Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 13:18

Et pour le prouver en images... voici quelques clichés pris ce week-end sur le glacier du Géant entre l'Aiguille du Midi et la Pointe Helbronner à l'occasion d'une rando glaciaire.

P1020188.JPG
Entre les séracs et les crevasses, il est bon d'avoir l'oeil et le pas léger... et d'être accompagné d'un bon guide!

P1020197.JPG
Petit passage d'un pont de glace au milieu d'une crevasse. Ici, la cordée prend tout son sens.

P1020131.JPG
Immensité glaciaire sur les hauteurs du Mont Blanc.

P1020101.JPG
L'arête de l'Aiguille du Midi : un passage toujours délicat pour les novices.

Impossible de rester insensible face à autant de beauté !

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 18:31

Les jours se succèdent et ne se ressemblent pas ! En ces belles journées d'automne, je profite d'un moment de relatif répis professionnel pour tenter d'étancher ma soif insatiable de montagne et de nature sauvage. Il semble que ce soit peine perdue... Chaque sortie vers les hauteurs amène son lot d'émotions et d'émerveillement et me pousse à en vouloir toujours plus.

Et aujourd'hui, encore un peu plus encore que d'habitude, car, à la beauté des éléments naturels, s'est mêlée celle de la nature humaine. Une nature humaine à l'état brut, simple... comme j'aime. Récit :

Le temps est menaçant ce matin au réveil (réveil difficile d'ailleurs) mais qu'importe ! J'ai rendez-vous avec mon amie Lydie pour une virée dans les montagnes et ça, ça efface tous les nuages ! Notre projet du jour : grimper au col du Tricot au pied du glacier de Bionnassay et redescendre au point de départ par Miage, un petit hameau d'alpage niché au fond d'une vallée perdue et dominée par le glacier de Miage.

Nous montons d'un pas vif (c'est qu'elle avance la collègue!), émerveillées par les couleurs qui nous entourent : l'herbe dorée contrastant avec le vert des épineux et le gris / blanc des glaciers et des parois rocheuses du Mont Blanc.

juillet-2012-1602-copie-1.JPG

Impossible de ne pas s'arrêter pour observer, écouter. Un cerf nous fait même l'honneur de son brame à notre passage. Petits passages d'échelles et le col nous attend. Le vent fort et les nuages noirs donnent à cet instant, une ambiance à la fois menaçante et attirante.

juillet-2012-1604.JPG

Il est temps d'entamer la descente vers Miage au pas de course. Nous arrivons au hameau et les premières gouttes nous balayent le visage... Comme tombé du ciel, nous découvrons un récent abri posé là, comme s'il était fait juste pour nous !

juillet-2012-1606.JPG

De quoi prendre le temps de se restaurer du bon beaufort embarqué dans le sac ! C'est justement ici que nous faisons la rencontre d'un montagnard du coin, descendant de nulle part, dans sa tenue de camouflage. Nous voyant là (avec nos têtes sympas), il nous invite en toute simplicité à boire le café chez lui, dans son petit chalet d'alpage. Loin de nous faire prier, nous acceptons l'invitation et y découvrons un abri chaleureux et authentique. Le café auprès du poêle s'éternise ... agrémenté d'une belle part de gateau et d'un verre de Chamousset (en patois) dont la recette restera secrète... Lydie comprendra pourquoi !

juillet-2012-1608.JPG

Nous sommes si bien, comme si le temps s'était arrêté... René (c'est son prénom), en faisant chauffer son café au bain marie comme la tradition locale le veut, nous raconte la vie aux alpages, nous explique qu'ici avec sa vieille maman, jusqu'à il y a peu, il faisait de la tomme, élevait des cochons, fabriquait le beurre. Ces histoires qui vous font briller les yeux et qui vous font rêver de ce temps où l'homme avait la vie dure mais évoluait simplement avec son milieu...

Nous prenons congé de notre hôte à regrets mais le coeur plein d'émotion, et plus riches de ces choses qui ne s'achètent pas et qui ont pourtant une valeur inestimable...  Une chose est sûre : rendez-vous est pris pour lui livrer le bon miel de Lydie avant les premières neiges !

