Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 14:33

De retour à l'aviron et en stage de préparation à Aiguebelette, JC a accepté (en même temps, il n'a pas eu trop le choix!) de répondre à mes quelques questions sur son expérience cycliste du week-end...

JC5.jpg
Premier passage de JC au col des Saisies

25ème sur cette course de 105km et 4000m D+, tu réalises une très belle performance quand on connait les conditions dans lesquelles tu as préparé la course*. * Arrivé sur place la veille vers minuit après avoir traversé la France après une journée de séminaire.
Comment ça s'est passé pour toi?
Effectivement, je suis plutôt content de ma perf car vu la semaine que j’ai passé avant la course et mon faible kilométrage en vélo, on ne peut pas dire que j’étais dans les meilleures conditions. Concernant la course, je l’ai abordée de façon à ne pas prendre trop par les premiers dès le début tout en restant prudent dans les descentes car je savais que l’état de la chaussée était limite par endroits. Il est certain qu’en partant après le sas des 300 premiers dossards et encore après quelques 300 autres coureurs intercalés juste après, on ne fait que limiter les dégâts dans la première partie de la course, très roulante jusqu’à Flumet.
Dès que la route s’incline, je double des concurrents par dizaines jusqu’au sommet des Aravis, et cela sans trop me griller. La descente jusqu’à Thônes se passe bien, la route est à cet endroit en bon état et assez dégagée, je ne me fais pas trop doubler (je ne suis pas un as de la descente !). On attaque ensuite la montée jusqu’au col de la Croix Fry, que je connaissais seulement dans l’autre sens. Là encore, je double beaucoup de cyclistes et me hisse à la tête d’un petit groupe d’une dizaine de coureurs dont Fabrice, le copain triathlète de JC. Il me repasse ensuite dans la descente avant de réattaquer le col des Aravis dans l’autre sens. Jusque là, je me sens plutôt bien physiquement, mais la montée que j’appréhende est celle entre Saint Nicolas la Chapelle et Crest-Voland. Avant d’y arriver, il faut descendre les Aravis avec prudence car c’est assez sinueux.
Après Flumet, encore une descente et là, dans une partie sinueuse, je vois quelques personnes à pied en train de scruter le lit de l’Arly par-dessus le parapet, et en regardant de plus près, je vois une trouée dans les branches des arbres à la sortie d’un virage. Je crains alors le pire. Lorsque j’attaque la montée, quelques centaines de mètres plus loin, j’entends les sirènes des secours qui ne font que confirmer ce que je pensais : Un cyclo a du passer par-dessus le parapet en béton. Je pose la question à un concurrent que je rattrape, et il me confirme que quelqu’un a chuté. Je me reconcentre sur ma montée, et me dis qu’il a du être rapatrier par les secours.
Comme je m’y attendais, la montée jusqu’à Crest-Voland fait mal aux jambes. Avec 8% en moyenne et pas de répit pendant  5 ou 6 km, je suis content d’arriver dans le village. En plus, Caro est là pour m’encourager et faire quelques photos au passage. Juste après le village, je rattrape Fabrice qui monte à un rythme un petit peu moins élevé. La montée jusqu’aux Saisies ne se passe pas trop mal, je connais la route par cœur et ça aide.

JC3.jpg

Arrivé au col des Saisies, je repasse la plaque pour quelques hectomètres avant de remonter par la route de Bisanne. La montée ne dure que 3 km et la descente qui suit, une quinzaine et avec beaucoup de virages. Heureusement, je parviens rattraper 3 coureurs et à faire la descente avec eux. J’apprends bien à gérer les trajectoires à leur contact et cela me permet de perdre moins de temps que si j’avais été tout seul.
On attaque la dernière montée de 16 km vers les Saisies à 4, mais le groupe se disloque rapidement et je fini les ¾ de la montée quasiment tout seul. Je suis assez content de cette dernière montée car je parviens à garder un rythme régulier sans trop me faire mal. Et cela paye car je double encore 2 ou 3 concurrents.
Une fois arrivé au col des Saisies, Caro est encore là pour me donner une gourde avant d’attaquer la dernière grande descente jusqu’à Praz sur Arly. Je retrouve de bonnes jambes au fur et à mesure de la descente, et à 8 km de l’arrivée, je rattrape un concurrent qui m’avait doublé vers le début de la course. Naturellement des relais s’installent entre nous, ce qui nous permet de rallier Megève à vive allure. Même Caro en voiture n’a pu arriver avant nous !

