Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2011 2 29 /11 /novembre /2011 18:35

C'est l'histoire d'une "vieille" copine de l'aviron... devenue Championne du Monde de Raid 2011
Une belle histoire pour Mimi et son copain Jacky, 2 petits frenchies devenus stars au royaume des sports outdoor, l'Australie. Récente vainqueure des Championnats du Monde de Raid qui se déroulaient en Tasmanie à la fin du mois d'octobre, mon amie Myriam Guillot a accepté avec gentillesse, franchise et générosité, de nous livrer SON aventure, ses réflexions, de nous faire partager un peu de son mode de vie à l'autre bout du monde ... Une vraie leçon de ténacité pour quelqu'un qui a décidé d'aller au bout de ses rêves !
Sans-titre-11.jpg
Mimi ... avec Jacky vous venez de gagner les Championnats du Monde de raid. 2 français dans le cercle très fermé des meilleurs raideurs du monde… C’est énorme !  Concrètement qu’est-ce qui a changé depuis ces derniers jours pour vous ? (Une envie de manger des pizzas tous les jours ?)
Et bien en fait rien n'a vraiment changé, pas de groupies, ou de paparazzis derrière notre porte d'entrée (peut-être parce qu'on vit dans notre voiture ?). Pas de ristournes au bureau de tabac quand on achète notre journal avec notre tête de vainqueur en 1ère page ou encore personne n'a osé ouvrir nos malles de la course et trier nos habits portés pendant 5j et 10h. Si ! il y a quelque chose qui a changé, Subaru Australia nous sponsorise et nous a prêté une voiture pour les mois à venir.  Et cette voiture est placardée de stickers "Champions du Monde", CA c'est la classe ! (et on l'avoue on est juste un peu fiers intérieurement).

Sans-titre-13.jpgEn fait c'est fou, mais en Hémisphère Sud nous sommes considérés comme des vrais athlètes car le raid est un vrai sport. Et le fait qu’on ai gagné en Australie nous facilite l'accès aux courses; car il faut savoir qu'ici si tu ne t'inscris pas 1 an avant, et bien soit tu es sur liste d'attente, soit tu es photographe !
En fait ce qui nous a vraiment changé, c'est que nos choix de vie et nos sacrifices quotidiens ont été récompensés. Nous sommes rassurés et nous avons montré à nos familles que nous n'étions pas si farfelus que ça… Car il ne faut pas se voiler la face ! Notre entourage est inquiet par notre façon de vivre. Ils sont fiers mais… Imagine … quand on leur a fait comprendre que nous allions arrêter nos petits boulots pour partir s'entraîner à l'étranger, c'était un peu la soupe à la grimace !
Sans-titre-7-copie-1.jpg
Quel est ton meilleur souvenir sur cette course ?
Des souvenirs fabuleux j'en ai une ribambelle, comme tu le sais en Raid Aventure, tu pousses ton corps à l'extrême et les sensations sont amplifiées par la fatigue physique, le manque de sommeil, ainsi un petit truc va devenir une émotion hors norme.
Bon après, quand tu passes la ligne d'arrivée et que tu réalises un de tes objectifs, il est clair que c'est un moment exceptionnel. Mais quand je ferme les yeux, j'ai une autre image qui revient souvent : durant une longue section de VTT, le chemin arrive au pied d'une immense dune (car celle-ci avait bougé avec le temps), on prend la décision de la gravir (ce qui nous prend bien 15 min) et quand on arrive au top, un océan grandiose s'ouvre à nous, avec en parallèle des dunes à perte de vue. A cela se rajoute un panel de couleurs... Bref, c'était magique!!!
Sans-titre-2-copie-1.jpg
Ahh ca oui, j’imagine…. Et le pire (parce qu'il doit quand même y en avoir en 5 jours) ?
Le pire moment, en fait j'en ai 2 : le 1er vient juste du fait que je n'aime pas trop les insectes et petites bêtes. Un jour, à force de marcher dans le bush, je sens de drôles de petits trucs qui me gratouillent les jambes. En fait, j'étais envahie de sangsues noires qui gigotaient dans tous les sens et qui grossissaient à vue d'oeil. Impossible à s'en débarrasser, des vraies sangsues!!! D'hystérie je me suis déshabillée presque entièrement, il y en avait de partout!!!
Mais mon Dieu mais quelle horreur…