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 09:37

Il est 17H ce samedi lorsque je me décide enfin à prendre un dossard au trail d'Albertville...

Un dossard oui ... mais lequel? 21 ou 34km? Mon coeur me dit de m'inscrire sur la grande distance, histoire d'aller craphuter sur les hauteurs de Tamié et de voir du pays ... La raison, elle, (et mon ostéo) me suggère de m'aligner sur le 21km pour préserver ma cheville encore fragile et de reprendre le chemin des courses en douceur.

Oui mais voilà, le coeur a ses raisons que la raison ne connait pas... J'achète donc mon billet pour le grand parcours.

Chevillère vissée autour du pied, c'est parti pour 34km et 2500m D+ avec les copains ! L'objectif du jour : reprendre les bases, retrouver un peu de confiance et voir où j'en suis, tout simplement.

Après quelques km de course, les positions se dessinent. Je me retrouve aux côtés de Zuzanna Chateau, une athlète locale, en tête de peloton chez les filles. Le parcours est exigeant, tout en relances jusqu'au 19ème kilomètre. C'est le jeu du chat et de la souris, je te passe devant, tu me doubles... mais je reste sur mes gardes car je sais que la fin de l'ascension est très raide.

246573_10151235937756063_343486447_n.jpg

19ème km, les jambes sont déjà bien entamées et pourtant, c'est parti pour une grosse bosse de 1000M D+ sur 4 km... Zuzanna est environ 2mn au dessus de moi. Je reste dans ma course, les mains sur les cuisses, à l'écoute de mon coeur (on en revient toujours à lui finalement !) en essayant de prendre un rythme le plus régulier possible.

Petit à petit, je regagne du terrain et reprends finalement la tête un peu avant le col du Haut du Four et l'ascension finale au Parc à Moutons. Une ascension, que dis-je... un Everest !! Il reste à peine 1km avant le sommet, mais la pente est vraiment raide et tous mes compagnons de route sont comme moi, langue pendante et tête baissée en espérant atteindre le plus vite possible le point culminant de la course... 22km, encore un dernier effort et nous basculons de l'autre côté de la montagne. Une bonne chose de faite !

Bien contente d'avoir réussi à me hisser jusque là-haut en première position, de quoi me rassurer pour l'avenir, je n'ai pas encore retrouvé toute ma pêche mais je ne pars pas de zéro !

Il reste maintenant 12km de descente pour rejoindre le village de Mercury et l'arche d'arrivée. Je me sens bien mais je joue la prudence pour préserver mes genoux et ma cheville en porcelaine. Je me retourne de temps en temps pour voir si une silhouette féminine me rattrape mais il semble que non... personne à l'horizon. J'accélère au fil de la descente pour garder ma place.

Plus que 2km, je sens que je suis à court d'énergie, n'ayant pas avalé grand chose depuis le départ (2 gels). Il est grand temps d'arriver !

Sans-titre-2.jpg

Dernier virage et me voilà dans le village. J'aperçois Guillaume (Le Normand) puis Jérémy et JC à l'arrivée. Tous les 3 terminent respectivement à la 11, 12 & 13ème place sur la course !! Coup du hasard ou effet d'entraînement de dimanche dernier ?

Pour ma part, je me classe donc 1ère fille, 49ème au scratch aux termes de 4H23 de course et d'une belle balade dans les Bauges!

Sans-titre-12.jpg

Grand merci aux organisateurs pour ce beau parcours exigeant ! Mention spéciale pour la qualité du balisage. (manque plus qu'un peu de coca à l'arrivée pour que ce soit parfait)

Crédit photos : Fred Bousseau

Toutes les photos de la course sont disponibles sur la page FB d'Endurance Mag

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 15:15

Pour celles et ceux qui se posent la fameuse question du "Pourquoi je cours ?", voici un élément de réponse : peut-être est-ce notre héritage séculaire? peut-être sommes nous tout simplement fait pour ça? Chasser, cueillir pour survivre...