JC-2.jpg

Après quelques politesses, ce concurrent sympathique me laisse finalement passer la ligne devant, merci au dossard 1220 pour cette fin de course grisante. Une fois arrivé, je mets quelques temps à récupérer, les gels barres et boissons absorbées tout au long de la course me donnent la nausée.
J’apprends rapidement en voyant Jérémy et JC déjà là alors que je les croyais derrière, que la course a été détournée en raison de l’accident de ce cycliste qui a malheureusement tourné au tragique. Du coup, pas de classement ni remise de prix, la fête du vélo commencée au départ de la course se termine en journée endeuillée.

Merci JC pour ce compte-rendu détaillé...Permets moi de faire quelques focus sur le déroulement de ta course maintenant :

Comment as-tu géré ton alimentation durant le parcours?
Je crois que c’est la première fois que je gère aussi bien mon alimentation sur une course. Pas de coup de moins bien, des jambes jusqu’au bout. En fait, je mangeais une demie barre ou une entière juste avant le sommet de chaque col et je prenais un gel au début de chaque montée, le tout arrosé de boisson énergétique. Mes 2 bidons de 800ml m’ont suffit pour la course.
Y a-t-il des passages qui t'ont particulièrement emballé ?
Je connaissais déjà la totalité des endroits traversés par la course, mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier les paysages et notamment la montée sur Crest-Voland et la traversée de la forêt du Lachat, mais je ne suis pas objectif…
Quel a été ton moment préféré dans la course?
Là où j’ai pris beaucoup de plaisir, c’est sur la dernière partie en arrivant sur Megève. La prise de relais avec mon équipier de passage a été vraiment sympa!
(J'imagine car je n'ai même pas réussi à les rattraper en voiture....)
Et ce qui t'a le plus marqué ?
Malheureusement, la même chose sans doute que tous les participants de cette édition, la chute tragique du cycliste Suisse.
Seulement 45 coureurs ont pu réaliser l'ensemble du parcours, la course ayant été neutralisée à la suite de cet accident. As-tu quelque-chose à dire par rapport aux dangers potentiels sur les cyclos (au fait que les routes restent ouvertes aux voitures par exemple)?
Je n’ai rien à redire sur l’organisation, pas grand-chose non plus sur l’état des routes. On est en montagne, les routes souffrent l’hiver c’est normal, malgré tout la plupart des endroits vraiment abimés avaient été refaits, à nous de ne pas se prendre pour les pros du Tour et de maitriser le vélo...
Et si c'était à refaire, tu serais partant?
Je referai volontiers cette cyclo si j’en ai l’occasion et j’espère qu’il y aura une prochaine édition !

JC9.jpg

Prochain objectif cycliste pour JC : l'étape du Tour : Pau - Col du Tourmalet - 181km - dimanche 18 juillet!

Partager cet article
Repost0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 09:57

Dimanche avait lieu la 7ème édition de la Time Megève Mont Blanc. Une cyclosportive de 150km et 4000mD+ au départ de Megève. Course qui empreinte une séries de cols grandioses par leurs paysages autant que par leur difficulté : col des Aravis, col de la Croix Fry, col des Saisies... le tout en passant au pied notre chez nous à Crest Voland.

Impossible pour JC de ne pas être de la partie! C'est donc en compagnie des copains qu'il prend le départ de la course : les triathlètes de Rillieux JC (Spitz) et son pote Fabrice, et notre rameur Jérémy. Un combat aviron / triathlon qui s'annonce sans merci!

Pour ma part, je joue l'assistance officielle, appareil photo à la main et gourdes dans le sac à dos. La grosse pression !

Team-de-choc-1.jpg
De gauche à droite : Fabrice, JC(S), Jérémy, JC(B)

Je laisse donc mes poulains au départ à Megève pour aller me faire une petite session "trail" d'1H15 à Crest Voland, le temps pour eux de lancer les hostilités entre le col des Aravis et celui de la Croix Fry. (Bah oui j'allais quand même pas passer la journée sur mes 2 jambes sans rien faire!). Une petite douche, je me poste à la sortie du village avec mon journal. A peine déplié, j'aperçois déjà le 1er coureur.

1er-a-CV.jpg
Arrivée du 1er coureur à Crest Voland

Puis quelques minutes plus tard, c'est au tour de Fabrice, suivi quelques mètres plus loin par JC (Bette).

Fabrice-et-JC3.jpg
Fabrice en jaune et JC(B) en arrière plan en blanc et noir, le Mont Charvin en arrière plan

10 minutes plus tard, voilà Jérémy puis JC (Spitz).

JCS1.jpg
JC(S) en plein effort

Photos, encouragements, gourdes... j'enchaîne les missions avant de sauter dans ma voiture pour rejoindre le col des Saisies. Une fois là haut, je lance les derniers encouragements à Fabrice et JC(B) qui s'élancent vers la dernière boucle et la dernière difficulté : le col des Saisies dans l'autre sens.

