Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 16:24

Grosse séance pour moi dimanche matin


C'est en compagnie de 3 fusées que je choisis d'aller gambader sur le parcours de la Saintélyon entre Saint Christo et Soucieu-en-Jarrest... Jérémy (Pouge), Franck (Bussière) qui termine sur le podium en relais l'an passé, et l'ami Flo (Racinet) qui, quant à lui, s'adjuge tout de même la 4ème place en individuel en seulement 5h21...



Bref, vous l'aurez compris, il fallait avoir le coeur bien accroché et les jambes coriaces pour rester en leur compagnie durant plus de 30km!!


Partis de bon matin après avoir sortis Flo du lit... (ah... la bonne vieille panne de réveil du dimanche matin, elle fait mal celle là!), nous déposons une voiture à Soucieu en Jarrest. C'est reparti pour 35km de route givrée avant d'atteindre le petit village perdu de Saint Christo.


Séance enfilage de gants & bonnets et nous voilà enfin prêts à affronter le froid extrême des Monts du Lyonnais!!!

Nous gambadons au milieu des champs enneigés, profitant de l'air vivifiant, carte IGN à la main.



12è km, je sens apparaître un échauffement sous la voute plantaire, échauffement qui se transforme rapidement en véritable ampoule. La descente de Sainte Catherine est fatale... L'ampoule éclate au contact des pierres et je me mets à courir comme un crabe pour compenser la douleur... Difficile de maintenir le rythme endiablé des fusées précitées dans de telles conditions...


Une petite pause s'impose, histoire de vérifier l'état du pied. Une belle ampoule bien circulaire ! Petit instant de réflexion puis la décision est vite prise  : impossible de faire encore 16km en courant comme une éclopée. Il y a trop de risques que je me fasse mal ailleurs à vouloir compenser, et je n'ai surtout pas envie de louper la "vraie" Saintélyon dans 2 semaines à causes d'une sale ampoule !

Tanpis, à contre coeur, je les abandonne là en attendant qu'ils viennent me chercher en voiture à la fin du parcours. D'ici là, je tâcherai de passer le temps et de résister aux morsures du froid en marchant tranquillement ... Dégoutée je suis... moi qui commençais à bien m'éclater avec mes 3 compagnons.


Je les vois donc s'éloigner au galop avec regret et amertume. C'est alors qu'un coureur que nous avions doublés quelques km auparavant apparaît, tel le messie. Je lui saute quasiment dessus pour lui demander si, à tout hasard, il a un pansement dans ses poches. Par chance, sa voiture est garée à 100m de là et il a "peut-être" quelque-chose.




Je tente de rattraper mes 3 lascards pour les prévenir. En vain, ils sont trop rapides. Mon sauveur se met alors en mode sprint pour les rejoindre et les prévenir que je ne suis peut-être pas totalement perdue! J'aperçois quelques instants plus tard tout mon petit monde revenir au trot jusqu'à la voiture du gentil monsieur.


Nous élaborons un pansement de fortune avec 2/3 bouts de hansaplast et un morceau de scotch enroulé autour du pied pour faire tenir le tout. Quelques remerciements, puis nous donnons RV à mon sauveur dans 2 semaines avant de repartir au galop! Trop contente la carotte!




Quelques km plus loin, une bifurquation nous fait hésiter. On tente le chemin qui grimpe à gauche... Manque de bol! C'était celui de droite!


Le fameux panneau


Une fois encore, un marcheur arrive a point nommé pour nous recaler sur la carte... Décidemment c'est un jour de chance! Hop c'est reparti dans l'autre sens.

Grand moment d'explication de Flo, ca promet pour les prochains raids....


Descente du bois d'Arfeuille, Saint Genoux, Marjon... Les kilomètres défilent au compteur. Nous atteignons les portions descendantes et bitûmeuses qui nous conduisent jusqu'au village tant attendu de Soucieu en Jarrest. Il est environ 12H30 quand nous ouvrons le coffre de ma voiture pour engloutir un bon croissant et mettre des vêtements secs !

Résultat des courses, 33km et 1270m+ et des jambes en coton à l'arrivée...




Un grand merci à mes compagnons de route qui ont eu la gentillesse de m'emmener avec eux, malgré le fossé - que dis-je - l'abîme qui nous sépare ! Vivement la nuit du 7 décembre, où, j'en suis sûre, Franck et Flo vont tout péter !



Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Et une semaine avant, ça donne quoi au niveau sensation? envie ? condition climatique? stress ?<br />  
Répondre
D
Le croissant comme aliment de récup'?????
Répondre
L
Un vrai roman cette aventure!<br /> Comme si on y était!<br /> Bonne chance pour la course
Répondre
P
Mmmmh c'est un peu plus long que ce que j'avais espéré..Tant pis c'est ca qui est bon!<br /> Merci en tout cas je cherchais des renseignements sur cette partie qui sera la mienne le 7!!<br /> + et bonne fin de préparation!!
Répondre
Y
Et ben tu ne sors pas avec n'importe qui toi ! Ca devait être bien sympa cette sortie et tu dois avoir la grosse forme maintenant ! Je sens que les anciens de l'aviron vont encore briller ...<br />  <br />  
Répondre