Et pour étayer ces réflexions de fin de semaine, une émission fort intéressante disponible sur le site web d'ARTE nous invite à découvrir quelques facettes méconnues de notre histoire et de nos modes de vie.

Une foule d'informations pour répondre à la question "Sommes nous faits pour courir" à regarder sans modération !

Partager cet article
Repost0
19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 08:14

Parce-que quand on chute, il faut vite remonter sur le cheval, j'accepte avec plaisir l'invitation de mon ami Seb Chaigneau à venir explorer la montagne à Sous Dine le lendemain du Redbull Elements. Histoire de transpirer un bon coup et de profiter de cette magnifique journée de dimanche.

Rendez-vous est pris à 10H avec Seb mais aussi Guillaume Le Normand, JC et Jérémy... c'est annoncé... la reprise va être sportive!

photo15.JPG

Une belle boucle autour de chez Seb, sur le parcours du Trail des Glières qui a lieu le 7 octobre prochain (inscriptions closes sur le grand parcours). Un trail que je conseille vivement pour la variété des singles et la beauté des paysages !

Le parcours nous conduit au sommet de Sous-Dine à travers une piste forestière puis un single taillé dans les lapiaz à flanc de falaise. On y verrait bien quelques chamois... La fin de la montée se fait en crête avec des vues en 360° sur la vallée du Léman, le Jura puis la Suisse et de l'autre côté, le massif du Mont Blanc, au loin la Vanoise et les Ecrins... Là-haut, impossible de repartir sans prendre un peu de temps pour admirer les reliefs alentours. 

photo3.JPG

photo18.JPG

Le temps de refaire les lacets et il est temps de redescendre à travers les alpages puis un petit single en forêt (avec de la place pour une seule personne comme dirait Seb... moi j'aurais dit avec de la place pour un seul pied) !

16km et 1200m D+ pour se remettre dans le bain et retrouver la motivation, en partie grâce à l'enthousiasme et l'envie de partager qui caractérisent si bien Seb. Bilan : une superbe balade, une très belle rencontre avec Guillaume et une journée en montagne qui donne envie d'en vivre tout plein d'autres ...

photo10.JPG°

photo5.JPG

photo12.JPG

photo26.JPG

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 20:52

Et pourtant je le savais ... ramer, ca ne s'invente pas. Au même titre que courir, pédaler, skier...(mais c'est peut être encore un peu plus vrai pour l'aviron)

Alors forcément, sans entraînement et avec, en tout et pour tout, 20km de préparation en skiff, je ne pouvais pas espérer grand chose sur cette édition 2012 du Redbull Elements, hormis ... un miracle... Malheureusement pour moi, ce miracle ne s'est pas produit !

Manquant sérieusement de confiance en moi et surtout de préparation physique, je pars lentement et me fais très rapidement rattraper par les vagues des bateaux moteurs suiveurs... 12,5km de galère à travers les eaux turquoises du lac d'Annecy. Un site paradisiaque qui se transforme en véritable enfer pour moi. Je pointe pendant 4km à la ... dernière position. Incapable de retrouver des sensations, un soupçon d'équilibre ni une once de plaisir... Je rattrape tant bien que mal quelques rameurs égarés au fil du parcours et sors de l'eau le visage fermé...

DD_120915_elements_Talloires_7020.jpg
Virage à la bouée, photo de l'organisation

Il est temps de mettre le bateau à l'épaule, d'attraper les pelles et de courir après les 900m qui me séparent de la ligne d'arrivée, histoire d'en finir le plus vite possible. J'ai des jambes en bois mais parviens quand même à doubler un rameur en peine (contre 10 l'an passé...). La ligne approche : je passe le relais à mon copain Steeve puis franchis la ligne dépitée et honteuse de ma prestation. Heureusement que le ridicule ne tue pas... Et heureusement que j'ai une équipe vraiment douée.