Fabrice-1.jpg
Fabrice dans l'effort au col des Saisies, avec les Aravis en fond de toile.

La suite est beaucoup moins drôle puisque j'apprend qu'il y a eu un accident sur la route et que l'organisation est contrainte de neutraliser la course sur décision du Préfet. Une fois au col, Jérém et JC(S) sont donc obligés de rebrousser chemin et de rentrer par le petit parcours de 115km, seuls 45 coureurs ayant passé le col avant la fermeture de la course.

J'apprendrai plus tard qu'il s'agit d'un coureur suisse qui a fait une chute mortelle dans une descente... La fin de la matinée se déroule donc dans une ambiance triste et morose. J'attends JC qui fait partie du peloton des 45 cyclistes encore en course. Il n'y a déjà plus personne sur le bord de la route quand il entame son dernier passage au col des Saisies avant de redescendre vers Megève.  Au terme de 5H31, le voilà qui en termine donc avec la Time Megève Mt Blanc sur un résultat officieux de 25ème/45. Mais cette année, il n'y aura pas de classements ni de remise des prix. La fête est finie... le monde du vélo est une nouvelle fois endeuillé.

Compte rendu de JC dans le prochain article

Partager cet article
Repost0
4 juin 2010 5 04 /06 /juin /2010 14:04

Et pourtant... il était vraiment perché très haut mon skiff!

 

Il est 10H ce matin à Miribel Jonage.

Et j'ai une énooorme envie de ramer en skiff avec ce séduisant soleil et un bassin calme, ce qui n'était pas arrivé depuis fort longtemps.

Problème : mon bateau est posé tout juste 10 cm trop haut pour que je puisse l'attraper toute seule. Impossible de m'aider d'un escalier car les autres bateaux en dessous m'en empêche et j'ai malheureusement oublié mes talons aiguilles ce matin à la maison...

J'arpente donc le hangar à bateaux comme une âme en peine à la recherche d'une seconde âme (charitable cette fois) pour m'aider à assouvir mon désir. Rien... personne... pffff

Pendant 15mn, j'élabore de multiples stratégies pour parvenir à mes fins puis je m'apprête à abandonner mon projet, résignée à aller prendre l'air en footing autour du lac ou à m'asseoir sur l'ergomètre... Bref un entraînement beaucoup moins sympa que prévu.

 

C'est alors que, dans un dernier élan de farfouille, je trouve LA solution, cachée tout au fond du hangar... Une bouée de sauvetage qui n'a jamais aussi bien portée son nom!
(et qui n'a jamais aussi bien joué son rôle puisqu'elle était encore sous plastique...)

Photo0078.jpg

Je l'enroule autour du portant du bateau tout en bas, ce qui me permet de poser les 2 pieds de chaque côté et HOP! le tour est joué! Je peux enfin prendre mon bateau à bout de bras!

Finalement, quand on veut... on peut!

Partager cet article
Repost0
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 13:50

Nouvelle formule pour la bible du Trail: Endurance Mag devient désormais Trails Endurance. Marketing oblige...

A découvrir dans le n°81 de l'été : une interview de Kilian Jornet la légende, des conseils sur l'achat des bâtons de trail, un article intéressant sur la nouvelle orientation "Sports Nature" de la station de Font Romeu et bien d'autres choses...

Et en pages 45 à 52, le Merrell O² Challenge ...

TL_20100513_058.jpg TL_20100515_275.jpg
Epreuve ascentionnelle et départ du 70km - crédits photos Thierry Laret

Partager cet article
Repost0
1 juin 2010 2 01 /06 /juin /2010 15:45

Le monde du trail accueille depuis peu un nouveau magazine en ligne bimestriel: Génération Trail Magazine

100% gratuit, ce mag de 124 pages présente les différents trails passés et à venir, des reportages, interviews, tests matériels etc...Bref, un concentré d'informations avec de belles photos

me-copie-1

A lire sans modération (et en plus, je suis dedans!)

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 16:14

Merci à l'équipe de choc Juju, Stef et Yann pour leurs conseils avisés!

Partager cet article
Repost0
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 13:34

Pendant que les Bleus bataillaient ferme à Bled, Jo, Elo, Béné et moi-même étions en régate à Mâcon, épreuve de préparation pour les Championnats de France.

4-6.jpg

Sans-titre-4.jpg
Dernier 500m de course

L'objectif : travailler la cohésion en conditions réelles de course.

Malheureusement pour nous, les grenobloises, principales adversaires du week-end, ont dû déclarer forfait sur blessure. C'est donc avec une confortable avance que nous gagnons la finale du 4 sans barreuse.

