Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 09:55

Ce matin, c'est au tour de Jérémy de prendre la plume et la pose devant l'objectif de la Carotte. Merci à lui !

jerem1.jpg

Bravo M'sieur Pouge !! 59ème / 987 coureurs en 4H14mn46 sur le 115km ... Pas mal pour un "cul à roulettes" (comprenez un rameur)
Peux-tu nous raconter comment tu as préparé cette course?
Et bien, je pense que le programme d'aviron est assez bien fait pour pouvoir rapidement se faire plaisir en vélo. Les muscu de type "C2" et autres séances bateaux donnent bien la caisse! Donc pour répondre à ta question, pendant la semaine précédant la course j'ai fait : 2 X 3 tours de muscu, 1 séance d'ergo, 1 bonne sortie en skiff (bateau individuel), 1 sortie en double et un léger tour de vélo à mon arrivée à Crest-Voland samedi, histoire de faire tourner les jambes!
Généralement, les week-ends je roule un peu mais Lyon... ce n'est pas top pour faire de belles sorties.

jerem2.jpg Comment s'est passée la course pour toi?
La première partie du parcours, assez roulante entre Megève et Flumet, m'a permis de doubler pas mal de cyclistes et garder JC en vue. J'étais un peu préoccupé par l'état de la route (grand sujet de conversation avant même le départ...) Donc un peu de mal à me détendre au milieu des autres cyclistes, des traversées de villages et des voitures.
Un virage à droite et nous voilà devant la première difficulté, bien échauffés, prêts à en découdre avec les Aravis! Le peloton commence à être plus léger, c'est mieux !
"Clac, clac", il faut tomber la plaque maintenant...Mais malheureusement elle ne tombe pas! GGGrrrrrrrrr! J'essaie de remonter le dérailleur... "Clac", toujours pas ! Je lève la tête je ne vois plus JC, la pente se fait sentir et moi je suis encore sur la plaque! J'essaie à nouveau et "Clac", je déraille...au moins la plaque est tombée...
Et là impossible de remettre la chaîne, je me retourne et je vois une masse de cyclos s'aglutiner et me doubler! Un grand moment de solitude et tout le début de course pour rien ou en gros à refaire! Enfin le p'tit plateau est mis et là c'est reparti pour doubler des dizaines et des dizaines de cyclistes sur une route étroite et des voitures à moitié arrétées sur le bord de la route étant donné le flux de vélo. L'arrivée en haut du col est plus sereine avec un bon rythme tout en continuant à doubler. Lors de la descente, je me refais doubler par quelques cyclos et je me retrouve un peu seul entre La Clusaz et Thônes. Dans le col de la Croix Fry, c'est la même chose, je continue à doubler avec un bon rythme et je me fais bien plaisir! Je vous passe les détails des paysages...magnifiques!

jerem4.jpg

L'arrivée pour la deuxième fois en haut des Aravis se passe bien. Ma gestion est bonne et je sais qu'il reste encore 2 grosses difficultés (montée aux Saisies par Crest Voland puis par Villard sur Doron) et la descente avec la route en mauvais état! Cette dernière se déroule sans prendre trop de risques, encore un peu doublé par d'autres cyclistes mais je fais de mon mieux. la montée vers Crest Voland est un peu plus dure mais j'essaie de me préserver pour finir correctement la course, un rythme régulier s'installe et la montée est longue. Le passage a Crest Voland me booste un peu, je récupère une gourde (merci Carotte) et je suis pointé à 10-12 minutes de JC (encore merci Carotte). Je suis assez content à ce moment étant donné le début de course chaotique. Apparemment l'écart sera le même en haut des Saisies. Et là grande déception, au rond point des Saisies, "faites demi-tour, pas de grand parcours possible, il y a eu un accident"! Sur le coup, un peu de rage et puis une certaine peur étant donné que JC pourrait être impliqué...
Un morceau de banane et me voici dans la descente vers Megève avec des sentiments plein la tête (rage, déception, appréhension,...). La fin de parcours est donc assez rapide, je roule seul, je double les retardataires du petit et moyen parcours, j'essaie de me finir en gros! La gestion n'a rien de cohérent du coup! Un cycliste me lâche " il n'y a plus rien à gagner maintenant" je repars la tête dans le guidon jusqu'à l'arrivée.
Durant le parcours as-tu eu des coups de moins bien? des moments d'euphorie?
Des gros coups de moins bien, non!
Des moments d'Euphorie: dans la Croix Fry, devant les montagnes, en train de se donner à fond sur les pédales et doubler des vélos!