Steeve s'élance pour la difficile ascension de la Tournette en trail et parvient à gagner une vingtaine de places dans la montée, avant de passer le relais à Tony, notre guide de haute montagne transformé pour l'occasion en parapentiste de l'extrême !

juillet-2012-1330.JPG
Arrivée de Tony au dessus des spectateurs

juillet-2012-1335.JPG
Courir avec sa voile... pas évident... Tony dans les derniers mètres pour passer son relais à Fred

Tony nous fait lui aussi une belle section parapente, alors que cette pratique est loin d'être sa spécialité. Clou du spectacle : un attérissage en bon et dûe forme sur le ponton ... "comme une fleur". Respect ! Puis c'est au tour de Fred, notre dernier relayeur, d'avaler les 25km de VTT ultra-techniques du parcours. Fred qui franchit la ligne après 2:30 de pédalage et de portage du vélo dans les parties les plus accidentées.

juillet-2012-1310.JPG
Nos 2 vététistes dans les starting blocs : Germain team Garmin, Fred team Scientec Nutrition

Grâce à ce beau travail d'équipe, nous terminons donc en 25eme position malgré ma piètre performance... Alors mille mercis à mes coéquipiers qui ont été là pour tout donner et qui ont toujours gardé sourire et bonne humeur - contrairement à moi...

Bravo au team Garmin n°1 composé de JC pour l'aviron, Sylvain pour le trail, Yoann pour le parapente et Germain pour le VTT. Notre black team termine à une très honorable 10ème place! Et bravo aussi à l'ami Jérémy Pouge qui gagne le Redbull Elements 2012 avec le team Font Romeu!

P1010961.JPG
Les deux équipes réunies pour la photo de famille!

L'avantage de ce genre de week-end c'est que ça fait bien réfléchir et cette expérience me fait prendre des décisions importantes : celles de ne pas me consacrer qu'à mon travail, celle de prendre du temps pour me préparer correctement afin d'être en forme aux rendez-vous sportifs que je me fixerai (dorénavant plus à l'avance).

Bref on va essayer de prendre un nouveau départ et de modifier un peu les priorités...Affaire à suivre!

Partager cet article
Repost0
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 23:06

Il y a des jours à ne pas manquer... des jours forts en émotions et en sensations, comme cette journée organisée par mon partenaire GARMIN sur le Mont Blanc. C'est sur la corde de mon ami Tony que je m'élance à l'assault de l'arête de l'Aiguille du Midi. Arête que j'ai déjà plusieurs fois traversé en hiver... mais jamais dans ces conditions!

Une arête vertigineuse, sans main courante et plus que ventée en ce 3 septembre, des rafales à plus de 80km/h nous balayant parfois tels des pantins impuissants.

P1010850.JPG

Mais au bout de l'effort, quelle récompense! Des paysages glaciaires grandioses entre le col du Midi et la Pointe Lachenal.

P1010929.JPG

P1010858.JPG

P1010921.JPG

P1010917.JPG

Un grand grand merci à Greg et toute l'équipe GARMIN de m'avoir invité à participer à cette journée! Merci aux guides présents ce jour là, pour leur bonne humeur malgré des conditions pas évidentes... Vivement la prochaine virée dans les hauteurs !

P1010872.JPG

Partager cet article
Repost0
2 septembre 2012 7 02 /09 /septembre /2012 18:58

Je ne connais pas d'équivalent dans le monde du trail. L'UTMB c'est bien plus qu'une course... Au fil des années, cet événement est devenu une véritable galaxie où se côtoient les amateurs de course à pied et de montagne, professionnels comme débutants, participants, équipementiers, familles ou simples spectateurs.

Le temps de quelques jours, le centre ville de Chamonix se transforme en salon géant du trail, ponctué d'animations en tous genres : courses pour les enfants, conférences, directs TV, expositions, etc... L'occasion rêvée de revoir tout le petit monde de la course à pied nature et d'aller soutenir les copains sur le bord du chemin, faute de pouvoir mettre un dossard.

