Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 14:35
Jeudi 21 mai 2009 : le prologue ascentionnel de 6mn

Il y a des jours où l'estomac est plus noué que d'autres. Je ne sais pas pourquoi mais aujourd'hui c'est le cas!
Après être arrivés la veille avec Flo et Julien, nous prenons progressivement nos marques sur la prairie des Sagnes.
Retrouvailles avec l'équipe d'ASO, papotage avec les têtes connues, les discussions vont bon train : "Comment tu vas gérer la grimpée toi? et toi tu prends les bâtons ou pas? Comment tu t'es préparé pour ça? etc etc..."

De mon côté, la désagréable sensation d'avoir un poids sur l'estomac et les jambes molles se fait de plus en plus présente à l'approche du départ. Bizarre car ce n'est pas dans mes habitudes de stresser avant la course... sans doute le format un peu original de l'épreuve.
Flo, Benoit et moi sommes convoqués pour 16H.  A midi, nous allons donc jeter un oeil curieux sur les 1er concurrents qui s'élancent (toutes les 2mn) à l'assault de la piste, munis du GPS qui témoignera de leur ascension.
Au bout de 3mn, tous les coureurs ont déjà l'air bien entamés! Ca promet pour tout à l'heure...
Nous partons donc 45mn avant pour nous échauffer dans les chemins escarpés du Lioran avant de nous présenter sur la ligne de départ. Contrairement à la majorité des coureurs précédents, je choisis de partir avec les bâtons... que je redescendrai vite à Flo qui a oublié les siens à la maison !

Benoit s'élance quelques secondes avant moi. Puis c'est à mon tour. 5,4,3,2,1 c'est parti sous les applaudissements des spectateurs!
Je préfère jouer la prudence sur les premiers mètres car je sais que les 6mn vont être longues dans cette pente à plus de 20%. Je parviens à garder mon rythme pendant 3'30" puis les poumons commencent à chauffer.
C'est parti pour 2 dernières looongues minutes où je pose le cerveau dans la pelouse tout en gardant Benoit en ligne de mire du coin de l'oeil pour essayer de grimper à son niveau. J'entend des "allez Caro" sans lever la tête de mes chaussures. Les encouragements des spectateurs me boostent jusqu'en haut.
Photo C et J Chorier  (la carotte encouragée par le maître Guillaume Millet)

Bip! Le GPS a sonné, signifiant la fin du combat!
Plus de poumons, plus de bronches, plus de jambes, le gout du sang dans la bouche... Bref, le week-end commence fort! Je redescend tranquillement en compagnie de Benoit, pour transmettre mes bâtons à Flo qui s'élance à son tour.

Au final, je termine 1ère ex aequo avec Laure Le Bihan (duathlète) à 153m de D+.
Quant à Flo, un malheureux bug du GPS le place en 37è position (à 1 mètre de moins que moi) alors qu'il avait vaillamment réussi à grimper au niveau de Vincent Delebarre estimé lui à 177m+ et placé en 4è position au classement... Mais comme d'hab, la sportivité et la bonne humeur l'emporte sur tout le reste chez Flo, qui se promet de tout donner sur les autres jours pour remonter au classement!

1er podium, la veste de leader sur le dos aux côtés de Sébastien Chaigneau, puis place à la récup' et à la pasta party avant une 2è journée qui s'annonce fort!

Flo et moi sur la même page du journal la Montagne, c'est pas beau ça??
Partager cet article
Repost0

commentaires

T
Pfiouuu, 153m de D+ en 6' !!! Ca fait du 1530 m/h, sacré performance...Bravo pour ta belle victoire
Répondre