Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 19:38
Une fois n'est pas coutume, je ne suis pas l'auteur de ce récit...
Non, aujourd'hui, c'est Jean-Yves qui prend la plume (ou plutôt... les touches de l'ordi) pour raconter notre 4è journée à Marie Galante!

4ème jour : direction Marie Galante. Un nom de rêve pour une île de rêve.

-071203215411.jpg
1ère épreuve : la traversée en bateau …
Je confirme, les Alizés arrivent bien en Guadeloupe et se font sentir au niveau de la mer et au niveau des passagers.
Surtout, bien s’accrocher et ne pas craindre les montagnes russes ! Ce qui n’est pas le cas de tout le monde à la vue des teints blafards au débarcadère.IGWA-2007-037.jpg

Ensuite, l’organisation nous a réservé des voitures de location (2 équipes par voiture) pour aller à Grand Bourg, Saint-Louis et Capesterre. Trois charmantes bourgades aux couleurs chatoyantes où différentes épreuves nous attendent.

Nous voila embarqués avec l’équipe des TAINOS : Titou et Olivier, des surfers locaux qui nous font partager leur monde.

IGWA-2007-042.jpg
"Wave" , " YES I" !, "Un chien qui mord la d'dans y se casse les dents !" (expression créole), ponctuent nos conversations. Ça y est nous y sommes : ailleurs. Que c’est bon !

Pour les ateliers « découvertes », Caro et moi bachotons à fond avec nos guides (Routard et Lonely Planet).
Pas facile de trouver toutes les informations!

Vous connaissez vous le Yaya ? (crustacé dans une quiche) ou le Madère ? (Une racine locale, pas le vin, pour le gratin aux bananes et aux madéres) à découvrir lors de dégustations...

IGWA-2007-052.jpg
Vous savez reconnaître les fruits du Mancenillier et  le ( ??) qui sont toxiques parmis 10 autres. Vous avez déjà vu le cadran solaire de Capesterre ? On vous a dit qu’avant on cultivait le coton et l’indigo?

Ils nous faut aussi trouver une fleur de Palétuvier rouge dans la mangrove en kayak et la prendre en photo.

IGWA-2007--31-.JPG
S’appliquer à reproduire les gestes de René pour la confection d’un panier.

Des épreuves touristiques qui nous imprègnent de la culture guadeloupéenne. Que d’échanges aussi avec les habitants toujours prêts à rendre service…à leur rythme.

Après une journée bien remplie, la plage de Grand bourg nous accueille pour le repas et le bivouac sous les cocotiers.

Mais une journée bien remplie ne se termine pas sans une bonne course à pied!

IGWA-2007-068.jpg
Donc à 23 h00 départ pour un coastering de 14 kms en aller/retour.
Le but : suivre le bord de mer, 3 balises, une carte (1/25000), traversée d’un village en marchant obligatoire, et sinon foncer…dans le bon sens.

Les 2 précédentes CO nous laissent sur notre faim (erreurs + mauvais briefing). Donc je m’applique sur l’orientation. Pas si facile de suivre le bord de mer : sable, rochers abrasifs, végétation abondante, permettent des choix de progression différents.

Proches du demi tour, nous croisons les équipes sur le retour…trop nombreuses…. Notre passage dans la canne à sucre n’a pas été judicieux. Le retour va se faire à tombeaux ouverts, les WINGS vont fumer. Ni les vaches qui affolent Caro qui affole les vaches, ni les frontales disséminées un peu de partout ne nous arrêtent!

Nous arrivons 5éme. Nous sommes bons pour un gros dodo sous le ciel étoilé bercé pas les vagues.

Partager cet article
Repost0

commentaires

P
Quel dépaysement !!!!!!!!Mais bon à peu de choses près, entre frontales et vaches, c'était quasi comme la SL !!!
Répondre
C
Dis donc Caro... n’as-tu point honte de faire peur aux vaches ?!! Les pauvres bêtes !!!BRAVO pour cette belle aventure !
Répondre