Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 14:01

Ca y est!

Avec courage & ardeur, les quelques 826 concurrents se sont élancés à l'assaut du désert saharien et de cette 23è édition du Marathon des Sables...


Dans le sud du Maroc, c’est au pied des imposantes dunes de Merzouga que la caravane du 23ème Marathon des Sables s’est installée. Un décor majestueux pour une course en forme de défi. Au menu de la semaine, 245 kilomètres de sables, de cailloux, de rêve, de vent et de sueur en autosuffisance alimentaire. Parmi ces coureurs de l'extrême, je suis avec attention mes copains Laurent et Christophe qui se sont lancés à l’aventure pour aller chercher leurs limites et vivre l'inoubliable…

 

Voilà 2 jours qu'ils sont partis.... Extrait :

 Christophe (dossard 201) :

"Le soleil, c'est chaud... Le maroc c'est chaud... Le MDS c'est trés chaud !

Mais mes 90kg (et quelques) fonctionnent plutôt bien. Je reste sage ! Ne soyez pas déçus, je m'éclate et gère au mieux de mes petites capacités.
Sur la gauche, le neige doit porter, dans le creux ça doit enfoncer, sur la crête la neige est meilleure... Combien de fois je me suis dis ça
 puis "merde, c'est du sable"! En tout cas ça fonctionne pareil la lecture de terrain. Jeu très intéressant!
Belle cohésion et solidarité dans la tente. C'est sympa. Laurent brille (dos127) et chacun se bat bien !

Le mirage du jour:
Un marocain au milieu d'un immense lac asséché en train de siroter du champagne marocain : du coca !!! mais pas touch' sous peine de pénalité.

Kohlanta, vous connaissez? Et bien je comprends mieux le méga plaisir d'avoir des nouvelles des proches dans une aventure du genre.
Comme en plus un concours est engagé ds la tente = battre le record de mails,  je compte sur vous!
Désertement vôtre"



 Laurent (dossard 127) :

 « Coucou,
Première étape de 31 KM dont dès le début 14km de grosses dunes sous une chaleur sympathique. Je suis parti sur un bon rythme dès le début afin de trouver le bon rythme sur ces dunes accidentées. Un plateau rocailleux suivait sur 14km, j'allonge un peu la foulée mais un dernier CP je sens que la chaleur et les dunes m'ont bien marqué.

Je termine tranquille dans les dunes en avançant pas très vite, je me fais reprendre  par la première féminine dans ces deux derniers km.

J'arrive fatigué, mais 2h après je me sens mieux. Récupération. La tente est sympa, on se marre bien, des lyonnais et un corse et Jean Paul, Christophe, pas de femmes. Je dors assez bien.

On verra demain étape roulante... pas mon fort. »

Je vous souhaite tout le courage du monde dans cet "enfer magnifique"

(crédit photos CIMBALY/PER)

Partager cet article
Repost0

commentaires