Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 août 2012 4 09 /08 /août /2012 15:02

Il faisait partie de mes objectifs sportifs de l'année... Le Courchevel XTRAIL, ses 54km et 4400m D+...

Et pourtant ! devant mon état de fatigue plus qu'avancé de ces dernières semaines et une accumulation de petites blessures, je décide d'y renoncer la veille au soir pour pouvoir assurer mon stage trail du lendemain. En effet, impensable pour moi d'arriver lessivée et blessée devant mes clients le lundi matin !

Déçue et frustrée, je me pose 12 000 questions avant de décider de tout de même prendre le départ du 20km (1200m D+) le dimanche matin, histoire de ne pas être venue à Courchevel pour rien et d'évacuer toutes les tensions du moment.

photo4.JPG
Photo Benjamin Dunand

Après un accueil chaleureux et une bonne nuit réparatrice chez mon hôte du jour Xavier (que je remercie infiniment au passage!), me voilà donc alignée sur le 22km... sans coupe vent puisque je l'ai prêté à Xav qui fait le 54km, sans porte gourde et sans gel puisqu'à la base, j'avais prévu de partir avec un sac et des barres pour 9 heures de course ...

Heureusement j'ai de bons amis prévoyants qui m'équipent à la dernière minute (merci Fred!!)

9H, le départ est donné sous un orage carabiné, des éclairs scindant le ciel de toutes parts, rendant la sécurité plus que limite... Les organisateurs ne reportent pourtant pas le départ, à mon grand étonnement...

Advienne que pourra, c'est parti : je m'élance dans le peloton de tête, peloton qui progresse prudemment dans les premiers kilomètres. A tel point que je me retrouve un bon moment toute seule entre le groupe de tête composé de 4 hommes + Maud Gobert... et le reste du monde. Je me demande où sont passés les coureurs. Ont-ils arrêté la course derrière nous à cause des orages?

Prise de crampes d'estomac, je ralentis au bout de 4km et me fais finalement rattraper ! Ouf la course a bien lieu!

Vu mon état général, je décide de calmer le jeu pour pouvoir aller au bout sans trop d'encombres. La montée me permet de détendre un peu mon estomac, sans doute crispé par ces dernières semaines de surmenage.

Après quelques hésitations sur un croisement mal balisé, j'entame une petite descente avec 2 coureurs. Hop ! je perds ma gourde...1 fois... mon poursuivant la ramasse gentiment. 50 mètres et Hop ! 2ème chute de ma gourde ! Le coureur derrière moi finit par la prendre à la main en me disant "allez laisse tomber je vais te la porter ta gourde, sinon t'es pas sortie!"... Image de la débutante de base...

Nous empruntons la montée vers la Dent du Villard. Au bout de 7 ou 8 km, je sens que mon pied droit flotte un peu trop dans ma chaussure. Petit coup d'oeil rapide : mes 2 lacets sont défaits et je suis sur un sentier étroit en balcon avec du vide en dessous et des coureurs derrière moi.... oups pas question de me prendre les pieds ! Je trouve un petit espace pour laisser passer tout le monde et refaire mes lacets : 2ème erreur de débutante et encore 1 minute de perdue !

Nous atteignons quasiment le sommet, je décide d'anticiper l'hypoglycémie et de prendre le gel que Fred m'a fourni au départ... gel qui s'échappe de mes doigts quand je le porte à la bouche ! Hop demi-tour et encore 10 secondes de perdues! Il est vraiment temps que je me repose moi !!! J'ai 2 mains gauches aujourd'hui !!

Le sommet approche, la vue est incroyable, les reliefs sur tous les massifs environnants sont impressionnants avec ces nuages noirs menaçants et le soleil qui peine à percer. Mais pas le temps de trop s'émmerveiller, il reste 11km de descente ! Je décide de me lâcher un peu dans la descente, histoire de conserver ma seconde place derrière Maud.

Tout va bien jusqu'au moment où.... mon pied gauche vient lamentablement s'écraser sur une racine. N'ayant pas toute ma vélocité, la faute est impardonnable. J'entends ma cheville craquer 2 fois et pousse un cri (autant d'appréhension que de douleur). Les larmes montent toutes seules à mes yeux, et mes pensées se tournent tout de suite vers le stage que je dois encadrer le lendemain.... Assise par terre, la tête entre les mains, le moment n'est pas facile à gérer.

Un de mes poursuivants s'arrête, veut appeler les secours... je lui réponds que ca ne sert à rien, vu où on se trouve, car ils ne pourront pas monter me rejoindre et lui conseille de vite repartir s'il ne veut pas perdre trop de places à cause de moi.

Il ne me reste plus qu'à descendre tranquillement en boitant, la larme au coin de l'oeil.... Petit à petit, je reprends du poil de la bête, un coup d'oeil au GPS, il ne reste que 8km et j'arrive à avancer. Au bout de 3 ou 4mn, je tente d'adopter le pas de course sur la pointe des pieds. Ca a l'air de tenir plus ou moins... alors autant aller jusqu'à l'arrivée plutôt que d'attendre 3 heures un éventuel 4X4 de secours. Je termine la course en courant et en serrant les dents. A ma grande surprise, en franchissant la ligne d'arrivée, j'ai conservé ma seconde place chez les filles derrière Maud qui, elle se place 5ème chez les hommes...

268779_451223184899238_1432766342_n-copie-1.jpg
Photo Courchevel Sports Alpinisme

Une sacrée course, courte en durée mais dont je me rappellerai longtemps ! Et maintenant, place au glaçage et au strappage de la cheville pour assurer les 8 jours de stage qui s'enchaînent...

527469_451059581582265_1449644551_n.jpg
Petite photo au milieu des "stars" : de gauche  à droite : Maud Gobert, Mireia Miro, Dawa Sherpa, moi-même, Jérémy Pouge, Laetitia Roux et en arrière plan Vincent Delebarre et Laurent Brochard. Photo Courchevel Sports Alpinisme.

Grand bravo à tous les participants qui ont bravé les intempéries et surtout ceux qui se sont alignés sur le 54km (mention spéciale a Ben et Xav) pour finir finalement non classés a cause d'erreur d'aiguillage....

Partager cet article
Repost0

commentaires

Y
<br /> Le palmarès de fou sur cette photo !!!!<br /> <br /> <br /> En tout cas c'est pas mal 2ème pour une jeune débutante comme toi ;-)<br /> <br /> <br /> a+<br />
Répondre