Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 15:59

Deux évènements me frappent dans l'actu aujourd'hui et j'ai décidé de vous les faire partager. 

Indubitablement, le sport, les JO sont la vitrine idéale pour faire valoir ses idées politiques.... Mais que doit-on en penser?

Jeux Olympiques: Pékin 2008: Royal pour le boycott

Invitée mercredi soir sur France 2 dans le cadre de la campagne pour le second tour de l'élection présidentielle, la candidate socialiste, Ségolène Royal, a évoqué la possibilité d'un boycottage des prochains Jeux Olympiques de Pékin en 2008 afin de faire pression sur la Chine dans le dossier du drame du Darfour, au Soudan.

"A vous de juger, on sait que la Chine est un acteur important dans cette partie du monde... Il y a l'échéance des JO. Il faut lever la menace des Jeux olympiques... Il faut que tous les moyens soient utilisés pour que cela bouge."

Taïwan refuse de participer au relais de la flamme

 

 

 

 

 

 

 

 

Les organisateurs des Jeux olympiques de Pékin 2008 ont présenté hier un projet grandiose pour le parcours de la flamme olympique mais se sont tout de suite retrouvés pris au piège d'une controverse sur le passage de la torche sur le sol de leur rival politique Taïwan.

Quelques heures après la présentation de ce qui doit être le plus long relais de l'histoire olympique -- un parcours de 137 000 kilomètres et de 130 jours à travers cinq continents et une escale au mont Everest -- Taïwan a refusé d'en faire partie.

«Ce parcours est un parcours national qui constitue une tentative de dévaloriser notre souveraineté», a déclaré Tsai Chen-wei, le président du Comité olympique taïwanais. «C'est quelque chose que le gouvernement et le peuple ne peuvent pas accepter.»


Parmi les étapes chinoises, figure un autre lieu sensible, le Tibet et le mont Everest.

Des responsables du Parti démocratique et progressiste (DPP), au pouvoir à Taïwan, avaient déclaré ces derniers jours qu'un parcours reliant Taïwan à Hong Kong ne serait pas acceptable car il nourrirait le désir de la Chine de faire apparaître que l'île était rattachée au continent.

Pékin, de son côté, espère que le relais de la flamme servira ses revendications à la fois sur Taïwan et le Tibet. Son thème sera «Un voyage en harmonie», et son slogan, «Allumer la passion».

Une question se pose à moi:

Que fait-on des athlètes dans tout cela? Ceux qui sont au devant de la scène, ceux qui sacrifient tant pour accéder au titre suprême?

A ce sujet, je vous invite à lire cette colonne du Figaro en faveur du boycott des Jeux Olympiques: "Les 5 bonnes raisons de boycotter les JO de Pékin en 2008". A méditer!


Partager cet article
Repost0

commentaires

T
"Mon point de vue personnel est que si les monde de la finance, des affaires, de l'art etc boycottent aussi la Chine, alors il y a peut-être un argument - mais je ne vois pas pourquoi le sport et les gens du monde du sport iraient seuls supporter le poids et le sacrifice du boycott. C'est de la politique d'agitation, bien que les raisons (invoquées dans Le Figaro) soient légitimes. J'ai des scrupules à aller aux JO au Etats unis ou en Russie quand je ne suis pas en accord avec leurs positions agressives et politiciennes. En 1980, nous fûmes pressés de rallier le boycott contre Moscou. Il y avait beaucoup de pression et nous avions ces mêmes arguments. A nouveau je ne voyais pas pourquoi il s'agissait seulement du sport (solution trop facile - pas de conséquence pour l'économie d'aucun pays), et pourquoi faire adopter aux athlètes seuls une attitude d'agitation vide - qui n'aurait aucun effet - ainsi qu'introduire le monde sale de l'opportunisme politique dans celui du sport et de ce qui est supposé être une fête du rassemblement de sportifs et sportives du monde entier, sans interférence politique."
Malheureusement, cela fait bien longtemps que la politique, le business et la finance sont entrés dans le sport, et même aux Jeux...
Répondre
C
Ah oui, mais tu sais moi... il ne m'en faut pas beaucoup...
Répondre
Z
Sujet polémique, certes, surtout parce que t'es concerné presque directement, mais bon 3 commentaires [dont un en anglais ;-) ], c'est pas encore trop violent...!
Répondre
C
Fort heureusement... on ne rame pas pour l'argent...
En ce qui concerne les JO, je me permettrais juste de noter combien une médaille d'or ou un podium soulèvent l'enthousiasme des supporters, engendre une émotion et une fierté sans commune mesure pour la famille et les amis, comble de bonheur ceux qui recoivent le sacre suprême.. Pour l'avoir vécu en direct live, les notions d'argent et de politique sont bien loin dans ces moments là... Pourquoi se priver de tels moments de joie et de liesse?? Pour faire passer des idées politiques (si justes soient elles)...pour ma part, je pense qu'il y a d'autres biais bien moins "superficiels"
J'en resterai là pour les sujets polémiques, mon blog ne s'y prêtant pas!
Répondre
Z
J'ai eu la flemme de traduire, ça me semble assez lisible.Ca peut sembler lisible, et si dans ce qu'on arrive pas à lire, il y avait une information importante ?Défendre les JO c'est pas mal, défendre le français c'est pas mal aussi.Mais pour revenir dans le sujet, le problème n'est peut-être pas trop le boycott des JO en Chine mais le boycott des JO tout court ! Tout ça est quand même bien pourri par l'argent. Et c'est pas le rameur qui en palpe le plus...
Répondre