Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 16:44

Après avoir assisté à une des soirées du Festival du film de montagne à Grenoble avant hier, je ne pouvais me résoudre à redescendre sur terre. Ces derniers temps, faute de les sentir, de les toucher, de les gravir, de les fouler...  j'ai besoin de voir, d'admirer, de ressentir les vibrations de ces montagnes qui me manquent, terriblement.

Alors comme pour garder le contact, je profite d'une intersaison plus calme pour me goinfrer de livres, de journaux et de films de montagne. Cette fois, le choix s'est porté sur une petite soirée à la maison pour découvrir le film de Catherine Destivelle, grimpeuse alpiniste de légende. "Au delà des Cîmes" évoque sa vie, sa carrière sportive, sa passion inébranlable pour la montagne et les grandes voies.

Sans-titre-2.jpg

Pour en parler, elle choisit de gravir 3 des plus mythiques voies du massif du Mont Blanc, accompagné de personnages qui ont énormément compté pour elle : dans la face Est du Grand Capucin avec Pauline, au sommet l'Aiguille aiguisée du Grépon avec Claire et à la cîme de l'Aiguille Verte avec Lothar et Gaby.

Un témoignage saisissant, émouvant, magnifique par la qualité des images tournées et les prises de vue incroyables, le tout narré avec talent par Bernard Giraudeau. Une ode à la montagne sauvage et toute puissante. Personnellement je suis tombée en admiration devant ce film et la personnalité de cette femme hors du commun.

A regarder sans modération et en HD de préférence!

Partager cet article
Repost0
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 17:09

A peine sortie dans sa version française, "Courir ou Mourir", le livre de Kilian Jornet est déjà passé à la moulinette de ma lecture avertie...

Sans-titre-1-copie-2.jpg

Entre deux récits d'alpinistes, j'étais vraiment impatiente de lire cet ouvrage dont le titre tout autant que le personnage principal incitent à la curiosité.

L'envie d'en savoir plus sur Kilian, les raisons qui le poussent à toujours chercher les limites du possible, le désir de découvrir comment il trouve les ressources physiques et surtout mentales pour aller toujours plus loin, plus haut, plus vite, plus fort,  plus ... tout !, les interrogations que suggèrent ce titre "Courir ou mourir" ; pour toutes ces raisons, je n'ai pu m'empêcher d'ouvrir la première page et de me plonger dans l'histoire à peine le livre entre mes mains.

Entre récit de courses et voyage intérieur, Kilian nous fait partager quelques-uns des moments forts de sa carrière sportive et de sa vie personnelle. L'occasion d'évoquer avec sincérité ses propres réflexions, sa vision de l'ultra endurance, de la compétition et de la montagne, sa façon d'aborder et de conduire une course dans les moments d'euphorie et de douleur. Bref au fil des pages, on entre un peu dans la peau de ce sportif de haut niveau rompu à la compétition et à la performance, mais qui, comme tout un chacun, se pose des questions sur la vie et sur le pourquoi de tous ces efforts.

Après tout, au delà du succès et des échecs, n'oublions pas que le plus important ... c'est le chemin  parcouru.

Un grand merci à Endurance Mag et Joel Doux qui ont eu la gentillesse de me mettre le livre à disposition dès sa sortie dans les bacs !  Attention, édition limitée à 3000 exemplaires et disponible sur commande auprès d'Endurance Mag : http://www.endurance-mag.com/. Une idée de cadeau de Noël pour traileurs passionnés...

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 18:22

En ce bel après-midi d'automne, comment résister à la proposition de l'ami Pierre ? Une petite balade en forêt aux alentours de la maison pour dénicher quelques trésors forestiers ...

1-copie-3.jpg

Et voici le résultat après 2 heures de cueillette : une belle série de bolets orangés au bord d'un marécage, quelques beaux cèpes de Bordeaux et des coulemelles à foison....

Conclusion, merci Pierrot !

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 16:09

Il y avait bien longtemps que je n'étais pas allée faire un tour du côté du col de Portes dans le Bugey. Alors ce matin, faisant fi de mes récentes bonnes résolutions (pas de course à pied cet hiver), je décide d'emmener mon ami et voisin Pierrot ainsi que ces 2 collègues découvrir un de mes terrains de jeux locaux préférés...

P1020750.JPG

Bravant le brouillard, nous voilà partis pour une belle sortie trail au départ de Villebois, à travers les forêts bugistes et les petits sentiers escarpés que j'affectionne tant!

P1020741-copie-1.JPG

Bilan 25,5km et 1250m D+ de bonne humeur ! 

P1020744

Allez cette fois, c'est promis, je range les baskets ...