Sans-titre-8.jpg

Sinon plus sérieusement (ah ... parce que ça, c'était pas sérieux pour toi le coup des sangsues??), le pire moment c'est sur la longue section de kayak (estimée entre 26h et 40h), on avait calculé que la 1ère équipe à attaquer ce kayak serait championne du Monde . On pointe en 1ère position car nos rivaux n°1 décident de dormir avant le départ. Sur le bateau c'est la fête, on est aux anges et on divague.
Mais on divague un peu trop …  car il y avait 2 balises sur le parcours dans le bush (accessoirement il fallait laisser nos kayaks et marcher 2 à 3 h pour prendre la balise) ! A la 2ème balise, on voit nos adversaires débarquer car on avait fait une belle erreur d'orientation. Et sur ces entrefaits on ne retrouve plus nos kayaks !! Bref Grosse panique car on réalise qu'on peut perdre le titre car en recalculant les kms qui nous restaient on s'aperçoit qu'ils peuvent finir la section avant la dark-zone (de 19h à 6h30) et nous laisser bivouaquer tout seul. Donc objectif : arriver à sortir cette section avant la nuit...
Durant les 6h restantes, on a pagayé comme des forcenés avec la rage et les larmes aux yeux d'avoir été si stupides. Au final, ni eux, ni nous arriverons au bout de cette section à temps et seront forcés de dormir sur la rivière. Ouf!!!
Sans-titre-4.jpg
Qu’est-ce qui t’a manqué le plus ?
Qu'est-ce qui manque le plus? Bien sûr DORMIR !
Imagine sur 5 jours et 10h de course, on a dormi 4h à l'arrêt obligatoire, 15min dans le bateau (tour de rôle) et 40 min durant un long VTT.  Donc le cerveau pense souvent au bon lit douillet et à son oreiller. Mais bon ça fait parti du jeu!!! Sinon, un autre truc : la chaleur, car la Tasmanie n'est pas la destination idéale pour se faire bronzer les gambettes...
Sans-titre-5.jpg
Combien de temps vous a-t-il fallu pour récupérer complètement selon toi ?
Niveau récupération, nous avons totalement stoppé pendant 15 jours avec au programme dodo, repas copieux, sieste, repas, sieste etc...
En général après chaque grosse course on planifie de cette sorte pour régénérer tout notre corps, et on en profite vraiment pour faire des choses totalement différentes, histoire de ne pas s'écœurer du sport. Puis on reprend progressivement, toujours bien à l'écoute de notre petit body. Car en général, c'est à ce moment bien précis que des douleurs étranges apparaissent un peu partout comme si nous étions rouillés ou trop vieux déjà :)).
Depuis déjà maintenant 3 ans, on cumule des semaines à 30h-40h d'entraînement tout confondu. Du coup des grosses courses comme les Championnats du Monde sont plus faciles à encaisser et on peut les enchaîner sans trop d'inquiétude !
Cet été, on enchainait un non-stop de 700km. Puis 15 jours plus tard, un autre stage multi de 5 jours avec des journées de 6h ou 8h. 5 jours après ça, c’était reparti pour 2 trails de 30km chacun. Bon je te rassure à la fin on était un peu éreintés, mais aucune blessure ou lassitude. (et tu crois que ca me rassure ???)
Sans-titre-14.jpg
Raconte nous comment ca se passe les relations dans l’équipe ?
Dans notre équipe nous sommes 2 Suédois et 2 français. L'an dernier, on courrait avec des Néo Zed, mais depuis cette année on a été recruté par Thule Suède. Les objectifs étaient clairs depuis le début, gagner les Championnats du Monde, ainsi toute notre saison a été planifiée de la sorte. Dès le début, des entraînements communs ont été programmés avec quelques séjours en Suède durant l'hiver, ou en Espagne. Puis sur chaque course, on s'organisait pour se retrouver plus tôt, histoire de bien se connaître. Nous sommes un team très calme et bien complémentaire. On a tous des expériences différentes avec pas mal de courses non stop dans nos bagages. Du coup, chacun est autonome sur son matos, son entraînement, sa bouffe … Bref, la confiance entre chacun est à son maximum.
Le langage officiel est bien sûr l'anglais, mais c'est vrai que quand on fatigue, le français et le suédois font leur apparition … Et parfois les situations sont amusantes car on se parle dans le mauvais dialecte … et il nous faut quelques secondes pour réaliser que c'est pour ça que l’autre ne comprend rien :))
