Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 11:13
17 janvier... Il était temps pour moi de remettre un dossard. Le Giron Snow Week-End tombait donc à point nommé !

Le défi du jour aura été d'enchaîner 2 courses dans la même journée : un défi physique mais aussi contre le temps puisqu'il s'agissait de terminer la 1ère course avant que ne soit donné le départ de la 2ème...
Mais les défis, ça a parfois du bon !

Petit retour en arrière :

Samedi après-midi:
Après une petite sortie d'1 heure en ski de fond dans la forêt du Massacre, JC et moi rejoignons l'ami Alex pour l'encourager sur la course d'orientation en raquette de nuit (prologue du Giron Snow Week-End). Il est 18H30 quand il s'élance dans la nuit et sous la neige pour 2 heures de recherches de balises à la lueur de la frontale. Nous préférons quant à nous, nous attabler au chaud, au bar du Centre Montagnard ... Chacun son truc !
Plusieurs balises (et plusieurs bières) plus tard, notre athlète est de retour trempé jusqu'aux os mais bien placé puisqu'il termine 2ème de l'épreuve en ayant trouvé presque toutes les balises. Chapeau bas!

P1000306.JPG

Un bon plat de pâtes et au lit car demain une grosse journée nous attend...

Dimanche matin : le Run & Skate
La pluie est tombée dans la nuit, transformant la neige devenue lourde et chargée d'eau. Au programme de la matinée : le Run & Skate en relais. Je me charge du trail blanc (13km en 2 boucles) et JC enchaîne en skating (17km).

9h, le départ est donné : Je décide de partir prudemment avec l'idée de repérer le terrain sur la 1ère boucle et d'appuyer un peu plus sur la 2ème. Je constate que le parcours débute par une grande descente de 3km environ avec des passages dans la neige molle, la boue et les flaques d'eau. Ca tombe bien, j'aime bien ce genre de situation... On ne s'ennuit pas au moins ! S'ensuit un long plat puis une grande montée dans la forêt jusqu'au point de départ.
Je passe en tête sur la 1ère boucle. Les sensations sont plutôt bonnes puisque pour une fois, je n'ai presque pas mal au ventre. (sans doute les bienfaits de la bière de la veille?).
A la sortie du point de ravitaillement, ma poursuivante me double et s'élance à toutes berzingues dans la descente. J'ai beau allonger la foulée, je n'arrive pas à la suivre... Mon pote Cédric s'accroche et me dit de lui emboiter le pas. J'obéis et petit à petit, sur le plat puis dans la montée, nous revenons à son niveau. Cédric m'abandonne dans la grimpée, payant un peu ses efforts... Nous restons l'une derrière l'autre jusqu'à l'arrivée. C'est donc premières ex-aequo que nous terminons la boucle. Sauf que moi je passe le relais à JC et elle, continuera l'épreuve en individuel ... Quelle santé !  JC enchaîne alors sur 17km ski, dans une neige molle. Je le retrouve un peu plus tard à l'arrivée. Il ne s'est pas fait doubler, nous terminons donc 1ers en mixte et aux environs de la 5ème place au général (résultats confirmés dans la semaine)

jc-copie-1.jpg

A peine l'épreuve terminée pour nous que nous sautons dans la voiture pour aller acheter un sandwich quelque-part dans Giron. Sandwich que nous n'aurons malheureusement pas le temps d'avaler car la 2ème épreuve débute dans 30mn. D'ici là nous devons remonter en voiture, nous garer avec difficulté, monter les vélos, nous changer, attraper les skis, mettre les dossards etc... Pas le temps de changer les pédales, tanpis, je ferai le parcours avec mes baskets et mes pédales automatiques... Nous atteignons le parc à vélo à la fin du briefing. Juste le temps de mettre le matériel en place pour les transitions et nous voilà partis pour l'épreuve de tri des neiges.

