Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2007 5 16 /02 /février /2007 11:00

A 22 ans Franck possède dores et déjà un palmarès plus qu'éloquent et peut se vanter d'avoir pris le chemin le plus direct pour devenir un "très grand" du monde de l'aviron...

Je vous propose aujourd'hui d'en savoir un peu plus sur ce phénomène qu'on appelle francky!

PORTRAIT EXPRESS: FRANCKY SOLFOROSI

22 ans

1,84m pour 72kg

Club: Aviron Union Nautique de Lyon

Etudiant en Ecole de Kinésithérapie à Lyon

Parrain de l'association ELA: "Association Européenne contre les Leucodystrophies", en compagnie de nombreux autres sportifs et célébrités comme Zizou, Luc Alphand, Florent Pagny, ou encore Mathilde Seigner, Djibril Cissé, etc...

http://www.ela-asso.com/

PALMARES INTERNATIONAL

3 fois Champion du Monde: 2005-Gifu, 2004-Banyolès, 2002-Champion du Monde Junior

Vainqueur de la Coupe du Monde: 2005, 2006

Vainqueur des Jeux méditerrannéens: 2005

Vice-champion du Monde: 2006-Eton

 

 

 

 

 Alors pour débuter mon cher Francky, qu'est-ce qui t'a amené à pratiquer l'aviron ?

Au collège j'ai fait connaissance avec un gars, Yohan Charlon, qui faisait de l'aviron depuis déjà 2 ou 3 ans, il me racontait comment se passaient les compétitions, les entraînements, et ca m'a donné envie tout simplement. 

Un jour, le club est venu proposé l'activité dans mon collège, malheureusement ce jour là, j'avais le bras dans le plâtre!

Finalement, j'ai eu la bonne idée de m'inscrire quelques temps plus tard, à un stage d'été et, de là tout a commencé !

Est-ce que tu a fais de la compétition tout de suite ?

J'ai commencé par ramer « tranquille », dans des grosses yolettes bien stables. C'était du loisir. Mais en fait, ce qui me faisait rêver, c'était de voir passer les bateaux de compétitions, tout en carbone!

J'ai eu la chance d?arriver au club alors qu'il y avait une bonne émulation, un groupe de cadets motivés et un super entraîneur (spéciale dédicace à Fabrice Bonhomme). J'ai tout fait pour monter dans le bateau n°1, c'était un huit avec barreur. J'ai réussi et, au final, on termine vice-champion de France. J'étais plutôt content pour ma 1ère saison!

L'année suivante, nous sommes restés le même groupe de copains, ce qui nous a permis de progresser ensemble, de stabiliser les choses et de vraiment s'éclater. Tactique payante puisque nous obtenons le titre de Champion de France.

Les raisons de ta passion pour l'aviron en 2 mots :

Ce serait plutôt un seul : plaisir. Pour moi l'aviron ce n'est que du plaisir !

Plaisir.. Ce mot revient souvent: Qu'est-ce que tu entends par là?

 

 

 

Tu es au contact de la nature, en plein air. Et puis pour moi, l'aviron c'est LE sport collectif par excellence ! Aussi bien en course qu'à l'entraînement, tu te dépasses avec tes potes, et ça, c'est un truc essentiel pour moi. Je crois que je ferais un mauvais skiffeur (traduction : celui qui rame tout seul) ! Moi j'ai besoin d'être en d'équipe pour aller de l'avant.

Quel est ton plus mauvais souvenir ?

Ce n'est pas évident pour moi de répondre, je dirais 2004. Cette année là, on m'a dit que j'étais trop jeune pour ramer dans le bateau olympique (Celui dans lequel je suis maintenant). Et ça, c'était plutôt dur à entendre.

Et ton meilleur ?

Gifu ! Les championnats du monde 2005. Plus que le résultat en lui-même, c'est la symbiose qui existait entre nous 4 qui restera dans mon esprit. On ne craignait rien ni personne. On avait dominé toute la saison, toutes les courses. On maîtrisait tout quoi, alors on est arrivé sur la compétition sans peur et sans reproches.

Avant un départ de finale des championnats du monde tu penses à quoi ?

Ne pas faire d'erreurs techniquement, physiquement, ramer aussi bien qu'on le fait d'habitude. Je me dis que ça va être dur, mais que ce sera pour tout le monde pareil. C'est à celui qui gèrera le mieux la difficulté. Voilà ce à quoi je pense avant le départ..

C'est une fois la ligne passée que je pense à d'autres choses : là, tu peux commencer à réaliser tout doucement, ce que tu viens de faire. Mais, pour ma part, en 2005, c'est seulement au ponton d'honneur que j'ai compris que nous étions Champions du Monde ! Avant, finalement, c'était une course comme une autre où il fallait donner le meilleur de soi. Tout simplement. 

 

Par simple curiosité... tu as des petits rituels, des objets fétiches qui ne te quittent jamais?

Je sais que ça va en faire rire certains, mais allez...je m'lance: J'avais des lunettes INVAINCUES depuis 2005, je les portaient tout le temps. Et depuis la finale des championnats du monde en 2006, elles ont perdu leurs "pouvoirs magiques"!

Par contre! Un truc auquel je ne déroge JAMAIS: je mets toujours de la gomina avant une course importante

Un vrai rital ce Solforosi!