Après c'est fou, comme quoi, on peut être voisins et avoir des cultures différentes.  Il faut un temps d'adaptation pour comprendre le fonctionnement de l'autre, mais ça ne nous a jamais mené à des conflits.  On se respecte tous et on est tous ravis de courir ensemble, enfin je l'espère:))
Sans-titre-1.jpg
Et avec ton homme ? Ca doit être particulier de courir avec sa moitié…  Comment vous arrivez à gérer votre vie de couple et votre carrière de coureur ? Vous parlez de quoi en rentrant à la maison ?
Bon ça c'est la question qui intrigue beaucoup, mais avec Jacky on adore courir ensemble et on ne souhaite courir qu'ensemble. On rêve de faire un non-stop que tous les 2. C'est la même chose, nous sommes complémentaires et le fait que l'on se connaisse parfaitement démultiplie nos forces. Le fait qu'il soit là, en course avec moi, me rassure et me canalise dans les moments difficiles.
En fait dans la vie de tous les jours, nous sommes un couple, et à l'entraînement comme en compétition nous sommes des coéquipiers. Et oui ! ça aussi ça interpelle tout le monde ! mais on s'entraîne tout le temps ensemble, que tous les 2 ou avec d'autres, et c'est génial. C'est une chance de partager une même passion et d'être sur la même longueur d'onde avec des objectifs communs. La vie est bien plus facile car nous sommes 2 à avoir les mêmes choix de vie. Ainsi les décisions à prendre sont moins lourdes.
Bon après on est bien différents, avec chacun sa personnalité et chacun trouve sa place. Des choses à se dire ? on en a tout le temps, ça semble fou!!! Et des sujets de discussions on en a des tonnes, de nos projets, de nos rêves mais aussi des plats que l'on va se concocter, de ce que l'on va bricoler pour notre future course etc...
Sans-titre-12.jpg
Petite question qui me tient à cœur puisque nous avons les mêmes origines. Est-ce que tu penses que l’aviron t’a servi pour devenir performante en raid ?
L'aviron, c'est évident que ça forme la jeunesse!!! Et oui tu le sais comme moi, ce n'est pas le sport le plus fun qui existe ! Alors si, quand tu es ado, tu arrives à t'enfiler 2 sorties par jour durant des années … et bien après tu peux tout faire car la rigueur de l'entraînement est ancrée en toi.
Après niveau confort d'entraînement, je ne sais pas comment ça se passait pour toi, mais moi je me souviens bien de la salle de muscu avec des barres rouillées, récupérées à droite à gauche par Marco (Marc Boudoux) avec à la clé des jolis circuits muscu dehors, au froid, ou des sorties en bateau sous la pluie etc... (ah oui dis donc... ca me rappelle quelque-chose ça...) Personne ne se plaignait. Je pense que quand on a pratiqué l'aviron pendant un moment, on est rustique et dans le raid il faut l'être!!!
Sans-titre-15.jpg
Rustique d'accord mais concrètement ... comment faites-vous pour vivre au quotidien ?
Alors notre vie au quotidien est de sport et d'eau fraîche ! Depuis cette année, on a totalement arrêté de bosser pour se concentrer à 200% sur le sport car ça devenait vraiment difficile à gérer avec tous les déplacements que ca implique.. Mais ce n'est pas simple tous les jours.
En fait, le problème est que nous n'avons aucun revenu fixe mensuel et nous devons gagner pour être primé. Un autre paramètre entre en jeu et qui est aléatoire, certains organisateurs ne paient pas les primes, et là ça craint!!! Pour être honnête, on a été malchanceux cet été : on comptait sur une prime de 10 000$ qui allait nous financer notre quotidien pour une année  … mais au final pas de prime car l'organisateur était malhonnête !
Du coup, avant les Championnats du Monde, la question de rentrer en France est revenue souvent sur le tapis. La vie en Australie est abusivement chère et il nous était trop difficile financièrement de suivre. Cette victoire nous a rassuré dans notre choix. Après d'autres paramètres entrent en jeu qui nous poussent à continuer cette vie de bohème :  mon père est bien malade et toute sa vie il a travaillé comme un bon citoyen et en définitive pourquoi? pour galérer et se battre contre la maladie. Et cet hiver, mon cousin de 19 ans s'est fait tué sur la route. Donc tout ça, c'est un peu glauque, mais la vie c'est ça aussi. C'est sûr qu'il faut penser à l'avenir mais je pense qu’il faut  vivre sa vie à fond et on verra...et tout ce que l'on découvre et que l'on vit vaut tout l'or du Monde !!