Dimanche après-midi : le triathlon des neiges
Cette fois, au programme : Une épreuve individuelle comprenant : 7km de trail blanc (même boucle que le matin), 12km de VTT sur neige et 9km de ski de fond. Je décide d'y aller pour le fun puisque mes jambes sont à peine remises du matin et que mon estomac est quasiment vide...
180 coureurs au départ et c'est reparti pour ma 3ème boucle en trail de la journée! Je la connais par coeur celle-là !
Je suis étonnée du petit rythme pris par le peloton. Du coup, dans la montée, je tente de doubler même si cela me demande de gros efforts car dès que l'on sort de la trace, il faut patauger dans la poudreuse...
D'ailleurs, j'en profite pour noter que, aussi bien à pied qu'avec le vélo, un petit % d'hommes ont eu la facheuse tendance à oublier les notions de galanterie ou de sportivité et n'auraient laiser passer personne pour rien au monde, quitte à accélérer quand on tente de les doubler...Bizarre comme état d'esprit, m'enfin...

moi

J'atteins le parc à vélo en 2ème position avec les cuisses bien entamées. Dommage pour moi car la suite promet : la neige molle et humide, pétrie par le passage des coureurs ne permet pas de grimper sur le vélo. Il faut donc le pousser pendant quasiment 50% du parcours. Heureusement, les muscu enchaînées de ces dernières semaines m'aident à aller chercher l'énergie suffisante... Je finis par rattraper Anne Ruelen (Au passage merci Joel pour les encouragements). Nous atteignons le village de Giron roue dans roue sous les applaudissements de Mike, Raph, Fred etc...
Sauf qu'il reste 1,5km de montée jusqu'au point de transition, et là...la Carotte commence à deviner l'hypo qui pointe le bout de son nez. Je manque cruellement d'eau et de sucre... J'ai l'impression que la montée fait 20km, plus de jus, plus de jambes et mes pieds qui glissent sur les pédales auto... Heureusement, le team outdoor experience, présent en force, m'encourage sur le bord de la route. Merci Manu, Vincent, Markus ...

DSCN3514.JPG
(le fameux gros coup de barre) Photo Manuela P.

J'atteins le parc à vélo avec environ 2mn de retard sur Anne. Tanpis... le plus important est de se ravitailler sinon, je sais que je ne finirai pas la boucle en ski. Je prend donc quelques précieuses secondes (minutes) pour m'alimenter, récupérer un peu malgré la pression du podium. La 3ème arrive quand je chausse les skis. C'est reparti pour 9km au taquet. Au bout de quelques minutes, je sens que les pâtes de fruit et le coca font leur effet.
Loin d'imaginer reprendre du temps sur Anne, je cherche à faire glisser, à trouver le bon geste, efficace et économique, dans la neige molle. Je retrouve les supporters d'outdoor experience en haut d'une bosse "Allez caro Allez, elle est pas loin ! Tu lâches rien!". Effectivement, quelques km plus loin, j'aperçois ma prédécesseuse en haut d'une bosse. Il reste 5 km environ. Petit à petit, je sens que l'écart se resserre entre nous. Je cherche à ne pas me griller en voulant la rattraper trop vite. Il reste environ 1,5km quand je la double. Je lâche les résidus de force qu'il me reste, j'ai des grosses crampes au vaste interne mais j'aperçois la flamme de l'arrivée. Plus que 500m, et je franchis la ligne en tête, quelques secondes devant Anne.

DSCN3523.JPG
Photo Manuela P.

Une belle course à jouer au chat et à la souris, malgré le manque de sucres et d'eau... Bien contente de ma rentrée sportive, je retourne à l'entraînement dès aujourd'hui pour garder l'influx! Merci à tous ceux qui m'ont encouragé sur le parcours, c'était vraiment chouette!

podium.jpg

JC quant à lui, termine 10è après avoir fait une hypo  lui aussi (mais plus grosse que la mienne semble-t-il). Il se fera doubler par 5 concurrents en ski... La morale de l'histoire : ben....y'en a pas... parce qu'on n'aurait pas pu faire plus vite entre les 2 courses !



Partager cet article
Repost0

commentaires

F

Bravo ! Tu nous épates encore une fois.
Heureusement que tu étais en petite forme samedi soir !
Pour une première on peut dire que j'ai bien galéré de mon côté. Un peu frustré de finir NC, mais bon pour une reprise c'était déjà pas mal (je me console avec une bonne participation sur la
CO).
A bientôt... 


Répondre
L

Bravo superbe course, et super récit! Ca fait plaisir de te revoir aussi en forme !



Répondre
J

Bravo la carotte !

Le matin, j'ai fait tout le ski de fond en attendant que JC me dépose mais je ne l'ai pas reconnu. En même temps , je n'étais plus trop lucide.

a bientot mes idoles !


Répondre
S

rien que de lire le résumé...et je suis épuisée !...


Répondre
J

Bravo pour ta course ! Les mecs font tout pour ne pas se laisser doubler ? Tu viens de faire connaissance avec le monde du triathlon...


Répondre