jerem8.jpg
D'ailleurs comment as-tu géré ton alimentation durant la course?
Alors là, étrangement les barres de céréales Grany fruits rouges étaient interdites! Donc j'ai acheté de vraies barres sur les conseils d'une Pro...Elle est assez connue cette traileuse, ;-)
Aprés les consignes classiques que je suis arrivé à me faire respecter : ne pas attendre d'avoir soif pour boire et ne pas attendre d'avoir faim pour manger. Au final, 2 barres énergétiques, un gel, un grand bidon avec boisson énergétique! Tout ça pour être en forme dans les difficultés sans creux au ventre.
Quelle(s) partie(s) tu retiendras le plus du parcours ?
Sans hésiter l'enchainement Croix Fry et Aravis par Thones. Pour les détails il vaut mieux se rendre sur place par un beau week-end ensoleillé!
Seulement 45 coureurs ont pu réaliser l'ensemble du parcours, suite à ce fameux accident malheureusement mortel. A quelques minutes prêt, tu as dû être rapatrié sur le 115km. Regrets... Déception... Compréhension par rapport à l'incident? Quels sentiments dominent?
Oui regrets, oui déception c'est sûr! De la compréhension aussi! Quand des décisions sont prises, il faut les respecter! Course neutralisée c'est sans appel! Le plus dur c'est la gestion psychologique qui s'écroule d'un coup et enlève une grand partie de l'intêret de l'effort physique et de la course! Et une partie du plaisir!
C'est un peu comme faire forfait quand on a la gastro en Pologne, à Poznan par exemple et en coupe du monde...pour les connaisseurs...
Les routes étaient difficiles car très abîmées par le gel. Certains disent qu'il ne faudrait pas laisser la course partir dans ces conditions. D'autres pensent qu'il en va de la responsabilité des coureurs de ne pas faire les "kakous" dans les descentes. Que penses-tu de cette donnée (au regard de la portée de l'événement et de la sécurité des coureurs)?
Alors là, franchement il y en a qui font les kakous, c'est sûr et ça les regarde! Ils doivent en assumer les conséquences. D'autant plus, que même avec la plus grande prudence, nous ne sommes pas à l'abri et tout cela sans parler du drame qu'il y a eu.
Aprés je pense que nous sommes à la limite de l'acceptable, franchement. "Route pourrie" et en plus ouverte aux voitures, je pense que ce sont deux paramètres trop importants pour une cyclo de cette importance. Je pense que cela augmente les propabilités d'avoir des accidents. Selon moi, les portions de routes vraiment endommagées devraient être fermées aux voitures! Vous allez tous dire que cela peut générer plus de vitesse mais au moins sans soucis de voiture et donc plus de place sur la route.
Et si c'était à refaire? Tu serais partant?
Ca c'est sûr! J'espère bien en faire d'autres cette saison, faute de compétitions d'aviron...

jerem-et-jc-2.jpg

Merci Jérém, on suivra donc ta saison cycliste de près!

Partager cet article

Repost 0
Published by Carotte pour tous - dans Carotte pour tous
commenter cet article

commentaires

yanshkov 16/06/2010 12:52



Trop  fort les gars de l'aviron, ils savent tout faire !! J'avais roulé en octobre 2008 avec Jérémy lors d'un rallye du Beaujolais, il était rudement costaud déjà !!


Bon et la Carotte quand c'est qu'on la voit sur un vélo au départ d'une cyclo ???


a+


yann



yanshkov 16/06/2010 12:49



Y'a pas à dire, ils sont trop fort les gars de l'aviron !! Ils savent tout faire !!


J'ai roulé une fois avec Jérémy en octobre 2008 sur un rallye du Beaujolais, il était déjà bien costaud sur le vélo !!


Bon et la Carotte quand c'est qu'on la voit sur une cyclo ??


a+


yann



BLOG-copie-1

Recherche

Sans titre 6

Pages