Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 11:33

A la fois passionné et aguerri des sports qui me font rêver et pétiller, vous comprendrez en lisant cette interview, toute mon admiration et pourquoi j'ai eu envie d’en savoir un peu plus sur ce garçon bien connu du petit monde de la montagne!

PORTRAIT EXPRESS:

 

Sébastien Sxay alias Oizo
Né le 28 Octobre 1968 à Saumur
Poids : 72 kg - Taille : 1.81 mètres
Célibataire

Vo2 Max : 72
Profession : Vendeur
Vit à Grenoble

Membre du Team Wilsa Sport Helly Hansen

Son blog que je mets dans mes liens par la même occasion http://oizzo.skyblog.com

PALMARES :

 

Vice champion du Monde des Raids en 2006 (Team Wilsa Sport Helly Hansen) Membre de l’équipe de France d’Orientation à VTT
Champion du monde
de relais 2002 en orientation à VTT
Vainqueur de la Coupe de France des Raids SFR 2002

 

Et j’en oublie certainement beaucoup, quand on sait tout ce que fait Seb!

Raids, Trails, course d’orientation, ski de montagne… Tiens donc… ne serait-il pas un peu « hyperactif » comme moi ?  

Alors Seb dis moi...

 

Comment es-tu arrivé dans le milieu du raid et des trails, tu as fait d’autres sports avant ?

Oui j’ai commencé le sport très tôt, je me suis mis à la natation vers 5 ans et le cross a été ma première discipline en compétition dès 1975.

Puis, l’orientation a rapidement pris une place importante dans ma vie sportive. Mais j’ai toujours eu soif de découvrir d’autres disciplines ce qui m’aide beaucoup en raid…

Si tu devais résumer ce qui te plait dans les raids en 2 mots:

 

Oui ce qui me plait en raid c’est le fait de pratiquer des activités diverses en pleine nature avec tes coéquipiers.

Et ce que j’aime aussi, c’est porter un dossard !  

 

Et ce que tu détestes ?

L’enregistrement des bagages...

 

Quel est ton meilleur souvenir?

Mon meilleur souvenir, c’est le dernier « Raid World Championships 2006 »  au Québec et plus particuièrement, la dernière heure passée en kayak.

Et il y a aussi l’ascension du Lanin en 2004.

Et le plus mauvais ?

 

Je dirais que c’est l’enregistrement des bagages des saisons de raids 2000 à 2006!

Décidement!

A part ça, je repense aux mauvais souvenirs des premières heures de « RWC 2004 » en Patagonie avec la visite des bambous en compagnie de Nike, Salomon Suisse, et les Quech !!! (Warning Don’t cross the bambous forest !!!).

Nous avons été obligé d’abandonner et cela m’a vraiment bouleversé. J’en garde un très mauvais souvenir…

Si tu veux le récit en détail, il est sur mon blog: http://oizzo.skyblog.com/56.html .

Le dernier truc qui me marque, je dirais que c’est l’erreur que j’ai commise lors de la manche en France cette année alors que cette épreuve était à notre portée .

Est-ce que tu t’es déjà fait de grosses frayeurs ?

Non je ne pense pas mais des inquiétudes oui !  

 

 

J'aimerais bien savoir en quoi consistent tes entraînements pendant la saison...

 

 

Je m’entraîne seul à Grenoble durant l’hiver. Essentiellement à ski de randonnée et à pied.

Puis aux beaux jours, je passe à la course d’orientation, au roller, au bateau, à la via ferratta, au VTT, à la montagne, et à l’escalade.

Pour autant, faire des regroupements réguliers avec les équipiers est inévitable pour la motivation. Mêler nos expériences, faire le point sur le niveau de chacun, car nous sommes tous aux 4 coins de la France

Et puis, le remaniement de l’équipe nous a demandé du travail au sein de l’équipe afin de créer la cohésion nécessaire et de s’organiser.

 

 

 

Et pour The Raid 2006 ?

 

 

 

Je me suis entrainé à raison de 10 à 20 heures par semaine, de jour comme de nuit jusqu'à mi aout ensuite plus rien, histoire de retrouver l’envie et la fraicheur.

Tu as mangé quoi la semaine avant de partir, plutôt pâtes sans beurre ou pizzas aux 3 fromages ?

 

J’ai vraiment mangé de tout, mais j’ai mis l’accent sur le stockage de glucide et une cure de pro-biotique dans le mois qui a précédé;

Certains raideurs m'ont dit que lors d'un raid long, ils pensent à pleins de trucs qui n'ont rien a voir  avec la compétition (ce qu'ils ont à faire la maison, ce qu'ils vont manger en rentrant, etc... En ce qui te concerne, vers où se dirigent tes pensées dans ces moments là?

