christophe et JC ont dores et déjà laissé leur empreinte sur le livre d'or... A mon tour d'y aposer ma petite griffe en ce 15 février, jour de mes 29 ans...


Il est déjà temps de repartir pour aller encourager les Bleus à la 2ème manche...
Dommage je serai bien restée là à révasser tout l'après-midi moi!



Une rando facile d'accès et qui vaut vraiment le détour...
Mais chut! Faut pas le dire!

 

 
Partager cet article
Repost0
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 13:42
De retour dans la vallée, voici quelques images livrées en vrac d'une semaine qui restera sans doute longtemps gravée dans la mémoire de Julien Lizeroux et Marie Marchand Arvier,
nos deux champions du moment !

Val d'Isère, c'est d'abord LE spot des Champions...
Ici c'est Steve Missilier qui en termine lors du slalom à la 6è place!

Val d'Isère c'est aussi... le lieu de rencontre des copains!
Après Florence et Christophe, ...
... nous croisons Loulou, Greg et Stef en pleine forme
(toujours une petite bouteille qui réchauffe dans le sac)


En terme de visibilité de la marque, les sponsors ont fait fort!

Même pas besoin de sortir de l'appartement pour assister à l'arrivée de la descente femmes! Il suffit d'ouvrir la fenêtre...

Ambiance digne de Kitzbüehl au bord de la célèbre pente de Bellevarde, où 40000 personnes ont les yeux rivés sur l'écran géant...

Ambiance également dans le village, où les fans clubs rivalisent d'originalité!

Bref, une semaine festive au coeur de l'ambiance Championnats du Monde...
A rééditer sans aucune hésitation!

Partager cet article
Repost0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 17:08
Et voilà!
Une semaine de fête et de sport viennent de s'écouler à l'occasion des Championnats du Monde de ski...
Il est bientôt temps de regagner la vallée et de retourner à la dure réalité!



Promis je rentre dès demain avec le plein de photos... (et une année de plus en prime !)

Et dire que l'an passé, j'avais eu droit à une spéciale dédicace et un accoutrement ridicule aux Milmils !

Partager cet article
Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 19:06

Depuis Val d’Isère où la fête bat son plein et la tempête fait rage, voici quelques lignes pour résumer mon week-end dans le Vercors !

 

Après une bonne nuit au Gîte des Charbonnières à Saint Agnan en Vercors, (une adresse à conseiller où l’accueil est fort chaleureux), nous voici arrivés au Col de Carri pour boucler les 20km et 700m+ du trail des Drayes Blanches. 40cm de fraîche sont tombés dans la nuit, ce qui ne va pas nous faciliter la tâche !


Bug aux inscriptions… Les bénévoles n’ont pas été informés de notre invitation :

« Mais vous êtes qui au juste ? »

« Ben euh… Caro Freslon Bette et JC Bette »

« Oui mais pardon, vous avez fait quoi pour être invités ? »

Et nous voilà en train d’expliquer nos principaux résultats sportifs pour faire preuve de notre bonne foi…. Finalement ouf… Nous parvenons tout de même à récupérer un dossard…


A peine le temps de nous préparer et de saluer quelques amis croisés là et nous voici partis à l’assaut des 20km du parcours.



Dès les 1ères foulées je comprends que la partie ne va être aisée ! Je pars dans le peloton de tête et déjà, les pieds s’enfoncent profondément dans la neige. Mon cardio s’emballe… pourtant j’ai l’impression de me traîner…A chaque foulée, il faut pousser fort sur les cuisses ! Heureusement que j’ai décidé de reprendre les séances de musculation il y a quelques semaines !! Je sens que cette bonne idée va me sauver !


Les 10 premiers km sont assez difficiles, je fixe les pieds de mon prédécesseur et essaie de lui emboîter le pas. Gauche, droite, gauche, droite. Je glisse, je trébuche, je m’enfonce… Impossible de doubler sans s’épuiser… Il faut absolument s’économiser en restant dans les traces.


Au 14ème km, nous atteignons une route et le ravito. J’y rejoins Thierry qui a un coup de moins bien. A l’inverse, de mon côté je commence à me sentir plutôt bien et en profite pour doubler quelques coureurs. Je me retrouve finalement seule dans la forêt jusqu’à la fin du parcours.


A une dizaine de mètres de l’arrivée, j’aperçois maman qui n’arrive pas à allumer l’appareil photo pour immortaliser l’instant ! Hop, je m’arrête vite fait, lui allume l’engin et pose pour la postérité avant de rallier l’arrivée !


Au final : une victoire chez les filles en 2h31mn, ce qui me place à la 34ème place au scratch…



JC quant à lui termine 3ème derrière Julien Chorier et Antoine Guillon,a après avoir fait la trace devant pendant 12 km… Thierry et Jérôme arrivent quelques minutes plus tard, bien fatigués par ce parcours vraiment exigeant physiquement…

 

Mon bilan :

Une certaine satisfaction de voir que ma sensation de forme du moment se vérifie (pourvu que ça dure !)

Le plaisir de voir que le mental est là aussi… parce que 2H30 à glisser, se rattraper, regarder les pieds du gars devant, etc.. c’est quand même pas de la tarte !

Une toute petite remarque cependant par rapport à la remise des récompenses, où on aurait tous bien aimés recevoir un petit cadeau (st marcellin ou un truc dans le genre) à la place ou avec la coupe. A méditer pour la prochaine édition !




Partager cet article
Repost0