Et malgré des conditions apocalyptiques (pluie, neige à 1800m, froid, parcours modifiés), nombreux sont les amis à avoir affronté les éléments coute que coute, vaille que vaille ce week-end. Abandons ou finishers, vous pouvez être fiers de vous, pour tous les efforts accomplis en amont, pour avoir pris le départ sous le déluge, pour avoir affonté la nuit. Bravo à tous !

Et une mention spéciale à tous mes stagiaires de ces derniers mois qui sont venus me dire merci après la course... Vos messages, vos regards m'ont beaucoup touché et me boostent pour vous proposer de nouvelles aventures dès que possible !

P1010802.JPG

Quant à mes 2 "poulains" Anne Valéro et Seb Camus que j'ai suivi sur le terrain du mieux que j'ai pu, les voilà tous les deux quatrièmes de la CCC 2012 ... Quelle classe, quel mental les amis...

P1010799.JPG

P1010796.JPG

Un jour peut-être je retrouverai le chemin du Mont Blanc avec un dossard.. qui sait? Je l'espère en tous cas...

Partager cet article
Repost0
16 août 2012 4 16 /08 /août /2012 01:00

Voilà 2 mois déjà que les stages trail et sorties en montagne s'enchaînent pour moi, le temps passe décidemment trop vite ! Malgré les kilomètres, le dénivelé, la fatigue parfois... chaque boucle, chaque traversée restent gravées en moi, souvenirs impérissables de paysages majestueux, de rencontres inattendues, d'émotions intérieures ou partagées en groupe.

P1010657--Copier-.JPG

Mais voilà ! les bonnes choses ont une fin ! Il est temps de ranger les baskets pour quelques semaines et de changer de casquette. La Haute Route m'appelle... 10 jours dans le staff d'organisation pour contribuer au succès de ce bel événement cyclosportif. Rendez-vous le 25 aout pour un peu de repos !

http://www.hauteroute.org/fr/

Partager cet article
Repost0
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 15:02

Il faisait partie de mes objectifs sportifs de l'année... Le Courchevel XTRAIL, ses 54km et 4400m D+...

Et pourtant ! devant mon état de fatigue plus qu'avancé de ces dernières semaines et une accumulation de petites blessures, je décide d'y renoncer la veille au soir pour pouvoir assurer mon stage trail du lendemain. En effet, impensable pour moi d'arriver lessivée et blessée devant mes clients le lundi matin !

Déçue et frustrée, je me pose 12 000 questions avant de décider de tout de même prendre le départ du 20km (1200m D+) le dimanche matin, histoire de ne pas être venue à Courchevel pour rien et d'évacuer toutes les tensions du moment.

photo4.JPG
Photo Benjamin Dunand

Après un accueil chaleureux et une bonne nuit réparatrice chez mon hôte du jour Xavier (que je remercie infiniment au passage!), me voilà donc alignée sur le 22km... sans coupe vent puisque je l'ai prêté à Xav qui fait le 54km, sans porte gourde et sans gel puisqu'à la base, j'avais prévu de partir avec un sac et des barres pour 9 heures de course ...

Heureusement j'ai de bons amis prévoyants qui m'équipent à la dernière minute (merci Fred!!)

9H, le départ est donné sous un orage carabiné, des éclairs scindant le ciel de toutes parts, rendant la sécurité plus que limite... Les organisateurs ne reportent pourtant pas le départ, à mon grand étonnement...

Advienne que pourra, c'est parti : je m'élance dans le peloton de tête, peloton qui progresse prudemment dans les premiers kilomètres. A tel point que je me retrouve un bon moment toute seule entre le groupe de tête composé de 4 hommes + Maud Gobert... et le reste du monde. Je me demande où sont passés les coureurs. Ont-ils arrêté la course derrière nous à cause des orages?

Prise de crampes d'estomac, je ralentis au bout de 4km et me fais finalement rattraper ! Ouf la course a bien lieu!

Vu mon état général, je décide de calmer le jeu pour pouvoir aller au bout sans trop d'encombres. La montée me permet de détendre un peu mon estomac, sans doute crispé par ces dernières semaines de surmenage.