Sans-titre-3.jpg
Les p'tites jeunes du club qui terminent 3ème au premier plan... et les anciennes en arrière plan (précision : je suis penchée en avant c'est pour ça que je parais naine...c'est important de le dire!)

Reste maintenant à s'affuter physiquement et techniquement pour aller chercher un beau résultat aux Championnats de France fin juin au Creusot!!

Partager cet article
Repost0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 09:50

Et voilà c'est fait! Une première manche de Coupe du Monde rondement menée pour Fabien et JC qui terminent en tête devant les Serbes et les Croates.

jc-fab1.JPG

Le compte-rendu de JC

"Après un report d'une heure pour cause d'orage, le départ de la finale a pu être donné et ceux malgré la pluie qui continuait de tomber.

Bien refroidis par ces conditions, les premiers coups du départ sont un peu durs mais une fois bien lancés, les automatismes reprennent vite le dessus. Rapidement, l'écart avec les poursuivants nous permet de poser notre geste et d'arriver jusqu'à l'entrée du dernier 500m sans être trop inquiétés. Nos adversaires Serbes réalisent une bonne fin de course et passent les anglais pour finir à un peu plus de 2 secondes de nous. Nico et Vincent prennent la 4ème place en réalisant une bonne course.
Maintenant, quelques stages d'entrainements nous attendent avant la prochaine compétition qui sera la 3ème manche de Coupe du Monde à Lucerne.
"

 

Bravo à tous les deux, ainsi qu'au reste de l'Equipe de France d'aviron dont certains s'alignent aujourd'hui...

Côté canoé-kayak, un focus particulier sur la Coupe du Monde en Hongrie où les copains Philippe Colin (en K4) et Mathieu Goubel (en C1) grimpent tous les deux sur la 2è marche du podium.

Plus d'infos sur le site de la fédération française de canoé-kayak.

bg

Pour en savoir plus, le site de Philou : www.philippecolin.fr

 

Encore de belles performances des Bleus à rames et à pagaies de bon augure pour les Championnats du Monde!

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 12:55

A peine débarqués, voici déjà le compte-rendu de course par JC. C'est beau la communication...

2-3-copie-1.jpg
Photo Carotte

"Pas trop de pression au départ de cette première course...

Avec seulement 3 bateaux dans notre éliminatoire, le but était de se détacher dès les premiers coups de pelle pour pouvoir gérer l’avance dans les conditions difficiles et prendre la première place qualificative sans passer par les repêchages.
En effet, même s’il est magnifique avec sa petite église perchée sur une ile et son écrin de verdure entouré de montagnes, le bassin reste très difficile à ramer avec des retours de vagues tout le long de la course et un bon vent de ¾ dans le sens de la course.

lake_bled_slovenia.jpg

Sur la course, nous réussissons à faire à peu près ce que nous voulons en laissant Vincent et Nico à près de 10 secondes. Nous avons bien sûr suivi les résultats de la première manche avec la victoire des Serbes, 3ème des derniers championnats du monde, qui se sont tirés une bonne bourre avec un des 2 bateaux italiens.

Les temps des 2 manches sont proches, ce qui laisse présager une bonne bagarre pour la finale de demain même si le déroulement des 2 manches n’avait rien de comparable.
A demain donc pour la finale A à 17H30 !"

 

Côté 4-PL, ils devront passer par la case repêchages après une 3ème place en éliminatoires.

 

Quant aux kayakistes, beau début pour les copains Philippe Colin en K4 et Mathieu Goubel en C1 qui gagnent respectivement dans leurs séries. Pour eux aussi, finale directe ! (la Carotte ne sait plus ou donner de la tête en ce moment...) 

Event-Material-from-Course-Organisers.jpg
L'affiche de la Coupe du Monde de canoé-kayak... costauds les athlètes!

Partager cet article
Repost0
28 mai 2010 5 28 /05 /mai /2010 08:18

Organisé de main de maître par l'ami Julien Perrillat de chez Alpes Bivouac et son partenenaire Tecnica, la Tecnica Speed Race est une course au format original :

Un prologue entre 4 et 6km suivi d'un trail court de 18 à 25km avec du D+ comme on aime...

Le GAGNANT est celui qui a réalisé le meilleur temps cumulé sur les deux épreuves.

Sans-titre-1.jpg

La 1ère manche s'étant déjà déroulée à St Nizier dans le Vercors la semaine dernière, il vous reste une dernière chance le dimanche 6 juin au Plateau des Glières au dessus d'Annecy.

Pour avoir un aperçu de l'aventure :

Partager cet article
Repost0