Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 09:00
Après d'infinies hésitations et contre toute attente (y compris la mienne), j'ai finalement retiré mon dossard pour le grand parcours du Nivolet Revard... Au programme : 50km dans le massif des Bauges, et surtout 2400m D+ !


La veille au soir, devant la table d'inscription, le doute était encore là, lancinant ... Faisant fis de mes incertitudes sur ma capacité physique et mentale a encaisser une telle course après 1 an d'arrêt, je décide de suivre Cédric (Frno) et Franck (Bussière) dans cette aventure.  Inconsciente la carotte? Certainement oui....


Pour une fois, je prends le départ sans aucun objectif mis à part celui de faire un bel entraînement, d'admirer les paysages et surtout de terminer...

8h, le départ est donné pour plus de 400 coureurs. Je vois la tête de course s'éloigner sans aucun sentiment de frustration, c'est étrange mais tellement "reposant" en même temps !


Nous attaquons la montée au Revard au bout de quelques kilomètres. Je décide de rester tranquille. Cette fois, c'est contre moi que je me battrai ! La montée est rude : presque 1400 m de déniv + à enquiller d'entrée de jeu alors que je n'ai pas d'entraînement spécifique montagne cette année....

J'arrive au premier point d'eau déjà vidée, voilà plus d'1h que nous sommes partis... des pensées d'abandon m'envahissent... je sais qu'il reste encore 40 km et je ne vois pas comment mes jambes et mon estomac vont supporter la contrainte.

Je bois un peu, enlève un petit cailloux de ma chaussure et jette un oeil sur le profil griffonné sur un bout de papier et précieusement conservé dans ma poche. C'est décidé, je file... et cette fois ne me laisserai plus jamais gagner par ce genre d'idées noires malgré la fatigue et la douleur... Il faut aller au bout.

Peu à peu, levant la tête, j'observe mon environnement... Le parcours surplombe le lac du bourget, nous laissant admirer les falaises & les sommets blancs avant de nous faire plonger dans la forêt encore enneigée, à travers les pistes de fond de la Féclaz.


J'échange quelques mots avec Pascale, qui avait elle aussi couru les Cabornis un an auparavant. Je me sens bien, galoper dans la neige me permet de reprendre un peu d'énergie avant d'attaquer la montée vers la croix du Nivolet. J'y aperçois Cédric l'air bien fatigué ... Nous sommes au 32è km et je pointe à la 10è place non loin des 8è et 9è filles, mais cette fois... je n'ai aucune envie d'aller les chercher car je n'en ai pas les moyens physiques.

34èkm : une dernière grosse difficulté nous attend... 1400m négatif, c'est-à-dire une descente interminable, histoire de bien s'achever. Je rejoins Cédric au ravito un peu plus bas, il n'est pas bien et à envie de vomir... pas la pêche des grands jours quoi... A regret, je dois le laisser là et reprendre ma route ...

Les derniers km semblent interminables, je mets un pied devant l'autre la tête baissée... Une fille me rattrape dans les 5 derniers km. Pas grave... voilà 6h que je suis partie et je sais que je vais aller au bout de ce défi personnel ... c'est bien là l'essentiel pour aujourd'hui !

Les encouragements s'intensifient, la ligne d'arrivée tant attendue est toute proche... Encore quelques pas douloureux et me voilà sous l'arche... tellement fatiguée mais si contente d'avoir bouclé le parcours au bout de 6h15mn en 11è position


Mon bilan :
- D'abord, la joie d'avoir été au bout,
- Ensuite, l'envie d'aller plus loin et plus vite sur les prochaines courses,
- Mais aussi le plaisir d'avoir enfin fait la rencontre de Yann et de Laurent ! que j'espère revoir très vite...

Mes spéciales dédicaces:

- A mon ami Cédric qui a eu le courage de finir lui aussi, quelques minutes après moi, malgré ses déconvenues digestives

- A mon ami Franck qui fait une belle 7è place devant mon idole Dawa et qui fait dorénavant partie de l'élite des traileurs français (si si Franck, on peut le dire sans rougir!)

- Aux bénévoles qui travaillent d'arrache-pied pour faire de ce trail, un des plus renommés du territoire par la beauté de ses paysages et grâce à son organisation sans faille

- Au podium féminin (45kg de moyenne, autant dire que je fais tache sous la douche!)
- Et enfin à mes petites gambettes qui ont droit à un repos mérité de quelques jours...





Partager cet article
Repost0

commentaires

L
Bravo pour ta course !C'est moi qui t'encourageait "allez Caro"... Je suis tes aventures sur ton blog.
Répondre
P
Bien joué!! je pensais bien que tu allais t'engager sur le long parcours, même si on sentait bien la démotivation quand tu en parlais!Tu as bouclé la boucle : chapeau tout le monde n'en aurait pas été capable( là je pense à ma pomme^^)A + sur une course
Répondre
R
bravo caroon espère te revoir bientôt sur les trails lyonnaisbonne récupromain
Répondre
C
Et oui Pat, tu as l'oeil c'est bien lui! Xavier et Yann (à côté de lui) on fait le "petit parcours" (tout de même 22km) et en ont profité pour nous ont encourager au départ et à l'arrivée de la course...Trop bien!
Répondre
P
Ne serait-ce point Xavier à gauche de la 2ème photo ????Encore un rameur reconverti !!!
Répondre