J’essaie de rester concentré et lucide.

Je répète mentalement les consignes que je me donne avant course : calme, économie du geste, concentration et nutrition.

Aux assistances, les cartes passent avant tout. En oublier une et c’est mort !!!

Seulement ensuite, je m’occupe de moi.

Je prends la course comme une succession de petites épreuves dans laquelle l’équipe doit être la plus efficace possible.  Ca aide beaucoup, tu trouves l’épreuve moins longue et tu restes motivé.

Et puis, tu penses au bon coté de ta vie de raideur et de l’après course quand tu sens que tu approches de l’arrivée.   

Une fois dans l’aventure d’un raid long, comment gères-tu la fatigue, le sommeil ?

J’ai la chance de bien résister au sommeil, bien que cette année j’ai eu une demi-heure vraiment dure avant une assistance la deuxième nuit. C’est le seul moment qui a été difficile, ensuite plus de soucis ! 

Est-ce qu’il t’es déjà arrivé d’avoir envie d’abandonner (ou de le faire) ? Comment tu arrives à gérer les périodes difficiles ?

 

Non, jamais je n’ai eu envie d’abandonner mais des moments difficiles, ça oui.

Et c’est là que d’avoir un mental énorme et des coéquipiers aguerris et très forts physiquement auprès de toi est essentiel. Cela t’aide à gérer et à gommer les moments difficiles.

Lors de l’étape Française en 2006, j’ai lutté pour ne pas me laisser envahir par la déception suite à cette grosse erreur dont je parlais tout à l’heure et qui a couté la victoire à l’équipe.  J’ai essuyé une petite défaillance (déshydratation), preuve que j’avais autre chose en tête… J’ai pu compter sur Karine à ce moment là, et on a géré la nuit au mieux. Le lendemain, j’étais remonté à bloc et nous avons comblé beaucoup de notre retard. 

 

Pour m’aider à gérer le côté psychologique, je travaille aussi en m’appuyant sur des exercices de sophrologie.

 

Le raid est un sport d’équipe, tu as déjà connu des périodes de conflits pendant une épreuve?


Oui et c’est normal qu’il y ait des hauts et des bas dans une équipe, c’est que l’équipe vie, évolue, essaie, teste, prend des risques…

Tant que ça reste bénéfique à l’équipe, il n’y a rien de malsain. Les conflits sont gérés en discutant et en vivant ensemble lors des entraînements et des compétitions.

Si je comprends bien, il est nécessaire de bien s’entendre pour que l’équipe avance...

 

Oui, bien sûr qu’il faut bien s’entendre pour que l’équipe fonctionne ! Mais pas nécessairement sans conflits.

Je trouve hypocrite au possible, les équipes qui veulent nous laisser croire que, chez eux, tout est beau, tout est rose...

 

Est-ce que tu estimes être suffisamment reconnu à travers ton sport, tes résultats?

Non… mais ce n’est pas ce que je cherche dans le raid alors tout va bien de ce coté là.

 

Mais alors, est-ce que tu trouves facilement des partenaires pour t’aider dans tes projets ?

Oui les partenaires matériels, ce n’est pas compliqué à trouver pour peu que l’on se donne la peine. Les partenaires financiers, eux, demandent plus de travail et de savoir faire. Il faut savoir se vendre et ce n’est pas donné à tout le monde !

 

Moi qui suis novice en la matière mais que ce monde attire beaucoup, quels conseils aurais-tu à me prodiguer pour devenir une « féminine qui envoie » dans une équipe?

 

 

Le travail technique, l’amélioration des points faibles et l’endurance bien sûr.

 

 

Quels sont tes prochains gros objectifs?

 

 

Mon prochain défi c’est l’Ecosse au mois de mai au « Wilderness ARC 2007 »

Ce sera la revanche face à Nike !

Pour terminer, quelques petites questions

 

Ton idole dans la vie: Mike Horn 

Ton moment préféré de la journée: Le matin tôt au petit déjeuner une terrasse un café chaud et l’Equipe …

 

Ton petit plat: les pâtes Pesto emmental râpé

 

Une bonne adresse, un bon plan à nous faire partager ? Allez mangez des pâtes au Cinecitta ou au Cia A Té , et venez achetez vos chaussures de trail et de raid chez Training7!

Merci beaucoup Seb d'avoir accepté de te soumettre à mes questions... en espérant te croiser au détour d'un chemin pentu et caillouteux, une carte de CO à la main!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

denis 26/02/2007 10:08

je fonce chez training7 faire signer un otographe

BLOG-copie-1

Recherche

Sans titre 6

Pages