 

Que penses-tu de la médiatisation autour de toi et de ton sport ?

Après les championnats, on a parlé de nous pendant une semaine, Mais c'est déjà ça... Moi qui suit lyonnais, je suis habitué à toujours voir du foot en première page des sports. On s'habitue à n'être qu'en arrière plan. Moi je dis, il n'y a qu'une seule solution au problème : Il faut faire champion olympique c'est tout !

Pour parvenir à ton objectif (et quel objectif!) justement, Comment fais-tu pour t'entraîner comme tu le fais, 10/12 fois par semaine et gérer tes études de kiné ?

Mon école est vraiment conciliante en ce qui concerne l'aménagement de mon cursus. J'y suis entré en tant que sportif de haut niveau, je suis donc libéré lors des stages et des compétitions qui prennent une bonne partie de l'année. Et pour le moment j'ai toutes les conditions pour m'entraîner comme il faut.

Et ton entourage en pense quoi de tout ça?

Là encore, mon entourage est très compréhensif. C'est vrai que par rapport à un couple « normal », on se voit relativement peu avec mon amie (Angèle), mais elle comprend et me soutient. Quant à mes parents, ils ont l'habitude et, au moins, ils savent ce que je fais quand je ne suis pas en cours! et puis, ils apprécient d'autant plus quand je suis présent aux réunions de famille !

Intervention d'Angèle :

Moi c'est vrai que jusqu'à présent, je ne souffrais pas vraiment de ses déplacements puisque je terminais mes études aux USA. Qu'il soit en stage ou ailleurs, je ne le voyais pas plus ! Mais maintenant que je suis rentrée en France, je me rends vraiment compte quand il n'est pas là et que les mois à venir (jusqu'aux JO) vont être durs à gérer! Mais quoiqu'il arrive je le comprends et le soutiens, il va aller au bout de ses rêves et ça, ça n'a pas de prix.

Question d'Angèle ;

Alors moi, une question me taraude...qu'est-ce que vous ressentez quand vous entendez la Marseillaise retentir sur un podium?

Réponse de Franck: (bon ben moi, je vais les laisser! Y me piquent mon job!)

De mon côté, j'avoue ne pas penser à mon pays en premier lieu. En fait, la Marseillaise, ça te fait réaliser que, ça y est, tu es Champion du Monde ! Ca c'est fort!... pas très patriote certes, mais tellement bon !

(Je reprend les rennes de cette interview, non mais...) Que comptes-tu faire après les Jeux Olympiques de Pékin ?

Et bien, en ce qui me concerne, je ne vais pas m'arrêter là, je vais continuer encore une olympiade, jusqu'en 2012. Cependant, je me pose la question de l'année 2009, année post olympique, durant laquelle j'ai bien envie d'y aller un peu plus « soft » côté aviron, relâcher un peu la pression pour profiter d'activités que je ne peux pas faire aujourd'hui et qui me tiennent à coeur, des sports outdoors: des raids, du vélo, du ski de fond...

Mais tu seras super jeune ! 24 ans !

Oui, pour l'instant je vois les choses comme ça : une année moins intense mais, sans pour autant lâcher la compétition ! Je compte quand même maintenir mon niveau international. Mais de toutes façons, j'ai encore le temps avant de prendre des décisions concernant cette année post-olympique. J'y réfléchis sans me prendre la tête, on verra le moment venu en fonction du résultat et de ma motivation !

Notre interview arrive à son terme, nous concluerons donc par les inévitables petites questions subsididaires:

Les gens que tu admires: En toute sincérité, Jean-Christophe Rolland, Franck Bussière et Jean-Christophe Bette. Pourquoi: parce que ce sont des gens remarquables sur le plan sportif et de l'hygiène de vie, qui ne se plaignent jamais et surtout restent humbles en toutes circonstances. Pour moi, ce sont vraiment des exemples à suivre!

Ton plat préféré: Hummm le foie gras de canard poëlé

Ton moment préféré de la journée: 16h l'heure du goûter!!!

Une bonne adresse à nous faire partager?: Ah ça oui! Chez les Bette, on est toujours aussi bien reçu et on y mange bien!

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

U
je trouve ke franck est déja un grand champion, c'est l'un des gars de l'équipe de france que j'admire le plusbone chance au 4- pour les jeux olympiques
Répondre
N
sympa ce petit portrait!
bon et un de plus à rayer sur la liste des célibataires! pffffffffffffffffff :-)
Répondre
P
Ce garçon là, quand il vous parle de son 2- avec JC, il a les yeux qui brillent... Et ce n'était pas l'effet du champagne bu le jour de cette discussion (un mariage... il faisait chaud ! Le 14 juillet 2005 me semble-t-il...).
Francky, tu ressembles étrangement aux personnes que tu admires ! Et continue à vivre ta passion avec ce si beau sourire !
Répondre
A
Encore un champion qui force le respect et l’admiration…
Trop fort le coup de la gomina ! lol !
 
Répondre
N
Ben,te prendre les pieds dans le tapis c'est un peu ta deuxième activité à la salle de forme quand mème, Franck...Cela dit,je comprends mieux ton défaut d'équilibre quand je lis que tu fréquentes" la taverne des Bette" dans laquelle les orgies de boissons distillés sont ,parait il,légion...
Répondre