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 13:58

L'European Ooutdoor Film Festival, c'est 120 minutes de bonheur pour les amoureux de sports extrêmes : une succession de courts métrages sur quelques uns des plus fous aventuriers des temps modernes avec au programme : du ski freeride, du vtt, du kayak extrême, de l'escalade... le tout dans des environnements incroyables.  Bref, de quoi en prendre plein les mirettes et se donner l'envie d'aller prendre l'air!

Extrait :

RV le 28 novembre à l'UGC de Lyon Part Dieu!

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 09:56

Posons d'abord le cadre : mon calendrier de courses s'est réduit comme peau de chagrin cette année à cause de mes genoux. Passant successivement de la résignation à l'énervement pour finir par la frustration, je ne pouvais me résoudre à terminer cette saison 2011 de telle manière! Alors il y a quelques semaines, la passion l'emportant sur la raison, je fais le forcing auprès de mon capt'ain Seb pour m'aligner sur le Marathon des Causses (les Templiers étant non négociables) et assouvir ainsi mes envies de compétition. Je le sais, il va falloir gérer les descentes pour pouvoir terminer sans trop souffrir et ne pas mettre 6 mois à retrouver mes articulations.

Me voilà donc alignée avec le dossard n°9 sur cette course de 38km et 1600m D+ au départ de Millau. 6 mois se sont écoulés depuis ma dernière course au Lioran... Quel plaisir de se retrouver au milieu du peloton des coureurs même si ce profil est court et roulant pour un diesel comme moi plutôt habituée à des trails de 70km!

A 13H15 le départ est donné. Céline Lafaye s'envole telle une gazelle vers la tête de course ... intouchable. Pour ma part, après quelques centaines de mètres, je me cale derrière la 2ème féminine en me promettant d'être raisonnable!

Première bosse, casse pattes! Les jambes sont raides, le souffle est court, mais c'est normal, un diesel, ca met du temps à se mettre en route... Une féminine me passe puis deux. Nous atteignons le sommet de la bosse, je suis 5ème.

Au premier ravitaillement, pas le temps de trainer, juste quelques précieuses secondes, le temps de remettre un peu d'eau dans mon camelback et je repars en 4ème position talonnée de près par mon amie Florence Le Gallic...  Je me sens bien mais mon ventre fait des siennes (ceux qui ont courru à mes côtés peuvent en témoigner.... non non ce n'était pas ma poche à eau qui faisait ce bruyant glouglou!! c'était bien mon ventre!).

Je reprends petit à petit la 3ème féminine jusqu'à la doubler au sommet d'une côte. Florence me rejoint rapidement. Nous voilà 3ème toutes les deux. Flo impose un rythme soutenu sur les sections roulantes, ca me va!  Prochain objectif : aller rejoindre la seconde qui est à à peine 2mn devant nous.

Au 26ème kilomètre, je cale dans la bosse ... "Un petit coup de bambou de derrière les fagots!"  Voilà 3 heures que je cours au taquet et que je n'ai pas pu avaler quoique ce soit à cause de mon système digestif récalcitrant, voilà sans doute l'explication... Florence me prend 1'30'' dans la montée. Heureusement, j'aperçois mon ami Jean Baptiste qui est là pour m'encourager et me donner un coup de boost au moral. Une bénediction!  Objectif : la rejoindre le plus vite possible pour rester dans le tempo. Hop ! Ravitaillement express et minimum au 30ème kilomètre: 300ml d'eau, 5 secondes...  et rien d'autre! Je raccroche le bon wagon ! Il reste à peine 8km, c'est le moment où jamais pour tenter un retour sur la seconde place. On y met toutes nos forces mais l'amie Flo fait une belle chute dans une descente technique. Bilan, rien de méchant mais un genou en sang. Pas le temps de réfléchir, je lui "ordonne" de me suivre et de s'accrocher. Les gars qui courrent avec nous depuis un moment nous encouragent, nous motivent et semblent enthousiastes en observant notre petit duo... Le terrain devient vraiment technique et demande une attention de tous les instants, j'apprécie ces passages ludiques!

Dernière grimpette sévère à 4km de l'arrivée, je suis lessivée. Heureusement, notre petit groupe de coureurs est solidaire, les gars m'obligent à rester dans le groupe et à ne rien lâcher dans la côte. "Si tu ne restes pas avec nous, tu ne vas jamais revenir, allez zou !"