Après quelques hésitations sur un croisement mal balisé, j'entame une petite descente avec 2 coureurs. Hop ! je perds ma gourde...1 fois... mon poursuivant la ramasse gentiment. 50 mètres et Hop ! 2ème chute de ma gourde ! Le coureur derrière moi finit par la prendre à la main en me disant "allez laisse tomber je vais te la porter ta gourde, sinon t'es pas sortie!"... Image de la débutante de base...

Nous empruntons la montée vers la Dent du Villard. Au bout de 7 ou 8 km, je sens que mon pied droit flotte un peu trop dans ma chaussure. Petit coup d'oeil rapide : mes 2 lacets sont défaits et je suis sur un sentier étroit en balcon avec du vide en dessous et des coureurs derrière moi.... oups pas question de me prendre les pieds ! Je trouve un petit espace pour laisser passer tout le monde et refaire mes lacets : 2ème erreur de débutante et encore 1 minute de perdue !

Nous atteignons quasiment le sommet, je décide d'anticiper l'hypoglycémie et de prendre le gel que Fred m'a fourni au départ... gel qui s'échappe de mes doigts quand je le porte à la bouche ! Hop demi-tour et encore 10 secondes de perdues! Il est vraiment temps que je me repose moi !!! J'ai 2 mains gauches aujourd'hui !!

Le sommet approche, la vue est incroyable, les reliefs sur tous les massifs environnants sont impressionnants avec ces nuages noirs menaçants et le soleil qui peine à percer. Mais pas le temps de trop s'émmerveiller, il reste 11km de descente ! Je décide de me lâcher un peu dans la descente, histoire de conserver ma seconde place derrière Maud.

Tout va bien jusqu'au moment où.... mon pied gauche vient lamentablement s'écraser sur une racine. N'ayant pas toute ma vélocité, la faute est impardonnable. J'entends ma cheville craquer 2 fois et pousse un cri (autant d'appréhension que de douleur). Les larmes montent toutes seules à mes yeux, et mes pensées se tournent tout de suite vers le stage que je dois encadrer le lendemain.... Assise par terre, la tête entre les mains, le moment n'est pas facile à gérer.

Un de mes poursuivants s'arrête, veut appeler les secours... je lui réponds que ca ne sert à rien, vu où on se trouve, car ils ne pourront pas monter me rejoindre et lui conseille de vite repartir s'il ne veut pas perdre trop de places à cause de moi.

Il ne me reste plus qu'à descendre tranquillement en boitant, la larme au coin de l'oeil.... Petit à petit, je reprends du poil de la bête, un coup d'oeil au GPS, il ne reste que 8km et j'arrive à avancer. Au bout de 3 ou 4mn, je tente d'adopter le pas de course sur la pointe des pieds. Ca a l'air de tenir plus ou moins... alors autant aller jusqu'à l'arrivée plutôt que d'attendre 3 heures un éventuel 4X4 de secours. Je termine la course en courant et en serrant les dents. A ma grande surprise, en franchissant la ligne d'arrivée, j'ai conservé ma seconde place chez les filles derrière Maud qui, elle se place 5ème chez les hommes...

268779_451223184899238_1432766342_n-copie-1.jpg
Photo Courchevel Sports Alpinisme

Une sacrée course, courte en durée mais dont je me rappellerai longtemps ! Et maintenant, place au glaçage et au strappage de la cheville pour assurer les 8 jours de stage qui s'enchaînent...

527469_451059581582265_1449644551_n.jpg
Petite photo au milieu des "stars" : de gauche  à droite : Maud Gobert, Mireia Miro, Dawa Sherpa, moi-même, Jérémy Pouge, Laetitia Roux et en arrière plan Vincent Delebarre et Laurent Brochard. Photo Courchevel Sports Alpinisme.

Grand bravo à tous les participants qui ont bravé les intempéries et surtout ceux qui se sont alignés sur le 54km (mention spéciale a Ben et Xav) pour finir finalement non classés a cause d'erreur d'aiguillage....

Partager cet article
Repost0