Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2010 4 04 /02 /février /2010 12:00
Paradoxalement le grand froid et la neige qui sévissent en Irlande ces derniers temps n’auront été d’aucune aide à Paul Griffin.

paul-griffin5.jpg

Le rameur international irlandais a tenté de gagner son billet pour les JO de Vancouver en ski de fond après tout juste… 18 mois de pratique ! Après s'être découvert une passion pour le ski de fond en 2005 lors d’un stage d’entraînement organisé par son coach Harald Jarhling, à St Moritz en Suisse.

paul griffin2

Après la déception des JO Pékin où les irlandais parmi les favoris, terminent finalement 10ème en 4 sans barreur poids léger, Griffin traverse une période très difficile, presque dépressive où il se questionne sur ses objectifs.

Il dira : "I was in a kind of a depressed state, I'd say. I was tired but it wasn't training tiredness or even a physical tiredness. It was an emotional tiredness and it comes from the way I race and train. I always knew as a rower that it was heart and spirit that were my big plus points, that if you put a mountain in front of me I wouldn't stop running until I got to the top of it. But you pay a big emotional price for that when it's all over."

Traduction « maison » : J’étais diminué. J’étais fatigué mais pas d’une fatigue physique, il s’agissait d’une fatigue émotionnelle due aux courses et à l’entraînement. J’ai toujours su que ce qui faisait ma force en aviron, c'était mon état d’esprit et le cœur que je mettais à l’entraînement. Je savais que si vous mettiez une montagne devant moi, je ne m'arrêterais pas tant que je n’aurais pas atteint le sommet. Mais quand tout cela s’est terminé, j’ai payé un grand prix émotionnel."

Puis un jour, il décide de rebondir et de voir jusqu’où il peut aller dans cette nouvelle discipline version hiver.
« Normal » diront ses coéquipiers du 4 sans barreur poids léger, qui le considèrent comme le rameur le plus déterminé du bateau, avec un appétit insatiable d’entraînement et de progression.

paul-griffin4.jpg

Malheureusement, à 30 ans le double médaillé aux Championnats du Monde d’aviron qui compte 2 participations aux JO (Athènes et Pékin) a manqué la sélection après une série d’événements malchanceux. Il n’entrera donc pas dans le cercle très fermé des irlandais comptant une double participation aux jeux d’été et aux jeux d’hiver… Jusque là, seuls le lanceur de javelot Terry McHugh et le rameur Pat McDonagh, en bobsleigh l’ont fait !

Plein de ressources, Griffin compte bien s’aligner aux prochains JO de Londres en bateau et, pourquoi pas, tenter de nouveau la sélection en ski de fonc pour la Russie en 2014 ?

paul griffin3

Pour les plus courageux (ou les bilingues), un super article raconte son aventure pleine de rebondissements sur le site Tribune.ie : Different Strockes. : L'histoire de la dernière épreuve sélective à laquelle il a participé où il casse un ski pendant la course, en emprunte un à un spectateur qui, par chance se trouvait là avec des skis ayant le même système d’attache, repart avec (le spectateur lui courant derrière en lui criant "promet moi de revenir!!", double même des concurrents ... Mais il n’y avait pas le même fartage sur les 2 skis, ils n'étaient même pas de la même taille, ce qui, forcément, lui fit perdre de précieuses secondes etc… A lire absolument.
Partager cet article
Repost0

commentaires