Et soudain, alors que nous atteignons enfin le sommet de la dernière difficulté ... alors qu'il ne reste plus que 2 ou 3km de course, nous apercevons la 5ème à nos trousses juste derrière, à quelques secondes ! C'est la dernière descente, je décide de jeter mes dernières forces dans la bataille et de mettre de côté mes préoccupations "articulaires" pour ne pas perdre le podium. Je crie à Flo de s'accrocher pour qu'on termine ensemble au taquet. C'est ce que j'espérais depuis la mi-parcours... Malheureusement, elle ne suivra pas. Me voilà en train de galopper comme une forcenée comme si une armée de soldats armés étaient à mes trousses. Derniers virages, plus que quelques centaines de mètres...  je me retourne, elles sont à ma poursuite. Une lutte âpre s'engage contre des crampes aux 2 mollets qui apparaissent soudainement comme pour rajouter un peu de piment à ce final à suspens ! L'arche n'est plus qu'à quelques mètres, les applaudissements, le speaker, c'est gagné...Je termine 3ème en 4h11, à la 52ème place au scratch et à 2'55'' de la seconde féminine.

IMGP3263.JPG
Photo René Vallée

Florence franchit la ligne tout juste 25'' derrière moi puis 20" derrière c'est au tour de Sophie Gagnon !

Une belle course à rebondissements, un beau moment de partage avec Florence avec qui j'aurais tant aimé monter sur la boite, un parcours magique qui mériterait d'être fait en mode "rando" pour apprécier les paysages, un beau compromis entre sections roulantes et parties vraiment techniques.

P1020726.JPG
Photo Mike Guillot

Pour le reste, je ferai l'impasse sur mon opinion concernant l'organisation et l'esprit général du festival des Templiers, notant simplement qu'on a ici, semble-t-il définitivement tiré un trait sur certaines valeurs du trail qui me sont chères telles que la convivialité, la simplicité et le respect de tous les coureurs. Mais ne serait-ce pas malheureusement l'inéluctable destin de cette discipline?

Bravo en tous cas à Céline Lafaye, la vainqueur du jour, qui pulvérise littéralement la course en terminant 12è chez les hommes! Un autre univers...

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 14:04

Les voyages forment la jeunesse... mais pas que!

Après les sommets alpins suisses, me voici cette fois au niveau de la mer en Méditerrannée pour une visite des calanques de Marseille à bord d'un vieux gréement, à l'occasion d'un séminaire organisé pour un de mes clients. Les couleurs généreuses de ce mois d'octobre m'ont permis de prendre quelques clichés au vol, commettant ainsi une furtive infidélité à ma muse de toujours, la montagne...

Mais l'objet du délit en valait la peine...

AVRIL-2011-4451.JPG

AVRIL-2011-4382.JPG

AVRIL-2011-4436.JPG

AVRIL-2011-4363.JPG

AVRIL-2011-4385.JPG

AVRIL-2011-4442.JPG

Partager cet article
Repost0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 09:51

En ce lundi matin, rien de tel qu'une photo de montagne pour se redonner le sourire.

1-copie-2.jpg
Les Alpes franco-suisses vue du Molesan (région de la Gruyère Suisse)

Belle découverte que ce petit sommet au dessus du village fortifié de Gruyère.

Partager cet article
Repost0
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 09:09

Un superbe teaser de la Kilian Quest Saison 3... Je suis fan!

A regarder sans modération

 

Partager cet article
Repost0
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 16:17

L'automne, une période si propice aux rêveries et à la poésie. Et quand on a la chance de parcourir l'Auvergne en cette saison, on ne peut que tomber sous le charme et retrouver l'inspiration...

Entre les couleurs chatoyantes qui recouvrent les flancs des volcans, la soirée au coin du feu de la grande cheminée qui réchauffe les coeurs, le brame du cerf qui impressionne en pleine forêt ou encore l'athmosphère mystérieuse d'une sortie dans la brume, l'évasion est garantie. Un vrai retour à la simplicité et aux petits bonheurs essentiels dans la vie. Démonstration en images d'un week-end hors du temps.

P1020621.JPG
Mon cher Puy Griou semble percer le ciel d'une lumière divine, photo Caro

P10205512.jpg
Solide et solitaire, l'arbuste plie sous le vent, dominant la vallée de la Cère depuis le Puy de la Poche, Photo Caro

P1020577.JPG
Ici les sentiers en crête sont rois, vue depuis l'Elancèze. Photo Caro

P1020605.JPG
Plus haut, au sommet du Puy Mary, la nature prend déjà ses quartiers d'hiver. Photo Caro

P1020614.JPG
Le temps semble même figé (comme mes doigts lorsque je prend la photo). Photo Caro

P1020607.JPG
La nature et le givre créent discrètement leurs propres tableaux. Photo Caro

P1020631.JPG
Et les immenses forêts du Cantal nous font plonger dans l'ambiance d'automne. Photo Caro

J'aime cette région pour tout cela : ses paysages, son authenticité, l'impression de liberté et de solitude qui vous submerge. Elle va être longue cette période à venir sans revoir les volcans...

Partager cet article
Repost0