Sans-titre-9.jpg

Tu parles à une convaincue ma Mimi... Pour terminer, selon toi quelles sont les clefs pour devenir une bonne raideuse ?
Pour devenir une bonne raideuse et bien il faut s'entraîner, il n'y a pas de secret!!! C'est sûr qu'en France le raid n'est pas très reconnu et beaucoup pensent qu'il faut juste être un peu aventurier. Mais dans les autres pays, c'est un vrai sport, donc il faut des kms dans les jambes et dans les bras. Après il faut être polyvalent, dans les équipes de tête, à l'international, chaque équipier est capable de s'aligner sur une course de chaque discipline et être performant.
Quels sont vos prochains objectifs ?
Objectifs 2012 : gagner en France les Championnats du Monde en septembre, of course!!! et c'est un secret mais j'aimerais gagner Embruman cet été. (bah tiens rien que ça, c'est marrant mais ca ne m'étonne pas du tout de toi ça!) Après on a pas mal de petites courses par ici : ce week-end on court sur l'Anaconda race (1,9 km en natation, 20km kayak, 40 vtt et 15km à pied). Par ici le format est souvent comme ça et c'est toujours en individuel. Puis en février on fait le "Coast to Coast" en Nouvelle Zélande
Bon pour les gros objectifs, ils ne sont pas encore certains car ils doivent être validés par Thule, mais d'ici la fin du mois, ça sera au point.
Bon alors on suivra l'Embrun(wo)man de près !!! Et sinon quand est-ce qu’on en fait un ensemble ?? (blague...)
Après un raid avec toi la carotte, ça pourrait être amusant (ouaiii alors ça, c'est toi qui le dit!), il faudra être un peu patiente car on s'est donné encore 4 ou 5 ans au taquet et après, on sera plus disponible...et ça sera avec plaisir!!!

Myriam Guillot
Adventure Race World Champion

Sans-titre-16.jpg

Un grand merci Mimi pour avoir partager un peu de ta vie époustouflante avec nous, et bon vent à vous deux dans ces belles aventures !

PS Toutes les photos viennent des différents partenaires qui soutiennent Myriam et Jacky dans leur aventure


Partager cet article
Repost0

commentaires

P

Salut la journaliste, bel interview, belles photos et on peut le dire: l'aviron forme la jeunesse! Bravo aussi aux champions du MONDE!!!
Répondre